(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa à la fin de 1998. Grâce aux enseignements profonds, j’ai su comment me conduire dans la vie de tous les jours. Ma relation tendue avec les parents de mon mari s’est améliorée et ma famille est devenue calme et harmonieuse. Mon beau-père pratique la médecine chinoise depuis longtemps. Il a entendu quelques bribes pendant que j’écoutais les conférences enregistrées du Maître. Il m’a dit avec enthousiasme : « Le Falun Dafa est bénéfique pour la santé. Pratiquons tous cela. »

Cependant, tout a changé après que le régime communiste chinois a lancé sa persécution de la pratique en juillet 1999. Jour et nuit, les journaux et les chaînes de télévision à travers la Chine ont diffusé des nouvelles fabriquées diffamant le Falun Dafa. Mes collègues, camarades de classe et amis ont changé d’opinion à mon égard. Ma famille aussi croyait aux mensonges à la télévision. De temps en temps, mon beau-père m’appelait dans sa chambre à minuit et m’interrogeait. Ma belle-mère m’a injuriée et parfois elle a soudain ouvert ma porte au milieu de la nuit de peur que je batte mon fils (son petit-fils) à mort. Mon mari a suivi ses parents et m’a traitée froidement. Si j’essayais de défendre le Falun Dafa, ils disaient que j’étais entichée de la pratique et que j’étais devenue irrationnelle. Les gens autour de moi ont été trompés par les mensonges du PCC (Parti communiste chinois) et j’étais entourée d’hostilité. Je me sentais très triste.

Ma famille avait peur de mon amitié avec les compagnons de cultivation. Ils craignaient que cela n’apporte des ennuis inutiles. J’ai été particulièrement bouleversée par un incident. J’ai été emprisonnée dans un camp de travaux forcés pour avoir refusé d’abandonner ma croyance. Mon lieu de travail m’a licenciée à ma libération et je suis allée dans une grande ville loin de chez moi pour ouvrir un magasin. Une amie qui pratique le Falun Dafa a voyagé quatre heures pour me rendre visite, mais mon mari a refusé de la laisser entrer. Elle a dû partir précipitamment après m’avoir dit une phrase.

Je me sentais déjà exceptionnellement seule, dans un endroit étranger. Pouvoir voir un autre pratiquant m’a fait me sentir mieux que de voir un parent, mais ce pratiquant a été chassé par ma famille. Je me sentais mal, mais je ne pouvais pas exprimer mes sentiments. J’ai pensé que je devais changer la situation. À tout le moins, nous devrions avoir une vie normale.

J’ai dit solennellement à mon mari : « Tu as ton cercle d’amis. Moi aussi j’ai des amis. Je n’interfère pas avec tes relations et, de même, tu ne devrais pas interférer avec ma liberté d’avoir des amis. Il n’y a aucun danger à être ami avec d’autres pratiquants. Ne crois pas les mensonges répandus à la télévision. » Je clarifiais la vérité à mon mari chaque fois que j’en avais l’occasion. Petit à petit, mon mari a commencé à se détendre. Il a constaté que mes actions et tout ce qui me concernait étaient absolument normaux. De plus, j’ai fait preuve de compassion et j’ai géré les choses avec un esprit ouvert. Avec le temps, mon mari a cessé de traiter les pratiquants avec froideur lorsqu’ils venaient me voir. Il s’est rendu compte plus tard que les pratiquants sont de bonnes personnes qui tiennent compte des autres. Il a commencé à m’encourager : « Pourquoi ne les invites-tu pas ici pour un repas ? Je vais leur cuisiner quelque chose de bien. »

Lorsque mon mari a réalisé que le Falun Dafa avait été lésé, il a regardé les vidéos des Neuf commentaires sur le Parti communiste avec moi. Je lui ai dit : « Tu es capable de connaître les faits sur le Falun Dafa en détail parce que je le pratique. Mais la plupart des gens ne sont pas aussi chanceux. Ils croient ce qui est dit à la télévision. En Chine, les pratiquants n’ont pas la possibilité de s’exprimer. C’est pourquoi nous sortons pour clarifier la vérité aux gens. Nous n’avons qu’un seul objectif : c’est de dissiper les malentendus que les gens ont au sujet du Falun Dafa. » Au fil du temps, mon mari m’a de plus en plus soutenue alors que j’utilisais divers moyens pour répandre la vérité sur le Falun Dafa.

Il est même sorti avec moi pour distribuer des documents d’information. Il ne s’est pas opposé lorsque j’ai dépensé de l’argent imprimé avec des messages sur le Falun Dafa ou publié des informations clarifiant les faits. Je me suis sentie très gratifiée. Je savais qu’il avait choisi de faire une bonne action après avoir compris la vérité sur le Falun Dafa. Cependant, il est dommage que la majorité de la population en Chine ne soit pas aussi chanceuse et continue d’être induite en erreur par des mensonges.

J’ai ensuite installé NTD TV dans notre maison. Après l’avoir regardé pendant trois jours, mon mari a dit : « Si un tiers de la population en Chine regardait NTD TV, le PCC aurait des ennuis. Je demanderai à mes amis de l’installer demain. »

Mon mari a maintenant aidé ses amis à renoncer à leur adhésion au Parti et m’a aidée à faire en sorte que de nombreuses personnes démissionnent également du PCC. Il a reçu d’énormes bénédictions pour avoir répandu la vérité. Pendant la pandémie actuelle, les entreprises ne vont pas bien, mais son entreprise n’a pas du tout été affectée. En fait, ses affaires sont exceptionnellement bonnes. Les parents de mon mari ont progressivement changé leur attitude envers moi et le Falun Dafa, parce que je les traite bien. Ma belle-mère a commencé à pratiquer le Falun Dafa.

Mon mari a personnellement été témoin de la beauté de la pratique et a clairement compris que le PCC mentait. Il maudit le Parti pour ses mauvaises actions, mais beaucoup de gens n’ont pas cette chance. J’espère que plus de gens pourront comprendre la vérité sur Dafa et être bénis.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais