(Minghui.org) À l’approche de 2023, les pratiquants de Falun Dafa à Hong Kong ont souhaité sincèrement une Bonne Année à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, et l’ont remercié de les avoir sauvés.

La pratique du Falun Dafa m’a aidé à trouver une direction dans la vie

Ah Tung a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2015. En repensant à ces huit dernières années, il estime que sa plus grande récompense a été d’acquérir une compréhension claire du sens de la vie.

Il a dit que jusqu’à ce qu’il trouve le Falun Dafa, il avait souvent l’impression d’être un bateau à la dérive sur un vaste océan, il ne pouvait pas trouver sa direction. Après avoir commencé à pratiquer Dafa, c’était comme s’il avait obtenu une carte de navigation et un compas : il savait où son bateau devait naviguer.

Grâce à la cultivation, sa vie s’améliore sans cesse depuis. Chaque fois qu’il élève son xinxing, sa vie devient plus stable, son bateau peut maintenant résister au vent et aux vagues, et naviguer plus facilement à travers les épreuves.

Beaucoup de choses se sont passé à Hong Kong ces dernières années, de nombreux Hongkongais, en particulier des jeunes de l’âge d’Ah Tung, ont décidé de partir et de s’installer dans d’autres pays. Ah Tung ressent profondément leur impuissance et comprend leur décision de quitter leur pays natal. Pourtant, il n’a pas l’intention de partir, car il connaît sa mission.

Il a dit : « De nombreux bateaux sont perdus dans l’océan. Je veux leur dire ce que je sais et partager la vérité avec eux, et les inviter à monter sur mon bateau ou à naviguer avec moi. »

À la veille de la nouvelle année, Ah Tung veut dire au Maître : « Bonne Année ! Je vais essayer d’amener plus de personnes à bord et nous arriverons ensemble à destination. »

Dafa m’a appris ce qu’est le bien

Hiu Cheung

Hiu Cheung a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2017. Il estime que ce qu’il a appris de plus important dans sa pratique est de savoir distinguer ce qui est vraiment bon de ce qui est mauvais. Il est reconnaissant du fond du cœur au Maître de l’avoir éclairé sur le véritable sens de la vie. À la veille de la nouvelle année, Hiu Cheung a dit sincèrement : « Bonne Année Maître ! »

« Certaines choses auxquelles je tenais, comme le fait de me battre pour un gain personnel, se sont avérées ne pas être correctes après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. De même, au milieu d’un conflit, je sais maintenant que je devrais chercher ce que j’ai fait de mal, au lieu d’examiner les autres. »

Hiu Cheung a dit qu’il mesurait souvent les choses avec des conceptions modernes avant la cultivation et pratique. « Prenez la pandémie qui a duré trois ans comme exemple. Avant la cultivation, je pensais qu’être malade ou avoir de la malchance était un phénomène naturel, mais maintenant je comprends pourquoi les gens tombent malades et ce qu’il faut faire pour éviter la pandémie. »

Avec l’épidémie en Chine, Maître Li Hongzhi a dit aux gens de se tenir à l’écart du Parti communiste chinois (PCC), leur donnant ainsi un moyen d’éviter la pandémie. Hiu Cheung est touché par la grande compassion dont fait preuve Maître Li en révélant au monde ce secret céleste.

Cependant, étant donné que le PCC persécute toujours le Falun Dafa et répand des mensonges dans le monde, Hiu Cheung a dit : « Combien de personnes écoutent vraiment le Maître ? J’espère sincèrement que les gens du monde entier pourront apprécier la grâce du Bouddha et cette occasion unique en gardant l’esprit ouvert et en apprenant la vérité.

« J’espère cultiver avec diligence au cours de la nouvelle année et être à la hauteur du salut compatissant du Maître. J’espère également que davantage de personnes comprendront la vérité et apprécieront la beauté du Falun Dafa. »

Dafa m’a aidé à me débarrasser de ma dépendance aux jeux vidéo

Chan Ji-Yin

Chan Ji-Yin a déménagé à Hong Kong avec sa mère lorsqu’il était petit. En repensant à son éducation, il est très reconnaissant que le Falun Dafa lui ait permis de se défaire de sa dépendance aux jeux vidéo.

De nos jours, beaucoup de gens, en particulier les étudiants, sont dépendants des jeux vidéo. Ji-Yin a vécu une expérience similaire.

Il a dit : « Je suis devenu dépendant des jeux vidéo à l’école primaire. J’avais une mentalité de combattant très forte. En apparence, je semblais calme et posé, mais dès que je commençais à jouer aux jeux vidéo, je devenais combatif. Je ne le remarquais pas moi-même. Ma mère ne cessait de me rappeler de faire preuve de maîtrise de soi, de suivre les exigences de Dafa et de ne pas être dépendant des jeux vidéo. »

Il était difficile pour Ji-Yin de se débarrasser de l’addiction au début, mais il a dit que les principes de Dafa lui ont montré parfaitement ce qui est vraiment bon et mauvais. Dafa a donné à Ji-Yin la sagesse de trouver son vrai moi et de comprendre le sens de la vie, et l’a guidé pour qu’il se conduise selon le principe de Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Ji-Yin a changé progressivement. Il s’est rendu compte que ses accès démoniaques, ses bagarres et ses crises de colère lorsqu’il s’adonnait aux jeux n’étaient pas son véritable moi. Il a réalisé qu’il ne pouvait plus perdre de temps avec des choses insignifiantes comme les jeux vidéo.

Il a déclaré : « Grâce à des années de cultivation et pratique, Dafa m’a donné de la force, ce qui me permet de me regarder et de regarder le monde dans une perspective à la fois douce et ferme. Par exemple, se débarrasser de l’addiction aux jeux vidéo n’est pas quelque chose qui peut être fait par la force ; au lieu de cela, on le fait en voyant vraiment soi-même le sens derrière cela (se débarrasser des jeux). »

Ji-Yin a également appris à regarder à l’intérieur. Il a déclaré : « Toute insatisfaction à l’égard des autres est le reflet de mes propres attachements. »

Il a remercié sa mère de l’avoir aidé tout au long du processus. Sa mère échangeait souvent des compréhensions avec lui et lui rappelait ses lacunes. Elle l’a encouragé à étudier le Fa, à faire les exercices et à clarifier la vérité aux gens.

Ji-Yin s’est fait de nombreux amis à Hong Kong et partage souvent avec eux la beauté de la pratique du Falun Dafa. Il a dit : « Hong Kong est un endroit où les gens peuvent accepter des cultures différentes. Lorsque je leur dis que je pratique le Falun Gong, ils n’ont pas de préjugés ou de malentendus, mais sont curieux et veulent apprendre le Falun Dafa. »

JI-Yin a dit que lorsque les Hongkongais apprennent que quelqu’un est un pratiquant de Dafa, ils n’ont pas une mauvaise impression [comme les personnes en Chine continentale] ; au contraire, ils apprennent du pratiquant ce qu’est le Falun Dafa et que la persécution du Falun Dafa par le PCC a réellement lieu en Chine.

Aujourd’hui, libéré de sa dépendance aux jeux vidéo, Ji-Yin fait souvent équipe avec sa mère pour clarifier la vérité sur le Falun Dafa. Il a constaté que chaque fois qu’il s’efforce de clarifier la vérité, les effets sont généralement bons. Ji-Yin est très reconnaissant envers Maître Li de l’avoir aidé à sortir de sa situation difficile et de son ralentissement.

À l’approche du Nouvel An, Ji-Yin a dit à Maître Li du fond du cœur : « Bonne Année Maître ! Je serai plus diligent ! »

Saisir le moment pour clarifier la vérité et conseiller aux gens de se retirer du PCC

À l’approche du Nouvel An, Mme Chan, qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998, a dit : « Merci Maître ! Bonne Année Maître ! »

Mme Chan prend généralement l’initiative de clarifier la vérité sur le Falun Dafa aux personnes qu’elle rencontre et les persuade de se retirer du PCC et de ses organisations affiliées. Elle a le sentiment que les personnes qu’elle croise dans les épiceries ou au point de pratique collective dans le parc ont toutes des affinités prédestinées avec elle.

Elle distribue souvent dans la rue des journaux de clarification de la vérité, comme l’Hebdomadaire Minghui. Même si de nombreuses personnes passent devant elle en étant pressées et n’ont pas le temps d’écouter, Mme Chan les salue et leur remet un exemplaire du journal.

Mme Chan parle aux personnes qui se détendent dans les parcs et répond à leurs questions. Elle leur explique ce qu’est le Falun Dafa, la vraie nature du PCC et pourquoi les gens devraient se retirer du Parti et de ses organisations affiliées, la Ligue de la jeunesse communiste et les Jeunes Pionniers [ce que l’on appelle les trois retraits].

