(Minghui.org) Les nouvelles en provenance de Chine aujourd’hui incluent des incidents de persécution ayant eu lieu dans 8 villes ou districts de 6 provinces. Selon ce rapport, 19 pratiquants de Falun Gong ont été récemment persécutés pour leur croyance.

1. [Ville de Wuwei, province du Gansu] Condamnation de M. Zhang Youhong à trois ans et quatre mois de prison

2. [Ville de Yanbian, province du Jilin] Condamnation de Mme Zhao Xiumei à trois ans de prison

3. [Ville de Changchun, province du Jilin] Condamnation de Mme Lu Daxin à trois ans de prison

4. [District de Yingshan, province du Sichuan] Condamnation de Mme Zhou Yuanzhen, 80 ans

5. [Ville de Suzhou, province du Jiangsu] Le dossier conernant M. Chen Yinru porté devant le tribunal

6. [District de Yingshan, province du Sichuan] Harcèlement de la personne âgée Mme Cai Zefang

7. [Ville de Xi’an, province du Shaanxi] Arrestation de M. Wang Yongli et de sa femme

8. [Ville de Pengzhou, province du Sichuan] Harcèlement de Li Tianying

9. [Ville de Yantai, province du Shandong] Harcèlement de plusieurs pratiquants

10. [Shanghai] Surveillance de Mme Zhou Meijuan

1. [Ville de Wuwei, province du Gansu] Condamnation de M. Zhang Youhong à trois ans et quatre mois de prison

M. Zhang Youhong du district de Minqin a été arrêté en octobre 2021 pour avoir parlé du Falun Gong aux gens.

En avril 2022, M. Zhang a été condamné à trois ans et quatre mois par le tribunal du district de Minqin et est actuellement détenu dans le quartier no 10 de la prison de la ville de Lanzhou.

2. [Ville de Yanbian, province du Jilin] Condamnation de Mme Zhao Xiumei à trois ans de prison

Le 19 juillet 2021, Mme Zhao Xiumei a été arrêtée par des agents du poste de police de Jinxue dans la ville de Yanji, pour avoir parlé du Falun Gong aux gens. Elle a ensuite été emmenée au centre de détention de la ville de Yanji.

Le 28 janvier 2022, Mme Zhao a été condamnée à trois ans de prison. Sa famille n’a reçu aucune notification concernant le jour de la condamnation. Elle a été emmenée au quartier no 8 de la prison pour femmes de la province du Jilin.

3. [Ville de Changchun, province du Jilin] Condamnation de Mme Lu Daxin à trois ans de prison

Le 30 mai 2021, Mme Lu Daxin (également connue sous le nom de Mme Lu Fanglan) a été arrêtée par la police. Elle a été détenue dans un centre de détention. On a récemment appris qu’elle avait été condamnée à trois ans de prison en octobre 2022 et emmenée à la prison pour femmes de la province du Jilin.

4. [District de Yingshan, province du Sichuan] Condamnation de Mme Zhou Yuanzhen, 80 ans

Dans l’après-midi du 27 septembre 2022, Mme Zhou Yuanzhen, 80 ans, a été condamnée à dix mois et à une amende de 1000 yuans. Le parquet du district de Yingshan l’a poursuivie pour avoir clarifié la vérité sur la persécution le 28 mai. Elle purgera une peine d’un an hors de la prison.

Le 17 novembre, cinq policiers du poste de police de Chengnan sont entrés par effraction au domicile de Mme Tang Suqing, ils ont saccagé l’endroit et ont confisqué son ordinateur et des dépliants de clarification de la vérité.

5. [Ville de Suzhou, province du Jiangsu] Le dossier conernant M. Chen Yinru porté devant le tribunal

M. Chen Yinru, 68 ans, a été arrêté en octobre 2022 alors qu’il distribuait des documents de clarification de la vérité dans sa ville natale de Yancheng, province du Jiangsu. Il est rentré chez lui. Fin novembre, le dossier de M. Chen a été porté devant le tribunal de la ville de Yancheng, qui allait bientôt tenir un procès.

6. [District de Yingshan, province du Sichuan] Harcèlement de la personne âgée Mme Cai Zefang

Six ou sept personnes du bureau administratif du sous-district de Sui’an, du poste de police de Sui’an et de la communauté de Zhongcheng se sont rendus chez le jeune frère de Mme Cai Zefang pour la harceler. Mme Cai est octogénaire. Ils ont fait pression sur elle pour qu’elle écrive une déclaration de garantie lui interdisant de pratiquer le Falun Gong et de sortir pour clarifier la vérité.

Ils lui ont dit de quitter la maison qu’elle louait. Ils ont également cherché la source des fonds qu’elle utilisait pour payer le loyer. Il y a quelque temps, des gens de la communauté résidentielle et du poste de police sont allés chez Mme Cai pour la photographier et la filmer.

7. [Ville de Xi’an, province du Shaanxi] Arrestation de M. Wang Yongli et de sa femme

Le 21 octobre 2022, M. Wang Yongli et son épouse de la société Fashite ont été arrêtés et emmenés au poste de police d’Efanggong vers 20 heures, et leur domicile a été saccagé. Ils ont été relâchés le lendemain soir et sont rentrés chez eux.

Quelques jours plus tard, le directeur Wang du poste de police de Zaoyuan, l’agent résidentiel Zhu Yi et deux autres personnes se sont rendus au domicile de M. Wang. Ils ont pris des photos et des vidéos. On a dit au couple que s’ils pratiquaient les exercices à la maison et ne sortaient pas pour parler du Falun Gong aux gens, la police les laisserait tranquilles.

Le 6 décembre vers 9 h 00, M. Wang dormait après avoir fait un quart de nuit. Il a été réveillé par un appel téléphonique d’un membre du personnel de la section de sécurité de son unité de travail, qui lui a dit que les autorités supérieures leur avaient demandé d’appeler les pratiquants de Falun Gong pour voir ce qu’ils faisaient.

8. [Ville de Pengzhou, province du Sichuan] Harcèlement de Li Tianying

Le matin du 3 août 2022, Li Tianying (sexe inconnu) du village de Wenjia, ville de Longfeng, était en route pour vendre des légumes dans la ville de Longfeng avec un autre pratiquant. Ils ont été arrêtés par douze personnes, dont des membres du Bureau 610 et des policiers.

Li a été emmené au bureau du village où on lui a prélevé des échantillons de sang. Ils ont fait pression sur Li pour qu’il accepte de ne plus pratiquer le Falun Gong, ce qu'il a refusé.

9. [Ville de Yantai, province du Shandong] Harcèlement de plusieurs pratiquants

De juin 2022 à aujourd’hui, la Commission des affaires politiques et juridiques de la ville de Laizhou, le Bureau 610, la police et les organisations affiliées de la région de Yantai ont continuellement harcelé et persécuté les pratiquants locaux de Falun Gong.

Sur la base d'informations incomplètes, les pratiquants harcelés en milieu urbain sont :

Shi Jiaxiu et d’autres pratiquants qui ont été attirés par des policiers au poste de police pour signer les trois déclarations ;

Mao Chonghui, Wang Xinting, Zhan Jiafen, Du Yanhua, Liu Baoxin, et d'autres, qui ont été harcelés chez eux ;

Liu Xixing et d’autres pratiquants dont les domiciles ont été saccagés par des policiers du bourg et des postes de police de la ville ;

Du Aili, Li Hongxia et d’autres pratiquants qui ont été harcelés au téléphone.

10. [Shanghai] Surveillance de Mme Zhou Meijuan

Mme Zhou Meijuan de la communauté résidentielle d’Anting Xinyuan, ville d’Anting, district de Jiading, a été surveillée par des caméras de surveillance et d’autres moyens entre le 1er décembre et le 6 décembre 2022, immédiatement après la mort de l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin.

Le 2 décembre, Mme Zhou a trouvé un jeune homme assis dans la pièce intérieure de la guérite à l’entrée de la résidence, avec un écran de 21 pouces devant lui. Il montrait une scène en plein écran et en direct du hall du rez-de-chaussée de Mme Zhou.

Le 3 décembre, elle a remarqué que deux hommes surveillaient le hall du rez-de-chaussée de son immeuble. Elle a immédiatement appelé le 110 (numéro d'urgence de la police). Le service d'urgence a envoyé un agent de police auxiliaire du poste de police d’Anting, qui est venu à la guérite. Un agent de sécurité communautaire a dit qu’un enfant s’amusait avec l’ordinateur. Le gardien a éteint l’écran qui affichait des vidéos en gros plan du hall de l’immeuble de Mme Zhou.

Le 4 décembre, Mme Zhou est passée devant la guérite et a constaté que la vidéo en gros plan et en plein écran du hall au rez-de-chaussée était à nouveau affichée.

Les 5 et 6 décembre, les vidéos en gros plan et plein écran étaient toujours affichées. Il y avait deux autres personnes, un homme et une femme, dans la guérite. Ces deux personnes se trouvaient dans la guérite pour surveiller Mme Zhou lors du 20e Congrès national du Parti communiste chinois en octobre 2022. Ils se sont cachés dans la pièce intérieure. Lorsque le garde de sécurité en service voyait Mme Zhou partir ou revenir dans la résidence, il criait pour dire aux deux personnes soit « elle est sortie » soit « elle est revenue ».

Le soir du 7 décembre, les vidéos en plein écran et en gros plan du hall du rez-de-chaussée de l’immeuble de Mme Zhou n’étaient plus affichées à l’écran.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d'auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais