Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Une ingénieur senior arrêtée en raison de sa poursuite judiciaire contre Jiang Zemin

 

 

(Minghui.org) Mme Liu Guiying, une ingénieur senior du 29e Institut de la Société d'information électronique, de la ville de Chengdu, province du Sichuan, a été arrêtée chez elle le 25 novembre 2015, pour avoir déposé une plainte au criminel contre Jiang Zemin.

 

Le 28 décembre 2015, son arrestation a été formellement approuvée par le Parquet du district de Jinniu, ce qui signifie qu'il est probable qu'elle sera jugée et condamnée.

 

Lorsqu'elle a été arrêtée, les représentants de son comité du voisinage lui ont demandé de pouvoir fouiller son domicile, autorisation qu'elle a refusée. Plus tard, le personnel de la gestion immobilière est venu frapper à sa porte, déclarant qu'ils devaient vérifier son compteur d'électricité.

 

Quand son mari a ouvert la porte, les policiers et les autorités locales se sont rués à l'intérieur et ont arrêté le couple. Leur domicile a été saccagé et ils ont saisi plusieurs de leurs biens personnels. Le mari de Mme Liu a été libéré plus tard et a été assigné à domicile.

 

Un cousin de Mme Liu a engagé un avocat en son nom. Mais les autorités du centre de détention ont refusé à l'avocat de la voir sur la base que l'avocat n'avait pas été retenu par un membre de la famille immédiate. L'avocat a dit que au cours de toutes ses années de pratique de droit, il n'avait jamais entendu parler d'une telle exigence.

 

La famille de Mme Liu a alors engagé un avocat, à qui on a finalement permis de la voir. Quand il est allé au poste de police pour déposer la paperasse pour représenter Mme Liu, le policier en charge de sa cause lui a dit que la première fois que son dossier avait été soumis, il avait été refusé par la Parquet. Le 25 décembre, quand la police avait soumis sa cause pour la seconde fois, le dossier avait été accepté et que l'arrestation de Mme Liu avait été officiellement approuvée par le Parquet le 28 décembre.

 

Mme Liu Guiying, dans la cinquantaine, a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. Ses problèmes de santé, notamment des migraines, ont disparu et elle a commencé à pouvoir de nouveau jouir de la vie.

 

Depuis juillet 1999, elle a été arrêtée, forcée de subir un lavage de cerveau et elle a perdu son emploi parce qu'elle refusait d'abandonner sa foi. Sa santé s'est détériorée et une fois, elle a perdu connaissance en détention.

 

Le premier juin 2015, Mme Liu a déposé une poursuite judiciaire contre Jiang Zemin devant le Parquet populaire suprême et la Cour populaire suprême, en Chine. Ici, on rapporte plus de détails de son procès.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des seize dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/12/154765.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/1/4/321808.html