Mme Chan a dit que bien que de nombreux Hongkongais sachent que le PCC est mauvais, beaucoup ne savent pas ce que sont les trois retraits. Chaque fois qu’elle clarifie la vérité à une personne, elle lui donne une amulette pour qu’elle puisse voir les mots « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! »

Quant à sa résolution pour la nouvelle année, Mme Chan a dit : « J’espère que je ferai mieux dans l’étude du Fa et dans la pratique des exercices. J’espère apprendre le Fa dans mon cœur en le mémorisant, et apprendre le Fa avec plus de respect et de sincérité afin de pouvoir vraiment obtenir le Fa. J’espère pouvoir faire mieux dans mon travail de vente, qui fait aussi partie de la clarification de la vérité pour les gens. »

Conseiller à la police de Hong Kong de faire ce qui est juste

Mme Ng

Mme Ng a commencé à pratiquer le Falun Dafa à la fin de 1997. Son fils a fait de même à l’âge de 4 ans. Aujourd’hui, vingt-cinq ans plus tard, il est un jeune pratiquant.

À l’approche du Nouvel An, Mme Ng est reconnaissante envers Maître Li de l’avoir protégée tout au long de son parcours. Elle a déclaré : « Le Maître a enduré beaucoup de karma et résolu tant de dangers pour nous. Il est difficile d’exprimer par des mots notre gratitude envers le Maître ! À l’approche de la nouvelle année, nous remercions le Maître pour son salut compatissant ! Nous remercions le Maître pour sa grâce illimitée ! »

Mme Ng a dit qu’elle a développé de fortes pensées droites et le souhait de sauver les gens en lisant les articles de Maître à plusieurs reprises. Elle a distribué une édition spéciale sur la persécution du Falun Dafa pendant les récentes vacances de Noël, espérant que les gens comprendraient la vérité sur la persécution du Falun Dafa par Jiang Zemin et ne seraient pas déconcertés par les fausses nouvelles.

De nombreux jeunes et personnes d’âge moyen ont accepté les documents, certaines personnes sont même revenues pour prendre ses documents après avoir réalisé qu’elle distribuait des documents dénonçant Jiang Zemin.

Certaines personnes ont demandé à Mme Ng d’autres documents de clarification de la vérité, tels que Le but ultime du communisme et Neuf commentaires sur le Parti communiste. Certaines personnes ont pris une photo de la couverture de ses documents de clarification de la vérité et ont dit qu’elles les trouveraient en ligne pour les lire. Mme Ng a dit : « J’ai vraiment l’impression que les gens s’éveillent. »

Cependant, dans le processus de distribution des documents de clarification de la vérité, Mme Ng a rencontré des plaintes de certaines personnes qui ne comprenaient pas la vérité. Elle a raconté une expérience au cours de laquelle elle a conseillé à la police de faire ce qu’il fallait.

Deux jeunes policiers sont venus vérifier la carte d’identité de Mme Ng et lui ont dit qu’elle ne pouvait pas distribuer de documents à cet endroit. Alors que de nombreuses personnes en demandaient à Mme Ng, la présence des policiers les empêchait d’en prendre.

Mme Ng a raisonné les policiers avec gentillesse : « Je n’ai pas enfreint la loi et je n’ai pas bloqué la route. Je comprends que vous deviez répondre à des appels téléphoniques. Si une ambulance brûle un feu rouge pour sauver des vies, doit-elle le faire ? Sans aucun doute.

« Les lois sont faites par les gens. Vous voyez, tant de gens attendent mes documents. Je suis ici pour dire la vérité aux gens. Ils ne seront pas en mesure d’obtenir la vérité si vous ne me laissez pas distribuer l’information. Face à l’imminence d’une pandémie naturelle et humaine, je dis aux gens comment se sauver et comment rester à l’écart de la catastrophe. Faites-vous une bonne ou une mauvaise chose en me demandant de partir ? »

Les deux agents ont alors dit qu’ils avaient d’autres tâches à accomplir et qu’ils devaient partir. Ils ont changé leur demande initiale et ont dit : « Nous n’avons pas dit que vous n’aviez pas le droit de distribuer de l’information. »

Mme Ng a dit qu’elle espérait pouvoir faire une percée dans l’élévation de son xinxing au cours de la nouvelle année. Elle a déclaré : « Le temps est compté et il est urgent de sauver les gens. Je ne dois plus me laisser émouvoir par des choses insignifiantes et perdre mon temps en conflits. Sauver les gens est si urgent. Lorsque mon cœur pour sauver les gens se renforcera, ces attachements s’affaibliront. »

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais