(Minghui.org) Les samedis 2 octobre et 9 octobre 2021, les pratiquants de Falun Dafa de Paris ont organisé des journées d’information place Colette et à Châtelet-Les Halles. Ils ont présenté la discipline spirituelle aux gens par le biais de brochures, de panneaux d’affichage et de présentation des exercices. Ils ont également recueilli des signatures pour mettre fin à la persécution du Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) en Chine.

Les pratiquants de Falun Dafa à Paris ont organisé une journée d’information à Châtelet-Les Halles, le 9 octobre 2021.

À Châtelet-Les Halles, les passants se sont arrêtés pour lire les informations sur le Falun Dafa.

Des gens signent une pétition pour soutenir les efforts des pratiquants qui résistent à la persécution en Chine.

Le Falun Dafa peut changer le cœur des gens

Samedi 9 octobre, par une fraîche après-midi d’automne, les pratiquants ont organisé une journée d’information à Châtelet-Les Halles, la plus grande gare de Paris. Au milieu de l’agitation, certaines personnes se sont arrêtées pour s’informer auprès des pratiquants, tandis que d’autres les ont regardés faire les exercices. Quelques-uns ont lu les informations sur les panneaux et ont posé des questions.

En apprenant à quel point les pratiquants sont brutalement torturés par le régime communiste chinois, parce qu’ils vivent selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, les gens ont été choqués et furieux. Les uns après les autres, ils ont signé la pétition, dans l’espoir de faire cesser ces atrocités. Les gens ont fait l’éloge des pratiquants pour leur courage et leur persévérance face à la violence et espèrent que les personnes en Chine pourront bientôt pratiquer librement le Falun Dafa.

Jean-Marie Michel est psychothérapeute. Il a dit qu’un de ses amis, qui pratique le Falun Dafa, lui a raconté que le PCC prélevait les organes de pratiquants détenus sans leur consentement et les vendait pour des transplantations. Il a cherché des informations en ligne, car il ne croyait pas que cela puisse se produire, pour finalement apprendre que c’était vrai. En tant que psychothérapeute, il pense que ce sont des problèmes liés aux valeurs morales qui causent la cupidité humaine.

Il a dit : « Si nous ne faisons pas les choses avec conscience, alors nous sommes constamment en désaccord les uns avec les autres. Si le cœur des gens ne change pas, alors la terre ne changera jamais. Quelle que soit la nationalité, il faut changer son cœur. »

Il a ajouté : « Le Falun Dafa est la loi de la nature, les principes du cosmos. Il s’agit de la relation entre les humains et l’univers, les humains et les divinités. Il s’agit du respect de la vie. Le Falun Dafa peut changer le cœur des gens. »

Un chercheur : les pratiquants font bien

M. Chen est un étudiant taïwanais qui étudie le droit à Paris. Il a dit que les pratiquants qui suivent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance devraient avoir la liberté de croyance et que le PCC ne devrait pas les réprimer.

Egor Ignapyev est un ingénieur informaticien russe qui travaille à Paris. Il connaît le régime communiste chinois et il a dit espérer sincèrement que « les citoyens chinois puissent avoir la liberté et cesser d’être brutalement persécutés par le régime communiste totalitaire ».

Samuel est chercheur dans une université. Il s’est exprimé sur les actions du PCC. Il a dit : « Pendant plusieurs décennies, nous avons été trompés et notre confiance a été abusée. Mais maintenant, je sens que les gens se réveillent. Peut-être que dans un avenir proche, le PCC va s’effondrer. »

Avant de partir, il a dit : « Les pratiquants de Falun Gong font bien. Continuez ! »

Le PCC ne réussira jamais

Les pratiquants présentent les exercices du Falun Dafa place Colette à Paris, le 2 octobre 2021.

Les passants s’arrêtent pour lire les informations sur le Falun Gong.

Une jeune étudiante signe la pétition pour demander la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine.

Thierry Mauduit est maquilleur. Samedi 2 octobre, il a été ravi de voir des pratiquants de Falun Gong place Colette.

Il a dit : « Le PCC utilise des menaces et d’autres tactiques pour censurer la vérité. Ils font les pires choses. Mais maintenant, les gens en savent plus sur ce qu’ils font. Le PCC n’arrivera jamais à ses fins ! »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de langlais