(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. À cette époque, j’avais de nombreux problèmes de santé, notamment un ulcère gastrique, de l’arthrite, une maladie cardiaque, une hernie discale lombaire et un problème de cou. Outre de fréquents vertiges et insomnies, j’ai été clouée au lit pendant six mois. En proie à de fortes douleurs 24 heures sur 24, j’avais du mal à supporter la souffrance et je pensais parfois à la mort.

Mon mari est un fonctionnaire du Parti communiste chinois (PCC). Lorsque j’étais au plus profond du désespoir en 1996, un dirigeant d’un canton dans ma province nous a recommandé, à mon mari et à moi, de pratiquer le Falun Gong. Espérant que cela pourrait améliorer ma santé, j’ai décidé d’essayer.

Peu de temps après, ma santé s’est améliorée de façon spectaculaire. Toutes mes maladies ayant disparu, je n’avais plus besoin de quelqu’un pour s’occuper de moi en permanence. Au lieu de cela, j’ai pu m’occuper de ma famille. En outre, je suis devenue plus ouverte d’esprit et plus heureuse.

J’ai mis fin à mon congé de maladie de longue durée et je suis retournée au travail. Les enseignements du Falun Gong m’ont appris à être une bonne personne et à travailler avec diligence. La direction l’a remarqué, et tous mes collègues savaient que c’était le Falun Gong qui m’avait sauvée.

J’ai également appris à ne plus profiter du système pour mon propre bénéfice. Lorsque je sortais, souvent je me déplaçais à pied ou à vélo au lieu d’utiliser le véhicule de travail de mon mari. Une fois, mon fils m’a donné 1000 yuans pour les taxis, car il pouvait facilement se faire rembourser par son lieu de travail.

Je lui ai dit : « Je ne ferai pas cela. Je suis une pratiquante de Falun Gong qui suit le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

« Je pensais que j’étais une bonne personne », m’a répondu mon fils, « mais apparemment, tu es bien meilleure que moi. »

Maître Li (le fondateur du Falun Gong) a dit :

« Quand une personne obtient le Fa, toute la famille en bénéficie. » (« Réponses aux questions lors de l’enseignement du Fa à Jinan », Zhuan Falun Fajie)

Lorsqu’elles ont vu à quel point ma santé et mon caractère s’étaient améliorés, ma mère et ma sœur ont également commencé à pratiquer. D’autres membres de la famille m’ont également soutenue. Depuis l’enfance, mon fils était souvent malade. Après avoir lu les livres de Falun Gong, il a recouvré la santé, a eu une carrière réussie et une famille heureuse.

Informer les gens des faits concernant la pratique

Quand le PCC a commencé à calomnier et à réprimer le Falun Gong en juillet 1999, j’ai été très troublée et j’ai essayé de trouver des moyens d’expliquer aux gens ce qu’était vraiment le Falun Gong. J’aimerais partager certaines de mes expériences à démystifier la propagande calomnieuse du PCC.

Grâce à mon mari, je suis souvent en contact avec des représentants du gouvernement. Le Maître a dit :

« Surtout pour ces fonctionnaires du gouvernement, ne regardez pas leur poste, à l’époque où Maître transmettait cette grande Loi, aussi je regardais seulement l’homme, je ne regardais pas leur position dans la société, ni une forme quelconque d’organisation d’un groupe, il n’y a pas de discrimination de profession, je ne regarde rien sinon le cœur de l’homme. Vous ne devez pas les considérer comme de hauts fonctionnaires, vous êtes en train de leur sauver la vie. Ce qu’ils font n’est qu’un travail ici parmi les gens ordinaires, aujourd’hui on le laisse faire, il est un fonctionnaire, si demain on ne le laisse plus faire, il n’est plus rien du tout, donc, apporter le salut aux gens, sauver les gens ne regardent pas ces choses-là. » (Enseignement du Fa au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003)

« Les gens d’aujourd’hui sont vraiment difficiles à sauver. Ils ne vont vous écouter que si vous vous conformez à leurs idées, ils ne vont vous écouter que si vous leur parlez d’une façon qui leur plaît. C’est-à-dire que si vous voulez les sauver, ils mettent des conditions pour que vous le fassiez. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Loi internationale à New York »)

J’étais déterminée à tirer le meilleur parti de chaque occasion pour parler du Falun Gong aux gens. Je les aidais également à démissionner du régime du PCC pour un avenir meilleur. Au début, mon mari avait peur des répercussions et il a essayé de m’en empêcher. Je ne me suis pas disputée avec lui, je me suis tout simplement contentée de clarifier la vérité lorsqu’il n’était pas là. Plus tard, chaque fois que nous mangions avec des amis, je leur parlais et leur donnais des informations sur le Falun Gong.

Un chef de service était une personne honnête. Quand lui et sa femme nous ont rendu visite, j’ai donné quelques informations sur le Falun Gong et expliqué pourquoi le PCC le persécutait. J’ai également partagé ma propre expérience et leur ai donné un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste et d’autres documents. Ils ont été touchés. Le mari m’a dit sincèrement : « Nous croyons tout ce que vous nous avez dit. » Ils ont tous deux accepté de démissionner des organisations du PCC. Plus tard, l’homme a été promu à un bon poste.

Dans la Chine d’aujourd’hui, très peu de fonctionnaires ne sont pas corrompus. Un jour, j’ai entendu dire qu’un fonctionnaire nommé Gang qui travaillait dans le système juridique et judiciaire avait peur parce que certains de ses collègues avaient fait l’objet d’une enquête. Je lui ai dit que le Falun Gong enseignait aux gens à être bons et que cela l’aiderait s’il croyait sincèrement : « Falun Dafa (le Falun Gong est également connu sous le nom de Falun Dafa) est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Il a accepté et, après avoir regardé le DVD sur le Falun Gong, il a dit : « Maintenant, je comprends tout. » Ensuite, lui, sa femme et leur enfant ont tous démissionné de leur adhésion aux organisations du PCC.

Dans un canton, un agent responsable de la persécution du Falun Gong a subi des conséquences, et beaucoup de gens en ont entendu parler. De plus, tout agent affecté à ce canton rencontrait toutes sortes de problèmes. Cependant, après que Gang y a été envoyé, les choses se sont bien passées et il a ensuite été promu.

Les gens faisaient souvent des remarques sur cette coïncidence. « Le Parti est condamné », a dit l’un d’eux.

Ne pas laisser passer les occasions

Le Maître a dit :

« ... les personnes que vous rencontrez par hasard, celles que vous rencontrez dans votre vie quotidienne, celles que vous rencontrez dans votre travail, vous devez tous leur clarifier la vérité. Même quand dans ce monde humain vous passez vers quelqu’un tellement vite que vous n’avez pas le temps de prononcer ne serait-ce qu’une parole, vous devez quand même laisser cette personne avec votre compassion. Ne laissez pas tomber celui qui doit être sauvé, à plus forte raison celui qui a une affinité prédestinée. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Loi à Atlanta 2003 », Enseignement du Fa dans les conférences IV)

Une fois, un gouverneur adjoint et plusieurs fonctionnaires sont venus chez moi. Comme il y avait beaucoup de monde, je n’ai pas eu l’occasion de leur parler individuellement. J’ai fini par donner à Qiang, le chef d’un département de la ville, deux exemplaires de L’objectif ultime du communisme. J’ai dit que l’un était pour lui et l’autre pour le gouverneur adjoint.

Quand mon mari a vu ce que je faisais, il s’est énervé et a commencé à me crier après. Qiang l’a arrêté, disant qu’il savait que ce que je faisais était d’aider les autres à avoir un bon avenir.

« Je promets de donner ce livre au gouverneur adjoint », a ajouté Qiang.

Lorsque je lui ai demandé s’il savait si le gouverneur adjoint avait démissionné des organisations du PCC, il a répondu : « Pas encore, mais je vais lui parler. Nous sommes de bons amis et je suis sûr qu’il le fera. »

Qiang a ensuite été promu agent de niveau provincial.

Une fois, alors que mon mari était hospitalisé, Xin, un chef de service, a amené un fonctionnaire de niveau provincial qui était en visite en ville. Je leur ai donné trois DVD sur le Falun Gong. « Oh, j’ai besoin de me pencher sur ce sujet [le Falun Gong] et de découvrir ce que c’est », a dit le fonctionnaire en acceptant les documents.

« En avez-vous d’autres ? » a demandé Xin. « Ils m’intéressent aussi. »

Après un certain temps, je suis allée voir Xin et lui ai donné un lecteur MP3 avec de nombreux fichiers sur le Falun Gong et la culture traditionnelle chinoise téléchargés sur le site Web de Minghui. Je lui ai également donné un autre lecteur MP3 avec le même contenu pour le fonctionnaire de niveau provincial. Plus tard, Xin m’a dit que tous deux avaient démissionné en ligne des organisations du PCC. La femme du fonctionnaire de niveau provincial m’a également rendu visite pour me remercier de ce geste.

Un certain chef de canton était en mauvaise santé. Après lui avoir parlé du Falun Gong, il a lu les documents et a gardé à l’esprit « Falun Dafa est bon ». Peu après, il a recouvré la santé et était plein d’énergie, presque comme une nouvelle personne. De nombreuses personnes du gouvernement du canton savaient qu’il avait recouvré la santé parce qu’il soutenait le Falun Gong.

Un jour, plusieurs personnes sont venues manger chez moi, dont un secrétaire adjoint du Parti de la ville. Je lui ai parlé du Falun Gong et lui ai donné plusieurs DVD. Plus tard, il m’a appelée et m’a dit : « Tu sais, le repas chez toi, c’était le meilleur. » Je savais qu’il parlait des documents et j’ai été heureuse pour lui.

Il y a toutes sortes de personnes et, en tant que pratiquante, je sais que je ne devrais pas avoir d’idées sur quelqu’un en fonction de son apparence. Après tout, nous devons donner une chance à tout le monde.

Lorsque j’ai appris qu’un chef de département adjoint était gravement malade, j’ai demandé à quelqu’un de lui transmettre combien il était important de garder à l’esprit « Falun Dafa est bon », « Authenticité- Bienveillance-Tolérance est bon ». J’ai également donné à cette personne une clé USB contenant des informations sur le Falun Gong. Après un certain temps, le chef de département adjoint s’est rétabli. Lorsque nous nous sommes rencontrés, il s’est incliné profondément devant moi pour me remercier. Je lui ai dit de remercier Maître Li, pas moi.

Pour les personnes qui me rendaient visite, je faisais un suivi avec elles si je n’avais pas eu l’occasion de leur parler du Falun Gong pendant leur visite. Un chef de département avait démissionné du PCC il y a longtemps, mais sa femme ne l’avait pas fait. Bien que je l’aie encouragée à démissionner de son adhésion au PCC, elle n’était pas convaincue. Mais elle a accepté les DVD que je lui ai donnés sur le Falun Gong. Lorsque le couple nous a rendu visite plus tard, elle a démissionné des organisations du PCC.

Les gens peuvent ressentir l’énergie positive des pratiquants de Falun Gong. Le propriétaire d’une grande entreprise a dit qu’il me respectait parce qu’il avait appris de moi combien le Falun Gong était merveilleux. Le fils d’un secrétaire adjoint du Parti de la ville a dit la même chose. Je sais que le mérite revient à Maître Li et au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Je ne suis pas une personne bavarde. Mais lorsque je parle du Falun Gong aux gens, des mots de sagesse semblent sortir de moi.

Le Maître a dit :

« Vous dites combien sont grandes mes capacités et ainsi de suite, mais c’est la loi qui vous les a octroyées ! De plus cela ne va pas si vous ne pouvez pas y arriver, les exigences de la rectification de la Loi font que votre sagesse parvient à cette étape, donc vous ne devez pas penser combien vous avez vous-même de capacités. » (Enseignement du Fa au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003)

Réaction en chaîne

Le Maître a dit :

« L’effet de votre clarification de la vérité donnera assurément une réaction en chaîne. Lorsqu’une personne comprend la vérité, elle réalise : “Ah ! C’est donc ça ! Dafa est finalement si merveilleux.” Certaines personnes ayant compris la vérité peuvent penser à se mettre à cultiver et pratiquer, certaines peuvent avoir de la sympathie et certaines peuvent donner leur soutien dans des actions. Ces réactions entraînées par la clarification de la vérité s’élargissent d’une personne à une autre, d’un cœur à un autre. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Loi à Atlanta 2003 », Enseignement du Fa dans les conférences IV)

J’ai vu cela se produire. Une fois, des gens de ma ville natale prenaient un repas ensemble. Un chef de service d’une trentaine d’années, Sheng, a dit des choses négatives sur le Falun Gong. Comme il y avait beaucoup de monde à ce moment-là, je n’ai rien dit. Mais j’en ai pris note mentalement.

Une fois, en passant devant un parc, j’ai vu des affiches qui calomniaient le Falun Gong. Je suis immédiatement allée voir Sheng. « Tu es très intelligent et compétent, et les gens de notre ville natale sont tous fiers de toi », lui ai-je dit. « Mais il y a une chose sur laquelle tu n’as peut-être pas eu l’occasion de te pencher. » Je lui ai alors expliqué le Falun Gong et lui ai donné quelques documents. Il a compris et a retiré les affiches.

Plus tard, j’ai pu rencontrer Sheng à nouveau et j’ai parlé avec lui davantage. Il a également amené sa femme chez moi. Je leur ai montré le logiciel permettant de contourner le blocus Internet ainsi que les Neuf commentaires sur le Parti communiste. Ils ont tous deux démissionné des organisations du PCC, et il a également été promu plus tard.

Une fois, je suis allée chercher Sheng sur son lieu de travail. Il avait déménagé et son successeur Hai m’a parlé. Lorsque je lui ai demandé s’il avait entendu parler du Falun Gong, il a répondu qu’il en savait un peu puisque Sheng avait protégé les pratiquants. Je lui ai offert des brochures mais il avait peur et n’a pas voulu les prendre. Par la suite, il m’a souvent rendu visite et nous avons parlé davantage. À la fin, il a complètement compris à quel point le PCC était mauvais. Après avoir rompu les liens avec le Parti, il a également été promu.

Alors que je faisais de l’alpinisme avec mon mari et ses amis, un secrétaire du Parti au niveau du canton et chef de la Commission des affaires politiques et juridiques (CAPJ) a été surpris que je sois si en forme. J’ai raconté mon histoire ainsi que ma guérison miraculeuse.

« Oh, je ne le savais pas ! » m’a-t-il dit. « Une fois, un membre de la famille d’un pratiquant de Falun Gong m’a demandé d’aider ce pratiquant. Si j’avais su cela [sur le Falun Gong], je l’aurais aidé. » Nous avons continué à parler et je lui ai donné un exemplaire des Neuf Commentaires et d’autres documents. Il les a lus et les a montrés autour de lui. Lui et son chauffeur ont tous deux démissionné des organisations du PCC ce jour-là.

Après un certain temps, ce fonctionnaire m’a donné une liste de plus de dix personnes qui avaient décidé de démissionner des organisations du PCC. Apparemment, il en avait également parlé à sa famille et à ses amis, et ils avaient accepté de démissionner du Parti eux aussi.

Certaines personnes qui connaissaient les faits ont également aidé les pratiquants. Une fois, alors que j’étais en visite dans ma ville natale, j’ai rencontré un directeur d’école. Il était relativement jeune. Lorsque nous avons parlé du Falun Gong, il était entièrement d’accord avec ce que je disais. « En ce qui concerne le travail, je suivrai les conseils de votre mari, mais pour ce qui est d’être une personne, je vous suivrai, vous et le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Croyez-moi, je m’assurerai que les enseignants aident leurs élèves à devenir de bons enfants. »

C’était une région montagneuse éloignée et il n’était pas facile pour moi de distribuer des documents. Ce directeur m’a souvent emmenée en voiture le soir pour couvrir les zones reculées. Sa femme m’a également aidée à l’occasion. Quand c’était le moment du grand marché de producteurs, il m’y emmenait et attendait à proximité que je finisse.

Il distribuait aussi lui-même des documents. Une fois, je voulais distribuer des documents aux élèves. « S’il vous plaît, donnez-les-moi », m’a-t-il dit. « Je sais où les mettre pour que les élèves ne les manquent pas. »

Le directeur a également été béni pour ses bonnes actions et a été promu plusieurs fois. Sa femme et son fils ont également démissionné des organisations du PCC. Leur fils est allé dans une bonne université et a trouvé un bon emploi. Je suis tellement reconnaissante envers Maître Li de m’avoir donné l’occasion d’aider ces gens.

Mon mari

En tant que fonctionnaire du PCC, mon mari a été gravement empoisonné par la culture du Parti. Puisqu’un pratiquant doit chérir tout le monde, je sais que je dois l’aider du mieux que je peux. Cela inclut de prendre soin de lui en tant que personne ordinaire, ainsi que de clarifier les faits pour l’aider à comprendre le Falun Gong et l’importance de démissionner du Parti.

Mon mari a beaucoup changé depuis. Une fois, il s’est excusé auprès de moi, reconnaissant qu’il avait fait beaucoup de mauvaises choses et qu’il avait une une dette envers moi.

« Ce n’était pas totalement ta faute », lui ai-je dit. « Le PCC gâche tout. C’est pourquoi nous devons nous séparer du régime pour avoir un avenir sûr. »

En plus de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées, mon mari a également lu le Zhuan Falun, les principaux enseignements du Falun Gong. Bien qu’il ne soit pas encore pratiquant, il sait au fond de lui que le Falun Gong est bon.

Le Maître a dit :

« L’augmentation permanente du nombre de démissions du parti montre le processus de dissolution du parti pervers. Dans peu de temps apparaîtra un phénomène dans la société chinoise, dans les bureaux, dans les usines, dans les magasins ou autour d’un verre et même dans les réunions de famille ou entre amis, les gens se demanderont : “Avez-vous quitté le parti ?” (Le public rit) “Je l’ai quitté depuis longtemps.” “Mais pourquoi ne m’avez-vous pas dit quand vous avez quitté le parti ?” (Le public rit, applaudissements) Réfléchissez, quand la société chinoise arrivera à cette étape, le parti pervers pourra-t-il encore exister ? Les individus mauvais pensent qu’il suffit d’avoir les moyens soi-disant puissants allant avec la dictature. Imperceptiblement, la perversité est en train de se désintégrer et que peut le parti malveillant face au choix du peuple. » (Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à San Francisco en 2005)

J’espère que ce jour viendra bientôt et je suis également reconnaissante pour le salut compatissant du Maître.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais