(Minghui.org)

Nom : Jiang Linying

Nom chinois : 蒋林英

Sexe : Féminin

Âge : Près de 70 ans

Ville : S.O.

Province : Shanghai

Profession : Ancienne ouvrière du textile

Date du décès : 24 décembre 2022

Date de la dernière arrestation : 3 février 2021

Dernier leu de détention : Centre de détention du district de Baoshan

Une habitante de Shanghai est décédée dans un centre de détention le 24 décembre 2022, alors qu’elle purgeait une peine de quatre ans pour sa croyance dans le Falun Gong. Mme Jiang Linying avait presque 70 ans.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Jiang Linying

Le mari de Mme Jiang a reçu un appel du Centre de détention du district de Baoshan dans l’après-midi du 24 décembre lui apprenant qu’elle était dans un état critique et avait été emmenée à l’hôpital. Lorsqu’il a demandé dans quel état elle se trouvait et à quel hôpital elle avait été emmenée, son interlocuteur lui a répondu que ces informations étaient confidentielles et a rejeté sa demande de lui rendre visite.

Quelques heures plus tard, un autre gardien a appelé d’un téléphone portable (+86-18100051158) et a dit que Mme Jiang avait des difficultés à respirer et que le médecin avait émis un avis d’état critique pour elle. Le gardien a malgré cela interdit à la famille de lui rendre visite et a dit qu’il était suffisant qu’ils aient informé la famille de son état. La famille était outrée et a demandé au gardien de faire de son mieux pour sauver la vie de Mme Jiang.

À 22 h 29, le même gardien a appelé du même numéro de téléphone portable et a dit à la famille que Mme Jiang était décédée. Il n’est pas clair si la famille a été autorisée à la voir après son décès.

Mme Jiang, une ouvrière retraitée d’une usine textile, a commencé à pratiquer le Falun Gong en février 1999. Cinq mois après le début de la persécution, pour avoir maintenu sa croyance dans le Falun Gong, elle a purgé deux peines de prison respectivement de trois ans et demi et de cinq ans, ainsi qu’une peine de camp de travail d’un an et trois mois.

Pendant son incarcération, Mme Jiang a été soumise à la torture, notamment à des injections de substances inconnues détruisant son système nerveux central, elle a été brutalement battue, forcée à se tenir debout pendant de longues périodes, forcée de s’asseoir sur un petit tabouret dans une même position pendant de longues périodes, privée de l’utilisation des toilettes, privée de nourriture ou forcée à trop manger.

Un groupe de policiers s’est rendu au domicile de Mme Jiang le 25 octobre 2018 pour l’avertir de ne pas quitter son domicile lors de l’Exposition internationale d’importation de Chine qui se tenait du 5 au 10 novembre 2018 à Shanghai. Ils ont menacé de l’incarcérer si elle sortait parler du Falun Gong aux gens. « Si vous voulez prendre soin de votre vieille mère, restez à la maison ! Si vous ne nous écoutez pas, préparez-vous à aller en prison ! »

La police a harcelé Mme Jiang chez elle le 3 février 2021 et lui a ordonné de signer des déclarations de renoncementau Falun Gong. Lorsqu’elle a refusé, ils l’ont arrêtée et ont saccagé son domicile. Ses livres de Falun Gong et son ordinateur ont été confisqués. La police a également saisi 274 billets de banque d’une valeur totale de 2900 yuans sur lesquels étaient imprimées des informations sur le Falun Gong afin de contourner la stricte censure d’Internet. Sa mère a été si bouleversée par son arrestation qu’elle est décédée peu après.

Mme Jiang a été détenue au Centre de détention de Baoshan. Pendant ce temps, la police est allée dans les magasins près de chez elle et a demandé aux vendeurs s’ils avaient vu Mme Jiang utiliser les billets portant une information sur le Falun Gong. Quatre témoins ont témoigné contre elle, affirmant qu’elle avait utilisé l’argent pour leur acheter des légumes entre fin janvier et début février.

L’arrestation de Mme Jiang a été approuvée le 9 mars. Elle a eu une crise d’asthme le 26 mars et a souffert d’une fièvre et d’une toux persistantes. Les gardiens du centre de détention ne l’ont pas emmenée voir un médecin avant le 2 avril, le médecin a découvert qu’elle avait une pneumonie causée par l’asthme.

La police a soumis le cas de Mme Jiang au parquet du district de Baoshan début mai 2021. Inquiète pour sa santé, sa famille a demandé sa libération, mais en vain. Après plus d’un an de détention, elle a été condamnée à quatre ans par le tribunal de district de Jing’an le 8 septembre 2022. Elle a fait appel, mais le tribunal intermédiaire local a décidé de maintenir son verdict initial.

Informations sur les responsables de la persécution :

Centre de détention du district de Baoshan : +86-21-28959537

Gardien du centre de détention qui a informé la famille du décès de Mme Jiang : +86-18100051158

Tang Min (唐敏), chef du centre de détention du district de Baoshan : +86-21-28959530

Voir aussi :

Après avoir purgé dix ans de prison, une femme de Shanghai écope de quatre années supplémentaires pour sa croyance

Après avoir passé dix ans derrière les barreaux, une femme de 69 ans de Shanghai a de nouveau été arrêtée pour sa croyance

Mme Jiang Linying incarcérée onze fois parce quelle refusait dabandonner sa croyance

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais