(Minghui.org) Un pratiquant de Falun Dafa qui se cultive vraiment pratique habituellement les cinq séries d’exercices et étudie une conférence du Zhuan Falun chaque jour. Cependant, il n’est pas toujours facile de persister dans cette voie pendant une longue période.

À un moment donné est apparue une lésion cutanée sur mon gros orteil appelée durillon (œil de perdrix ou clavus). C’était une petite lésion dure et un peu douloureuse, mais elle n’affectait pas ma capacité à marcher normalement. Cette affection cutanée a persisté pendant de nombreuses années. Comme elle n’affectait rien et ne grossissait pas, je ne m’en suis jamais soucié.

L’année dernière, après le début de la pandémie, le durillon sur mon gros orteil s’est enflammé. Comme il me faisait mal lorsque je marchais, je boitais un peu. Mon entreprise a alors décidé de laisser tout le monde travailler à domicile pendant un mois et j’ai pensé profiter de la situation pour ne pas avoir à marcher tous les jours et j’ai rapidement acheté des médicaments pour le traiter. À ce moment-là, je me suis dit que cette idée n’était pas correcte, mais j’ai quand même décidé d’essayer.

Après avoir utilisé le médicament pendant un certain temps, j’ai senti une certaine amélioration, mais le durillon n’a pas disparu. J’ai également réalisé qu’un pratiquant ne devrait pas utiliser ce genre de méthode pour régler ses problèmes de santé. Cependant, j’ai continué à me trouver des excuses, en me disant par exemple qu’un durillon n’était pas une maladie et qu’il n’y avait donc aucun problème à utiliser ce médicament. C’est ainsi qu’un mois s’est écoulé, mais les choses ne se sont pas passées aussi bien que prévu. Plus tard, j’ai compris que peu importe ce qui poussait sur ma peau, tout était dû à mon karma. Dans ce cas, comment les médicaments pouvaient-ils le résoudre ?

En raison de la pandémie, mon entreprise a prolongé la période de travail à domicile. J’ai utilisé le temps que j’aurais passé à faire le trajet pour étudier les enseignements du Fa que le Maître a donnés dans différentes régions. Je voulais étudier tous ces enseignements en plus de mon étude quotidienne habituelle du Fa. Je pratiquais les exercices tous les matins avant 8 h 10, puis j’étudiais les enseignements du Fa. Je continuais à lire une conférence du Zhuan Falun chaque soir. La nuit, je distribuais des documents de clarification de la vérité dans les boîtes aux lettres des environs.

Je ne dormais qu’environ quatre heures, mais j’étais chaque jour rempli d’énergie. Je pouvais faire les exercices pendant les pauses au travail, alors je profitais du temps des exercices du matin à la maison pour étudier aussi les enseignements du Fa. En général, j’étudiais une centaine de pages, soit environ un livre par jour. Si le livre avait plus de pages, il me fallait environ trois jours pour étudier deux livres.

J’ai aussi commencé à réfléchir à la manière d’être plus diligent et d’élever ma cultivation en regardant à l’intérieur, pour voir de quels attachements je devais me débarrasser. Chaque fois que je pratiquais les exercices, je traitais toutes les pensées non droites qui faisaient surface comme des attachements et je faisais de mon mieux pour m’en débarrasser. Je creusais profondément dans mon cœur pour voir ce à quoi j’étais attaché et pourquoi. Ensuite, je m’en débarrassais. Chaque fois que je regardais à l’intérieur, je me rappelais ce que le Maître a dit :

« Je vais vous dire une vérité : tout le processus de cultivation et de pratique d’une personne consiste à abandonner sans cesse ses attachements humains. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Je me souciais beaucoup de la façon dont les gens me regardaient et de leur opinion à mon sujet. Au travail, je me souciais aussi beaucoup de l’attitude des gens lorsqu’ils me parlaient. J’étais une personne particulièrement sensible. Si leur attitude à mon égard n’était pas bonne, je me sentais mal à l’aise et je me demandais où j’avais mal fait. J’avais l’impression que les gens devaient simplement me dire ce que j’avais mal fait au lieu de me traiter comme ça. J’ai regardé profondément en moi et j’ai découvert des liens avec le manque d’humilité et une aversion pour la critique et le rejet.

Si l’autre partie était un compagnon de cultivation, je me sentais particulièrement mal à l’aise et incapable de surmonter mes sentiments. Je croyais que les autres me traitaient avec une mauvaise attitude parce que j’avais beaucoup de karma et que je ne cultivais pas bien. Puis, je me suis rappelé ce que le Maître avait dit :

« Si une personne n’avait pas de karma, quand elle marche dans la rue, tout le monde lui sourirait, même les gens qu’elle ne connaît pas lui rendraient spontanément service, elle serait extrêmement à l’aise ! » (Enseignement du Fa au Fahui de Sydney)

Je me suis dit que je devais vraiment me débarrasser de tous les attachements et mauvaises pensées que j’avais acquis après la naissance et m’élever rapidement dans ma cultivation. Après cela, lorsque des collègues au travail et des compagnons de cultivation me traitaient avec une mauvaise attitude, je leur faisais simplement face calmement. À partir de ce moment-là, chaque fois que je rencontrais des sujets contrariants, je regardais à l’intérieur pour voir ce que j’avais mal fait.

Les choses ont continué ainsi pendant environ deux mois. Puis, un jour, en coupant mes ongles d’orteil, j’ai découvert que le problème de peau tenace sur mon orteil, qui était là depuis des années, avait disparu. La peau était devenue plate et correcte, comme une peau neuve. Le durillon avait complètement disparu ! À ce moment-là, j’ai été très étonné, mais j’ai immédiatement su que cette guérison étonnante devait être liée à ma persistance à pratiquer les exercices de Falun Dafa tous les jours, à étudier beaucoup le Fa et à regarder à l’intérieur. Par conséquent, j’ai immédiatement remercié Maître Li pour sa bienveillance.

Après cela, j’ai persisté à pratiquer les exercices, à étudier le Fa et à regarder à l’intérieur. J’ai ensuite changé pour mémoriser le Fa chaque matin après avoir fait les exercices. C’est dommage que je n’aie finalement pas réussi à persister dans la mémorisation du Fa pour diverses raisons.

En regardant en détail mes années de xiulian, je me suis rendu compte que j’avais toujours pratiqué les exercices et étudié le Fa. Alors pourquoi est-ce seulement à cette époque-ci, mon problème de peau de plusieurs années s’était rétabli si rapidement ? J’ai compris que c’était parce que je ne considérais pas le fait de regarder à l’intérieur comme une question importante. Je ne savais pas non plus vraiment comment le faire. Je savais que je devais regarder à l’intérieur, mais la façon de le faire m’échappait à l’époque.

Cependant, récemment, pour des raisons telles qu’être occupé par le travail, j’ai l’impression de ne pas être aussi diligent qu’auparavant dans ma cultivation. J’espère donc qu’en partageant mes expériences de cultivation, je pourrai retrouver mon état de cultivation antérieur. Parfois, à cause de l’épuisement au travail, j’ai trop dormi et je n’ai pas pu finir de pratiquer les exercices le matin. Je n’ai pas eu, non plus, le temps d’étudier ou de mémoriser le Fa.

Parfois, je ne peux pas faire les cinq séries d’exercices avant de travailler, mais je vais vraiment pratiquer tous les jours. Récemment, il m’est arrivé de ne pas pouvoir faire tous les exercices, mais, pas un seul jour, je n’ai cessé de méditer. J’en suis vraiment désolé. J’ai honte de moi quand je pense à tous les pratiquants âgés qui ne se sont jamais relâchés dans leur pratique des exercices et leur étude du Fa.

Quand je pratique les exercices, je me sens énergique et paisible. Si je ne peux pas terminer les exercices avant de commencer à travailler, je me sens somnolent et d’humeur irritable. Au moment où j’ai achevé ce partage d’expérience de xiulian, j’ai retrouvé mon ancienne diligence à pratiquer les exercices tous les jours.

Ce qui précède est ma propre compréhension de mes expériences de xiulian à mon niveau actuel.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais