(Minghui.org) Copernicus, le service de surveillance de l’atmosphère (CAMS), une agence qui dépend de la Commission européenne, a annoncé le 16 septembre que les scientifiques avaient découvert que le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique s’était considérablement agrandi depuis début septembre. Il est désormais plus grand que l’Antarctique lui-même.

Le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique s’agrandit et se réduit chaque année. Il est généralement le plus grand de la mi-septembre à la mi-octobre. En décembre, il se réduit généralement à sa plus petite taille.

« Cette année, le trou dans la couche d’ozone s’est développé comme prévu au début de la saison », a déclaré, Vincent-Henri Peuch, le directeur de Copernicus dans un communiqué, avant d’ajouter : « Nos prévisions montrent maintenant que le trou de cette année s’est transformé en un trou plus grand que d’habitude.

« Nous ne pouvons pas vraiment dire à ce stade comment le trou d’ozone va évoluer. Cependant, le trou de cette année est remarquablement similaire à celui de 2020, qui était parmi les plus profonds et les plus durables – il s’est refermé aux alentours de Noël – que nous avons dans nos archives depuis 1979 », a-t-il ajouté.

Le trou d’ozone de l’année 2021 s’est transformé en un trou plus grand que d’habitude. Comment jugez-vous sa taille par rapport aux années précédentes ? Comparez-le en parallèle avec notre rapport sur plusieurs décennies.

Pour en savoir plus sur la façon dont le Service de surveillance de l’atmosphère de Copernicus suit l’évolution de l’ozone, cliquez sur bit.ly/3luWIKa

Que se passe-t-il avec le trou d’ozone en Antarctique ? Il s’est considérablement agrandi au cours des dernières semaines et est actuellement parmi les 25 % plus grands de nos données depuis 1979. Pouvez-vous le voir se former et grandir au cours des derniers mois dans cette animation ?

Surveillance de l’ozone par le CAMS bit.ly/2P3nXlb

Tweets de Copernicus ECMWF (Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme), qui exploite le CAMS : Le trou dans la couche d’ozone de l’hémisphère sud a augmenté de manière significative entre 1979 et 2021.)

Selon un article paru dans Nature en mars 2020, un vaste trou d’ozone d’une taille environ trois fois supérieure à celle du Groenland a également été observé au-dessus de l’Arctique.

« Un vaste trou d’ozone – probablement le plus grand jamais enregistré dans le Nord – s’est ouvert dans le ciel de l’Arctique », indique l’article. « Il rivalise avec le trou d’ozone antarctique, mieux connu, qui se forme chaque année dans l’hémisphère sud. » Il a ensuite été rapporté que le trou s’est refermé plusieurs mois plus tard.

OUVERTURE DE L’ARCTIQUE

Un trou d’ozone très rare et sans précédent s’est formé au-dessus de l’Arctique. Une ouverture dans la couche d’ozone apparaît chaque printemps au-dessus de l’Antarctique, mais la dernière fois que ce phénomène a été observé en Arctique, c’était en 2011.

Le trou d’ozone au-dessus de l’Arctique en mars 2020 (source de l’image : NASA Ozone Watch)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais