(Minghui.org) J’ai eu une mauvaise compréhension dans le passé au sujet de la cultivation. Grâce aux enseignements du Maître (Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa), j’ai appris que les disciples de Dafa ont été choisis il y a longtemps, dans des âges reculés, et que tout au long de l’histoire de l’humanité, ils ont établi une vertu majestueuse pour se préparer à leur rôle actuel de disciples de Dafa. J’ai senti que ma compréhension s’était confirmée après que la persécution a commencé en juillet 1999 et que les disciples de Dafa ont pu s’en sortir au cours des deux dernières décennies. Par conséquent, quelles que soient mes performances, tant que je reste sur la voie de la cultivation, je suis un disciple de Dafa et cela ne fait aucun doute.

J’ai récemment lu un article sur Minghui intitulé « Quelques réflexions sur qui peut être appelé disciple de Dafa » et j’ai été étonné. Ma compréhension actuelle est que les disciples de Dafa sont forgés par leurs efforts déterminés à assister le Maître pendant la période de rectification de Fa, au lieu d’être simplement choisis pour être des disciples de Dafa. L’arrangement pour être un disciple de Dafa n’était qu’une condition préalable, et si quelqu’un peut vraiment devenir un disciple de Dafa, cela dépend de ce qu’il ou elle fait dans la cultivation et pratique.

C’est similaire à l’éducation universitaire. Après un travail acharné au lycée et un processus d’inscription sélectif, on est admis dans une université. Peut-on alors le considérer comme un véritable étudiant ? À mon avis, il peut avoir le titre d’« étudiant », mais pour savoir s’il est à la hauteur des étudiants, il faut savoir s’il peut suivre le programme d’études et obtenir un diplôme universitaire avec des résultats satisfaisants. Supposons que quelqu’un ne travaille pas dur et se contente de faire des bêtises à l’université. Les notes seront mauvaises et il se peut même qu’il échoue aux tests, ce qui pourrait entraîner son expulsion du campus. Autrement dit, si une quelqu’un ne peut pas obtenir son diplôme à la fin pour telle ou telle raison, il ne peut pas être considéré comme un diplômé universitaire.

Pas d’attachement aux médias en ligne et indépendants

Notre cultivation est similaire à fréquenter une université et obtenir un diplôme. Au prix d’énormes sacrifices et d’épreuves, le Maître compatissant nous a fourni tout ce dont nous avions besoin pour devenir des disciples de Dafa et passer les tests vicieux qui nous ont été imposés par les forces anciennes afin de gagner le titre de Disciples de Dafa durant la période de rectification de Fa. Mais il n’est pas certain que l’on puisse bien marcher sur le chemin et remplir la mission. Cela exige que nous cultivions véritablement dans Dafa, que nous sauvions les êtres et que nous accomplissions nos vœux tout en validant le Fa. Si l’on est incapable de regarder à l’intérieur lorsqu’on rencontre des tribulations, de s’améliorer constamment selon le Fa, et de faire le meilleur usage de son temps pour sauver les gens, comment peut-on encore être appelé un disciple de Dafa ?

J’ai récemment lu « Au sujet des médias personnels (avec annotation du Maître) » et j’ai été très ému. En tant que pratiquants de Chine continentale, nous ne savons peut-être pas à quel point il est difficile pour les pratiquants d’outre-mer d’établir et de maintenir des médias d’information au fil des ans. Sans le travail acharné et le dévouement des pratiquants d’outre-mer, ces médias n’auraient pas existé et ne seraient pas allés aussi loin. De plus, ces médias d’outre-mer ont joué un rôle important dans le salut des êtres. C’est une chose que tous les pratiquants, en particulier ceux de Chine continentale, devraient apprécier. Après tout, ces médias ont contribué à sauver des êtres, y compris des Chinois.

Néanmoins, il a été constaté que certains pratiquants qui dirigent ces chaînes médiatiques avaient quelques problèmes qui, à mon avis, sont probablement exacerbés par les lacunes des pratiquants qui suivent ces chaînes médiatiques. Certains pratiquants sont très attachés à ces médias. Ils sont même devenus des fans fidèles de certains animateurs ou animatrices. Certains utilisent même involontairement les paroles d’un animateur d’émission pour guider leur propre cultivation et sauver les êtres. En faisant cela, ils traitent ces mots presque comme le Fa sans s’en rendre compte.

Une cultivation solide

Les véritables pratiquants peuvent toujours comprendre le Fa en se basant sur le principe du Fa. Avec la véritable illumination issue du Fa, ils peuvent ressentir l’émerveillement et le caractère sacré de la cultivation, ainsi que l’immense compassion du Maître. Grâce aux conseils éclairés du Maître et de Dafa, ces pratiquants prêtent peu d’attention aux choses de ce monde ordinaire. Par conséquent, ils ne sont pas perturbés par les choses de la société ordinaire. En revanche, les pratiquants qui ne cultivent pas sincèrement sont incapables d’atteindre cet état. Manipulés par des conceptions humaines, ils s’amusent entre pratiquants. Sachant que les vidéos des gens ordinaires ne conviennent pas aux pratiquants, ils se tournent vers les médias en ligne et indépendants dirigés par des pratiquants. Malgré toutes les excuses qu’ils peuvent trouver pour suivre les canaux médiatiques gérés par des pratiquants, ils démontrent leurs attachements aux conceptions humaines.

En fait, les médias en ligne et indépendants sont des plateformes permettant à certains pratiquants étrangers de clarifier les faits et de sauver les gens, et ils ne sont pas destinés aux pratiquants. Les pratiquants sont sauvés par le Maître et le Fa. Nous, les pratiquants en Chine, pouvons trouver toutes les informations et ressources nécessaires sur Minghui.org. Nous ne devons pas perdre de temps à regarder les médias en ligne et les médias indépendants ni nous considérer comme des gens ordinaires.

En d’autres termes, tous les pratiquants devraient aller sur Minghui.org quand le temps le permet, car Minghui est comme une maison pour nous. Nous pouvons y trouver l’élan de la rectification de Fa. En plus de l’étude quotidienne du Fa, de la pratique des exercices et de l’émission de la pensée droite, le Maître a également préparé tout ce dont nous avons besoin, y compris les instruments du Fa dans cette maison. Chaque jour, nous pouvons étudier le Fa et retourner à notre maison (Minghui) pour nous enrichir, avant de sortir à nouveau avec de nouveaux instruments du Fa pour aider le Maître à sauver les gens.

Au vu de la situation actuelle, la plupart des pratiquants en Chine devraient pouvoir accéder à Minghui. La vraie question est de savoir si l’on comprend l’importance d’aller sur Minghui et si on le fait effectivement de façon régulière.

Chérir les opportunités

Tous les problèmes mentionnés ci-dessus sont en rapport avec nos conceptions humaines. Ils se sont également produits parce que nous n’avons pas chéri l’opportunité de la cultivation dans la période de rectification de Fa. Je n’ai pas assisté aux conférences du Maître moi-même. Mais dans un rêve, j’ai vu une scène où le Maître donnait la première session de conférences à la Cinquième école intermédiaire de la ville de Changchun, dans la province du Jilin.

C’était une grande salle de classe remplie de gens et le podium était vide. Puis le Maître est apparu, grand et compatissant. Il a ensuite marché vers le podium, pas à pas. Je pouvais voir que chaque pas était solide, ferme et stable – des pas qui pourraient changer l’histoire de l’univers (je ne peux décrire la scène que de cette façon, car mes véritables sentiments étaient au-delà des mots). Je pouvais sentir que l’univers entier tremblait à ce moment-là, car les êtres à travers le cosmos observaient ce moment historique...

En me réveillant de ce rêve, j’ai su que c’était un encouragement du Maître. Pendant ce temps, à mon niveau, je pouvais sentir que la rectification de Fa est extrêmement difficile et que nous, disciples de Dafa, devons la chérir. Mais, très souvent, je ne faisais pas assez bien, je ne parvenais pas à me discipliner comme un pratiquant, et je nourrissais encore de nombreuses conceptions humaines. Le problème est que si je ne réponds pas aux normes d’un disciple de Dafa, comment puis-je être vraiment considéré comme un disciple de Dafa ?

Il y a quelques jours, j’ai regardé, avec plusieurs autres pratiquants locaux, la vidéo de la conférence du Maître aux pratiquants d’Australie. Encore et encore, le Maître nous a expliqué le principe du Fa avec patience et compassion. Les enseignements de Maître sont très clairs. Mais combien de pratiquants peuvent vraiment comprendre cela ? Combien de pratiquants restent fermes en maintenant la pensée droite et éliminent leurs attachements ? En regardant la vidéo, j’ai senti que nous sauver était si difficile. En fait, quelles que soient la patience et la compassion du Maître, certains d’entre nous ne sont toujours pas disposés à changer et à se défaire de leurs attachements.

Une partie de la difficulté vient de notre manque de croyance en Maître. Si nous ne chérissons pas ce que le Maître nous a fourni et que nous nous appelons encore « disciples de Dafa » sans être diligents, nous devrions probablement repenser notre état d’esprit. Voulons-nous vraiment être des disciples de Dafa ? Nous avons tellement souffert dans l’histoire pour aujourd’hui, et le Maître a enduré énormément en nous envoyant dans une classe à l’université ; ne devrions-nous pas mettre tous nos efforts et notre cœur à remplir notre mission ?

Ce qui précède est mon opinion personnelle. Veuillez signaler tout élément inapproprié.

[Note de la rédaction : Le point de vue exprimé dans cet article représente la compréhension actuelle de son auteur et sert à être partagé parmi les pratiquants afin que nous puissions : « Comparer l’étude, comparer la cultivation. » (« Cultiver réellement », Hong Yin)]

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais