(Minghui.org) En septembre 2016, M. Shi Jianwei a été condamné à six ans et demi de prison pour avoir poursuivi Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du régime communiste chinois qui, en 1999, a ordonné la persécution de sa croyance dans le Falun Gong.

Depuis deux ans, la prison no 1 de la province du Yunnan refuse à M. Shi les visites de sa famille. Le 25 août 2021, sa famille a reçu un appel de la prison l'informant que l'on soupçonnait M. Shi d'être atteint d'un cancer du foie et qu'il avait été conduit à l'hôpital de la prison. Il avait perdu plus de cinq kilos au cours des derniers mois et était dans un état critique, mais la prison refusait toujours de le libérer sous condition pour raisons médicales ou de permettre à sa famille de lui rendre visite, invoquant la pandémie et le refus de M. Shi de renoncer au Falun Gong.

M. Shi, professeur d'anglais, et son épouse, Mme Xiao Zhu, professeur d'éducation physique, travaillaient tous deux à l'école intermédiaire no 1 du district de Binchuan, province du Yunnan. En 1999, lors du début de la persécution de leur croyance mutuelle, ils ont tous deux été interdits d'enseignement. Ils ont été arrêtés à plusieurs reprises et détenus dans des centres de détention, des camps de travaux forcés et des centres de lavage de cerveau. Lorsqu'ils ont tous deux été détenus, leur fille Shi Jia, qui était alors en première année du cours élémentaire (7-8 ans), a été laissée seule à la maison et ce sont d'autres pratiquants locaux qui en ont pris soin.

Dernière arrestation pour avoir poursuivi un dictateur

Des agents du Bureau de la sécurité intérieure du district de Binchuan se sont rendus au domicile de M. Shi à 16 h 30 le 7 septembre 2015. Dès qu'ils ont fait irruption, ils ont maintenu M. Shi et sa fille au sol et les ont battus. Ils ont ensuite emmené le couple et sa fille au Département de police du district de Binchuan et ont confisqué certains biens personnels, notamment la clé de leur porte et celle de leur voiture.

L'interrogatoire de cette famille de trois personnes a duré une journée. La police a essayé de forcer la fille à relater la poursuite de ses parents contre Jiang Zemin et a menacé de la condamner si elle n'obtempérait pas. Elle a refusé de dire un mot et a été libérée à 18 h 30 le 8 septembre.

Ensuite, M. Shi a été emmené au centre de détention du district de Binchuan et Mme Xiao au centre de détention de Dalizhou. Afin de recueillir des preuves contre eux, la police a mis à sac les domiciles de plus de dix pratiquants locaux qui, selon elle, étaient en contact avec le couple. Les livres et les documents d'information sur le Falun Gong des pratiquants ont été confisqués. Certains pratiquants et les membres de leur famille ont également été interrogés et ont dû répondre à des questions concernant le couple.

Les membres du couple condamnés à six ans et demi et à cinq ans respectivement

M. Shi et Mme Xiao ont été jugés par le tribunal du district de Xiangyun le 23 juin 2016. Le mari et la femme ont insisté sur le fait qu'ils étaient innocents et que ni la pratique de leur croyance ni le fait d'en parler n'était nuisible.

M. Shi a témoigné qu'il a été battu à trois reprises dans le sous-sol du Département de police par plus de dix policiers. Il a dit que les policiers lui ont tordu le bras en arrière, lui ont donné des coups de pied dans le dos et sur le ventre, et lui ont tapé sur la tête. Mme Xiao a révélé que pour tenter de lui extorquer des aveux, la police l'a menacée de mettre en danger la sécurité personnelle de leur fille.

Dans la déclaration finale, M. Shi et Mme Xiao ont tous deux raconté leur expérience de la pratique du Falun Gong et les bénéfices qu'ils en ont retirés.

Le juge a condamné M. Shi à six ans et demi d'emprisonnement à la prison no 1 de la province du Yunnan et Mme Xiao à cinq ans d'emprisonnement à la prison pour femmes no 2 de la province du Yunnan.

Plusieurs pratiquants torturés à mort dans la prison no 1 de la province du Yunnan

Selon les informations recueillies par Minghui, plusieurs pratiquants ont été torturés à mort dans la prison no 1 de la province du Yunnan, notamment M. Fang Zhengping, M. Luo Jiangping et M. Liao Jianfu.

Même si les détails de la mort de M. Fang et de M. Liao n'ont pas encore fait l'objet d'une enquête, on sait que des médicaments toxiques ont été injectés à M. Luo, qu'il a été placé en isolement et qu'il a été contraint de faire des travaux intensifs dans la prison. Trois mois seulement après le début de sa peine, il a développé une cirrhose avancée et c'est dans un état critique qu'il a été libéré sur parole pour raisons médicales le 23 décembre 2013. Il est décédé cinq jours plus tard, à l'âge de 51 ans.

Voir aussi :



Un couple a été condamné pour avoir poursuivi en justice l'ancien dictateur chinois

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais