(Minghui.org) Alors que le monde aborde la troisième année de la pandémie, de nombreuses personnes s’efforcent de faire face à la « nouvelle réalité ». Les pratiquants de Falun Dafa ont tenu de nombreuses conférences de partage d’expérience l’année dernière, en ligne ou en présentiel, pour discuter de la manière de vivre en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et de répandre les bienfaits du Falun Dafa au grand public. Pendant la pandémie, les pratiquants conseillent aux gens de réciter : « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » De nombreuses personnes, y compris des patients atteints de la covid-19, ont vu leur santé se rétablir en récitant ces deux phrases de bon augure.

Alors qu’en dehors de la Chine, les gens peuvent pratiquer librement le Falun Dafa, ses pratiquants en Chine continuent à faire face à une persécution incessante, lancée par le Parti communiste chinois (PCC) en juillet 1999. De nombreux pratiquants en Chine sont arrêtés, détenus, torturés ou même tués pour avoir défendu leur croyance.

Malgré la persécution brutale, les pratiquants en Chine n’ont jamais vacillé dans leur croyance ni cessé leurs efforts pour sensibiliser le public à la brutalité et aux mensonges du PCC. En effet, de nombreux citoyens ordinaires et des fonctionnaires ont fini par comprendre ce qu’est le Falun Dafa et ont cessé de suivre la politique de persécution du régime.

Les pratiquants hors de Chine ont également travaillé dur pour dénoncer la persécution. Ils ont soumis des listes de criminels impliqués dans la persécution et ont demandé des sanctions contre ceux-ci. Plusieurs pays dans le monde ont pris des mesures pour mettre fin à la persécution du Falun Dafa menée par le PCC et un certain nombre de rapports de médias ont documenté les graves violations des droits de l’homme.

En dehors de la Chine, la pratique paisible du Falun Dafa continue de s’épanouir sans frontières culturelles ni linguistiques, grâce aux efforts persistants des pratiquants pour faire connaître le Falun Dafa au public. L’exposition L’Art de Zhen-Shan-Ren et de nombreux films, ainsi que la participation des pratiquants à des événements communautaires, ont également contribué à largement diffuser l’information dans le monde.

Alors que les spectacles de Shen Yun apportent la culture traditionnelle chinoise d’inspiration divine à des publics situés dans presque tous les pays du monde, les librairies Tianti et le centre d’édition Minghui ont également été fiers de fournir au public des livres sur le Falun Dafa et des publications connexes.

1. Les pratiquants partagent leurs expériences pour s’élever ensemble

Depuis que le Falun Dafa a été présenté au public par M. Li Hongzhi en 1992, ses pratiquants organisent régulièrement des conférences de partage d’expériences pour échanger leurs idées sur la façon d’être de meilleurs citoyens en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

En plus des conférences en présentiel tenues à Taïwan, en France, en Suisse, au Mexique, au Brésil et ailleurs, des conférences en ligne ont également eu lieu en 2021, telles que la soumission d’articles pour la Journée mondiale du Falun Dafa, le Fahui international en ligne, la Conférence de partage d’expériences de Minghui et le 18e Fahui de Minghui.

Les pratiquants ont également envoyé un grand nombre de vœux pour les fêtes pour exprimer leur gratitude à M. Li. Par exemple, des vœux de 63 pays ont été recueillis par Minghui pour célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa, tandis que des pratiquants de 50 professions en Chine ont souhaité à Maître Li une joyeuse fête de la Mi-Automne, une tradition chinoise qui représente la réunion et le bonheur.

Le 19 décembre 2021, plus de 6000 pratiquants ont participé à la Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa de Taïwan 2021, qui s’est tenue à Taipei.

2. Les bienfaits miraculeux du Falun Dafa sur l’esprit et le corps

Grâce à cinq séries d’exercices et au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le Falun Dafa améliore considérablement la santé et le bien-être de ses pratiquants. En outre, les non-pratiquants qui ont gardé à l’esprit « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » ont également reçu des bénédictions. Après que Dong Nguyen, un médecin chinois vietnamien de Houston, au Texas, a contracté la Covid-19, il s’est souvenu du conseil d’un pratiquant de réciter les deux phrases de bon augure en cas de besoin. Il l’a fait et a recouvré la santé. Des guérisons remarquables similaires ont également été observées en Allemagne, en Chine, en Corée du Sud, au Mexique et en Slovaquie.

Une étude antérieure a expliqué pourquoi les personnes infectées ou ayant eu des contacts étroits avec des patients atteints de la Covid-19 parvenaient à se rétablir rapidement. Dans le Huangdi Neijing (Classique interne de l’empereur Jaune), l’un des textes médicaux les plus connus de la Chine ancienne, on peut lire : « Lorsqu’une personne possède un qi (énergie) droit à l’intérieur, aucune méchanceté ne peut l’envahir. » Dans l’article, on peut lire : « Le PCC étant la plus grande menace pour le monde et les pratiquants de Falun Gong étant le plus grand groupe persécuté par le régime en raison de leur croyance, toute personne qui soutient les pratiquants de Falun Gong innocents sera bénie. »

3. La persécution en Chine toujours aussi terrible

Malheureusement, les pratiquants en Chine sont toujours persécutés parce qu’ils défendent leur croyance. La police de la ville de Hanzhong, province du Shaanxi, a passé une femme à tabac et lui a brisé sept côtes. Dans la ville de Dqing, province du Heilongjiang, 11 habitants ont reçu des peines de prison allant jusquà onze ans pour avoir passé des appels téléphoniques sur leur croyance et dénoncé la persécution brutale.

En 2021, Minghui a signalé 132 décès de pratiquants de Falun Gong causés par la persécution, 1187 cas de pratiquants de Falun Gong condamnés et au moins 16 413 pratiquants arrêtés ou harcelés pour leur croyance.

4. Un plus grand nombre de citoyens chinois s’éveillent

Grâce aux efforts persistants des pratiquants, de nombreux Chinois du peuple ainsi que des fonctionnaires ont appris à connaître le Falun Dafa et sont devenus des défenseurs des pratiquants.

Les responsables de la province du Shaanxi qui harcelaient les pratiquants dans le cadre de la campagne « Plan zéro » du PCC ont cessé de les harceler. Une pratiquante de la province du Qinghai a défendu son droit à la retraite et le bureau local de la sécurité sociale a abandonné les poursuites à son encontre visant à lui demander de restituer les versements de retraite qui lui avaient été accordés pendant sa détention pour sa croyance.

D’autres citoyens ordinaires ont également découvert la nature malveillante du PCC. Par exemple, les huit membres d’une famille ont démissionné du PCC. Non seulement Zhang Tianyou, un étudiant engagé par le PCC pour brouiller la ligne de la permanence téléphonique « Démissionnez du PCC », a rompu ses liens avec le PCC, mais a également persuadé 59 camarades de classe de faire de même.

5. Des listes de responsables de la persécution remises à plusieurs gouvernements

Poursuivant leurs efforts depuis 2020, les pratiquants de 37 pays ont soumis une liste actualisée des responsables impliqués dans la persécution du Falun Dafa à leurs gouvernements respectifs, demandant que des sanctions soient prises à l’encontre des responsables de violations des droits de l’homme, notamment le refus d’entrée dans ces pays respectifs et le gel de leurs avoirs à l’étranger. Parmi eux figurait Wang Maolin, un ancien directeur du Bureau 610 central du PCC, une agence extralégale créée spécialement pour persécuter le Falun Gong.

Une autre liste a ensuite été remise à 36 pays lors de la Journée des droits de l’homme. Ces 36 pays comprennent la Five Eyes Alliance (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, États-Unis), 23 pays de l’Union européenne et huit autres pays (Japon, Corée du Sud, Indonésie, Suisse, Norvège, Liechtenstein, Israël, Mexique).

6. Législation et résolutions visant à mettre fin à la persécution

En 2021, plusieurs rapports ont été publiés par le gouvernement américain, soulignant les violations des droits de l’homme commises par le PCC et visant les pratiquants de Falun Gong. Il s’agit notamment en janvier, de la Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine (CECC), en mars, du Département dÉtat américain et en avril, de la Commission américaine sur la liberté religieuse dans le monde (USCIRF). Le Sénat de l’État du Texas a adopté une résolution condamnant les crimes de prélèvement d’organes commis par le PCC, et des dizaines de gouvernements locaux de Virginie ont fait de même.

Le 20 septembre 2021, l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire française (IRSEM) a publié un rapport dans lequel la persécution du Falun Gong par le PCC est mentionnée 79 fois.

Des actions similaires ont été observées sur d’autres continents. En février 2021, le Royaume-Uni a adopté une loi afin d’endiguer le crime de prélèvement forcé d’organes en Chine. Cela a été suivi d’un rapport détaillé en septembre d’un institut relevant du ministère français des Armées et d’une audition au Parlement européen en novembre contre les prélèvements d’organes. Le 10 décembre, de nombreux membres du Parlement allemand ont condamné les prélèvements d’organes forcés du PCC à l’occasion de la Journée des droits de l’homme, et, le 24 décembre, le conseil du comté de Yilan, à Taïwan, a adopté une motion multi partite pour approuver la Déclaration universelle sur la prévention et la lutte contre le prélèvement forcé d’organes (DUPCO).

7. La couverture médiatique

Le 25 février, Knack, un magazine belge, a publié un article sur les expositions de corps humains et leur lien avec les violations des droits de l’homme en Chine, tandis que le 23 mai 2021, une chaîne de télévision locale BATU TV en Indonésie a couvert les célébrations de la Journée mondiale du Falun Dafa. De même, en juin, plusieurs journaux au Texas, dont The Dallas Morning News, ont rapporté l’adoption du projet de loi TX SCR3 « condamnant la pratique chinoise des prélèvements forcés d’organes ».

Ligia Reyes (à droite), animatrice de l’émission « Atrévete Por Ti » (Ose pour toi) lors d’une interview avec la pratiquante Jeniffer García (à gauche). (Crédit : Mexiquense TV)

En outre, en novembre, The Scotsman a filmé un reportage spécial sur les pratiquants de Falun Gong et leur résistance pacifique contre la persécution en Chine alors que la 26e conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP26) se tenait à Glasgow. En outre, en décembre, Mexiquense TV au Mexique a diffusé une interview de pratiquants au sujet de la pratique spirituelle lors d’une émission spéciale de Noël pour la santé et le bien-être.

8. Présentation du Falun Dafa au public

Comme de nombreuses activités étaient restreintes en raison de la pandémie, les pratiquants ont organisé des cours gratuits en ligne pour enseigner les exercices au public. Ils ont reçu des réactions positives. Kiryu, un Japonais d’une cinquantaine d’années, était handicapé, et à cause de la pandémie et d’autres facteurs, son état s’était aggravé. Il a été ravi de constater que la pratique du Falun Dafa soulageait sa dépression et son insomnie. « Je peux enfin bien dormir », a-t-il déclaré.

Une pratiquante de Falun Dafa présente le premier exercice de Falun Dafa lors d’une célébration de Noël au Rwanda, en Afrique.

Du Golden Gate Park aux chutes du Niagara, d’une exposition sur la santé en Suède aux campus scolaires en France et en Indonésie, les gens ont adopté le Falun Dafa et ils ont une vitalité et un espoir renouvelés. Après que 200 bénévoles, enseignants et parents n’ont pas réussi à gérer un millier d’enfants bruyants lors d’une fête de Noël au Rwanda, en Afrique, tout le monde a été surpris de constater que la foule s’est immédiatement calmée et a suivi une pratiquante pour pratiquer les exercices. « C’est le plus beau moment de la journée ! », s’est exclamé un parent.

9. Exposition d’art et films

L’exposition internationale L’Art de Zhen Shan Ren (Authenticité, Bienveillance, Tolérance) continue d’attirer au maximum l’attention sur le contraste évident entre la beauté du Falun Dafa et la persécution impitoyable en Chine. Un visiteur de lexposition en Allemagne a écrit que les œuvres d’art « donnent du courage à tous ceux qui sont persécutés dans le monde ».

« Venir et voir ces œuvres d’art a été un merveilleux voyage, comme si nous trouvions notre véritable moi, vers une vie meilleure », a commenté un visiteur à Athènes, en Grèce. « Dans nos cœurs, il n’y a que de la compassion et de la lumière, sans aucune méchanceté. J’espère que cela conduira à un espoir pour l’avenir. »

L’affiche du film Ask No Questions

Après que Beholders, un festival international de films documentaires de cinq jours, a projeté le documentaire intitulé Ask No Questions lors de sa première journée le 13 octobre à Veghel, deux journaux néerlandais ont rapporté l’événement le jour suivant et ont présenté le film. Joost Hengeveld, collaborateur d’un autre festival de films, a convenu que les principes du Falun Gong sont bénéfiques pour tous. Il ne savait pas qu’en Chine les gens étaient traités comme des animaux de ferme et il a trouvé très alarmant que les médias chinois diffusent des mensonges.

10. Les pratiquants de Falun Dafa dans la communauté

La participation des pratiquants de Falun Dafa a été un moment fort du défilé de Thanksgiving à Chicago le 25 novembre.

De nombreux États américains, dont le Delaware, ont reconnu que le 13 mai est la « Journée du Falun Dafa », et plus de 10 villes canadiennes, comme Niagara Falls, ont célébré cette occasion spéciale par des cérémonies de levée de drapeaux. Le 11 novembre, lors du 102e défilé annuel du Veterans Day de la ville de New York, le Tian Guo Marching Band a interprété un certain nombre de compositions entraînantes ,avec de la trompette, du cor, du tuba, du baryton, de la clarinette, du saxophone, de la flûte et une batterie. Une spectatrice, Diana Hodges, était si heureuse de voir la fanfare qu’elle a dansé et agité le drapeau américain au rythme de la musique, s’exclamant : « J’adore ça ! »

Montrant son cœur, elle a dit : « Oh, mon Dieu ! Elle [la musique] m’a secoué le cœur ! Elle a touché la partie la plus difficile à atteindre de mon cœur. Cela me rend si enthousiaste. Merci ! Cette musique vient du ciel. C’est une connexion divine. »

11. Les spectacles de Shen Yun

Le 1er novembre 2021, le rappel de la compagnie Shen Yun North America au Popejoy Hall d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

De l’Arizona à la Floride, de la Caroline du Sud à Boston, Shen Yun a une fois de plus donné de superbes représentations à travers les États-Unis et d’autres continents. « [Shen Yun est] formidable. J’espère que la Chine reviendra à [l’époque] d’avant le communisme –si cela se produit un jour. Je l’espère vraiment ! J’espère que l’Amérique ne deviendra pas comme ça ! » a remarqué l’actrice Élise Devereux le 31 octobre, après avoir assisté à un spectacle à Thousand Oaks, en Californie. Elle a ajouté qu’un des chanteurs de bel canto avait interprété une chanson présentant le divin Créateur. « J’étais tout émue. J’en avais les larmes aux yeux en fait. »

12. La librairie Tianti et les éditions Minghui se développent

Alors que le site anglais Minghui (en.minghui.org) a lancé son application Android en décembre, Minghui Publishing a publié une version numérique en anglais et primée du Rapport de Minghui : 20 ans de persécution du Falun Gong en Chine. Le centre d’édition Minghui a lancé un nouveau site web pour fournir des livres, des magazines et d’autres documents de Minghui.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais