(Minghui.org) L’exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité-Bienveillance-Tolérance) a pris fin après être restée visible dix jours à The Box, une galerie d’art du centre-ville d’Athènes.

L’exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren a été présentée à The Box à Athènes, en Grèce.

Les visiteurs examinent les œuvres durant l’exposition

Ces œuvres remarquables sont le fait d’un groupe d’artistes qui pratiquent le Falun Dafa, une paisible méthode de méditation. En suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie quotidienne et à travers leur art, les artistes partagent des aperçus de la pratique du Falun Dafa. Beaucoup des peintures montrent également la persécution incessante du Falun Dafa en Chine.

Le chagrin d’une orpheline illustre comment d’innombrables familles ont été brisées suite à la persécution à l’échelle nationale en Chine. Tenant les cendres de ses parents, la fillette retient ses larmes et n’a nulle part où aller.

Une jeune femme s’appelant Halima a été émue aux larmes par Le chagrin d’une orpheline. « J’ai vu votre démonstration d’exercices dans la rue – c’était tellement paisible et impressionnant. J'ai essayé et je l’ai aimé aussi », a-t-elle expliqué en essuyant ses larmes, « mais j’ignorais que les pratiquants étaient si maltraités en Chine. Pourquoi n’y a-t-il pas de reportages dans les médias à ce sujet ? »

Un pratiquant lui a expliqué comment le Parti communiste chinois (PCC) a diffamé la pratique et lavé le cerveau des gens, essayant de les retourner contre Dafa. Influencés par la propagande et le pouvoir économique du PCC, peu de médias en dehors de Chine rapportent la persécution brutale. Halima a dit qu’elle en parlerait à ses amis et a exprimé son souhait que ces atrocités prennent fin le plus tôt possible.

Nick a également été choqué par la persécution impitoyable en Chine. Après avoir parlé avec un pratiquant et en avoir appris davantage à ce sujet, il a exprimé son espoir que les pratiquants en Chine retrouvent bientôt leur liberté. Pour lui, tout le monde devrait pouvoir exercer sa croyance. Il a estimé que davantage de gens prêteront attention à la persécution.

Le comptable fiscaliste Nikas a regardé attentivement chaque œuvre et en a fait beaucoup d’éloges. Il a dit penser qu’à mesure que le niveau moral de la société se dégrade, les gens s’écartent du divin. En conséquence, les gens ne se soucient pas de ce qu’ils font, même si c’est mal. Il était heureux d’accepter une fleur de lotus en origami faite à la main et a dit adhérer au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance du Falun Dafa.

Un des commentaires laissés dans le livre d’or

Beaucoup de gens ont laissé des commentaires dans le livre d’or.

Une personne a écrit : « Presque tout le monde parle des droits de l’homme ces jours-ci, mais des tragédies se produisent encore comme nous le voyons ici. Nous avons maintenant vu le vrai visage d’un régime totalitaire ainsi que son influence et son pouvoir économique. » Cette personne a souhaité bonne chance aux pratiquants et s’est dite convaincue que les justes l’emporteront.

Dans son commentaire, une femme a remercié l’organisateur de l’exposition et les artistes. Elle a dit que le thème et le contenu des œuvres étaient très émouvants. Elle a remarqué qu’à travers ces œuvres, elle pouvait voir l’humanité, la sagesse et la réalité.

Une autre personne a écrit : « Venir et voir ces œuvres a été un merveilleux voyage, comme découvrir notre vrai moi, vers une vie meilleure. Dans notre cœur, il n’y a que de la compassion et de la lumière, sans aucune méchanceté. J’espère que cela mènera à un espoir pour l’avenir. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais