(Minghui.org) Le Philadelphia Inquirer, le plus grand journal de Pennsylvanie, a publié un court article intitulé « L’héritage de Jiang Zemin » dans sa section Lettres à l’éditeur le 14 décembre 2022. Originaire de Chine, M. Kui Huang travaille aujourd’hui comme ingénieur à Philadelphie. Il déclare à la fin de sa lettre : « La mort de Jiang apporte un peu d’espoir pour que le peuple chinois suive sa conscience et cesse de participer à cette vicieuse campagne d’anéantissement. »

Lorsque M. Huang était doctorant à l’université Tsinghua (connue sous le nom de MIT de la Chine), il a été emprisonné et torturé pendant cinq ans pour sa pratique du Falun Gong et parce qu’il respectait son principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

M. Kui Huang à l’université d’État de l’Ohio en 2008 (Crédit photo : M. Huang)

M. Huang a déclaré que l’horrible héritage de Jiang, l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), était le lancement de la persécution du Falun Gong en juillet 1999.

Un parmi des milliers de pratiquants persécutés en Chine, M. Huang, qui était encore doctorant à l’université Tsinghua, a été arrêté en décembre 2000 et incarcéré pendant les cinq années suivantes pour n’avoir pas renoncé à pratiquer le Falun Gong. Il a été astreint à des travaux forcés pendant 16 heures par jour et a été torturé avec une matraque électrique à haute tension. Il a été privé de sommeil pendant 30 jours consécutifs et a été contraint de s’accroupir pendant trois jours entiers.

La paix avant la persécution

M. Huang est né dans une famille d’ouvriers à Xinyang, dans la province du Henan. Il a beaucoup étudié et obtenu d’excellentes notes à l’école. En 1994, il a été admis avec mention à l’université Tsinghua, l’un des meilleurs établissements d’enseignement supérieur de Chine. Il a été élu chef de classe et vice-président de l’Association scientifique et technologique du département des instruments de précision grâce à ses excellents résultats scolaires.

Pendant ses études, M. Huang était plein de curiosité et réfléchissait aux fonctions paranormales du corps humain, à l’univers, au sens ultime de la vie et aux phénomènes surnaturels. Un jour, au début de 1998, un camarade de classe lui a donné un exemplaire du Zhuan Falun (volume 2). Intrigué, il a commencé à pratiquer le Falun Gong. Vingt-cinq ans plus tard, la mémoire de M. Huang est encore fraîche lorsqu’il se rappelle ces années. Il dit : « Les livres de Falun Gong enseignent des principes très profonds, et ils expliquent clairement les mystères du monde humain et la longue histoire de l’univers. »

Il avait une vingtaine d’années et a réalisé que le Falun Gong était ce qu’il cherchait. Il a lu à plusieurs reprises les ouvrages de M. Li Hongzhi pendant son temps libre et a participé régulièrement aux exercices collectifs du matin.

Le Falun Gong se répandait rapidement dans toute la Chine, et il y avait douze points de pratique du Falun Gong à l’université Tsinghua seulement. Des centaines de personnes faisaient les exercices à chaque point de pratique, ce qui, selon M. Huang, était spectaculaire à voir. Lorsqu’il y avait trop de monde sur un point de pratique, des tournus supplémentaires étaient organisés, jusqu’à ce qu’il y ait quatre tournus par jour : matin, début d’après-midi, fin d’après-midi et soirée.

Des personnes en Chine pratiquant le Falun Gong en 1998 (Crédit photo : M. Huang)

Après avoir pratiqué, de nombreux étudiants ne se couchaient plus tard le soir, ils ne jouaient plus non plus. Leur santé et leur moralité se sont améliorées, et de plus en plus d’étudiants se sont mis à pratiquer. Les étudiants pratiquaient et interagissaient librement, et M. Huang a dit que c’était une période très heureuse.

Il a déclaré que le fait de suivre le principe du Falun Gong (Authenticité-Bienveillance-Tolérance) avait amélioré sa santé physique et mentale et ouvert sa sagesse. Avant d’obtenir son diplôme de premier cycle, on lui a recommandé d’étudier directement pour un doctorat, et il a été accepté à l’université Tsinghua en septembre 1999.

Le certificat d’étudiant exceptionnel de M. Huang (Crédit photo : M. Huang)

L’horrible héritage de Jiang : Lancer le génocide du Falun Gong

« L’héritage le plus horrible de l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin est d’avoir ordonné une campagne de génocide en juillet 1999 pour éradiquer le Falun Gong », a déclaré M. Huang dans sa lettre : « L’héritage de Jiang Zemin ».

Le 20 juillet 1999, M. Huang a été bouleversé lorsqu’il a appris par le site web Minghui.org que des pratiquants coordinateurs bénévoles avaient été arrêtés dans tout le pays. Le lendemain, lorsque lui et d’autres étudiants de Tsinghua sont allés faire appel au Bureau d’appel près de Xidan, ils ont vu des policiers armés battre des pratiquants de Falun Gong dans la rue et faire monter de force des pratiquants dans des bus. Les bus ont emmené un grand nombre de pratiquants au Gymnase Shijingshan et au Gymnase Fengtai dans la banlieue de Pékin. Il a vu des pratiquants être battus à plusieurs reprises et aspergés d’eau. Un étudiant de Tsinghua a été battu jusqu’à ce que son T-shirt soit déchiré en lambeaux.

Il se souvient que la température à Pékin avait brusquement augmenté à ce moment-là, et que la température au sol atteignait 50 degrés Celsius. M. Huang s’est rendu plusieurs fois au Bureau d’appel du Conseil d’État pour faire appel. Il s’est rendu sur la place Tiananmen pour y déployer une banderole et a été interviewé par des journalistes de médias occidentaux. En conséquence, il a été arrêté, battu et suspendu de l’école.

Le 22 juillet 1999, à 15 heures, les administrateurs de l’université Tsinghua ont demandé à tout le monde de regarder la télévision, qui a diffusé pour la première fois la décision du Comité permanent du Politburo du PCC. Ce jour-là, la répression publique du Falun Gong par le PCC a commencé officiellement.

Toutes les stations de radio, les chaînes de télévision et les journaux de Chine se sont soudain mis à calomnier le Falun Gong. Jiang Zemin a émis une politique d’extermination contre le Falun Gong, « diffamant leur réputation, les écrasant financièrement et les détruisant physiquement ». Le Bureau 610 a été mis en place, et de haut en bas à tous les niveaux du gouvernement, il persécute le Falun Gong depuis vingt-trois ans.

Sous les instructions de Jiang, l’armée, les hôpitaux et la police armée ont coopéré pour prélever les organes d’un grand nombre de pratiquants de Falun Gong vivants et ont formé une banque unique pour commettre un crime qui n’a jamais été vu.

Le 25 octobre 1999, Jiang Zemin, alors dirigeant du PCC, a ouvertement calomnié le Falun Gong lors d’une interview accordée au journal français Le Figaro. Deux jours plus tard, le porte-parole du PCC, le Quotidien du peuple, publiait un éditorial calomniant le Falun Gong, alors la persécution s’est intensifiée.

Incarcération et torture

Face à l’escalade de la persécution et au silence de la communauté internationale, M. Huang a déclaré que la répression des personnes qui pratiquent Authenticité-Bienveillance-Tolérance par le PCC détruisait la dernière parcelle de bonté qui restait aux gens. Cela présageait un désastre pour toute la nation.

Le 16 décembre 2000, M. Huang a été arrêté à Zhuhai, province du Guangdong. Il a ensuite été détenu au centre de détention no 2 de Zhuhai, où il a été entassé dans une petite cellule avec vingt autres détenus. Dans la cellule, il n’y avait ni soleil ni air frais. Manger, boire, dormir et fabriquer des produits issus de travaux forcés se faisaient dans cette cellule.

Il a dit qu’il était obligé de travailler sept jours sur sept, au moins 16 heures par jour, et souvent 18 à 20 heures, car la charge de travail était lourde. Il n’était pas autorisé à dormir s’il ne terminait pas son quota.

Les produits issus des travaux forcés comprenaient diverses fleurs en plastique, des lumières d’arbres de Noël, des colliers, des boîtes de gâteaux de lune, des lampes de table et des jouets Spiderman. Cela incluait la transformation de la nourriture. Chacun recevait des pinces pour serrer la coque dure des pistaches et les ouvrir à moitié.

M. Huang a été condamné à cinq ans de prison en octobre 2001. Il a été interrogé, menacé et battu. Toute résistance était accompagnée de représailles brutales. Il a fait deux grèves de la faim, et les gardiens de prison ont utilisé des pinces métalliques pour lui ouvrir la bouche et lui verser de force un liquide inconnu.

Après la deuxième grève de la faim, M. Huang a été menotté et contraint de s’agenouiller devant des centaines de détenus. Plus de douze gardiens de prison lui ont infligé des décharges électriques avec des matraques à haute tension. L’électricité lui a traversé le corps, provoquant de violentes convulsions.

Il a été emprisonné pendant cinq ans au total, dont près d’un an à l’isolement. À un moment donné, il a été privé de sommeil pendant un mois entier.

Les crimes de Jiang sont odieux et doivent faire l’objet d’une enquête approfondie

En juillet 2015, 34 membres du corps enseignant et des étudiants de Tsinghua, dans le pays et à l’étranger, ont collectivement poursuivi Jiang Zemin pour torture et crimes contre l’humanité, et ont demandé une indemnisation. M. Huang, qui se trouvait déjà aux États-Unis, a également participé à ce procès en tant que victime. Un avocat australien a préparé le dossier de l’action en justice et l’a envoyé à la Cour suprême de Chine, au Parquet suprême et au ministère de la Sécurité publique à Pékin.

Le 21 septembre de la même année, The Hill (un site américain d’information politique et institutionnelle) a publié le billet de blog de M. Huang, expliquant les raisons d’accuser Jiang Zemin.

M. Huang a déclaré que la persécution du Falun Gong par Jiang est une persécution à grande échelle visant environ 100 millions de pratiquants, qui implique également les membres de leur famille et leurs amis. Différents secteurs du gouvernement, tels que la police, le parquet, le tribunal, les médias, les écoles et le système éducatif ont tous été impliqués. L’ampleur de la persécution est inimaginable.

« Jiang était une personne odieuse. Il est dommage qu’il n’ait pas été traduit en justice avant sa mort », a déclaré M. Huang. « Mais les séquelles doivent être rendues publiques. Ce fléau pour le peuple chinois doit faire l’objet d’une enquête complète. La justice finira par prévaloir dans le monde. Sa famille corrompue n’échappera pas à la justice. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais