(Minghui.org) Lorsque je suis allée à l’école de formation professionnelle, j’ai rencontré une autre étudiante le premier jour des cours et nous sommes devenues de bonnes amies. Nous nous entendions bien et nous nous asseyions ensemble. Elle habitait plus près de l’école que moi, alors j’allais souvent chez elle. Parfois, je passais la nuit chez elle et nous discutions jusque tard dans la soirée. Nous sommes restées ensemble pendant trois ans et avons développé une profonde amitié.

Je suis devenue une pratiquante de Falun Dafa au début du printemps 1999. Après que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé la persécution de Dafa, j’ai abandonné la pratique pendant sept ans à cause de mes conceptions humaines.

Plusieurs années plus tard, mon amie et moi avons travaillé pour la même entreprise et faisions partie de la même équipe. De tous mes collègues de l’équipe, c’est d’elle que je me sentais la plus proche. Je suis revenue au Falun Dafa quelques années plus tard et je l’ai aidée, ainsi que son mari, à démissionner du PCC et de ses organisations pour la jeunesse.

Au bout d’un certain temps, j’ai remarqué qu’elle se comportait de manière impolie à mon égard. Elle parlait et riait avec les autres, mais le ton de sa voix changeait souvent lorsqu’elle me parlait. Elle semblait impatiente et trouvait parfois à redire.

Je la connaissais bien. C’était une personne sérieuse, modeste et humble. Elle disait rarement du mal des autres et évitait les conflits, une rareté dans la société d’aujourd’hui.

Son comportement me laissait perplexe, d’autant plus que j’avais été bonne avec elle. De toute notre équipe, je semblais être la seule personne avec qui elle avait des problèmes. J’étais bouleversée. J’ai essayé d’être très gentille avec elle, mais ça n’a pas aidé. Son sourire disparaissait dès qu’elle me voyait.

Il m’est alors apparu que je devais examiner la question du point de vue de la cultivation. Je me sentais plus proche d’elle parce que nous étions autrefois les meilleures amies.

J’ai réalisé que j’étais trop attachée à notre amitié. Les pratiquants doivent finalement abandonner toutes les choses du monde humain. Je me suis détendue après avoir décidé de laisser aller mon attachement à notre amitié. J’ai cessé de lui offrir la nourriture de mon déjeuner.

Quelques jours plus tard, elle a changé. Elle me parlait avec respect et me traitait encore mieux que lorsque nous étions camarades de classe. J’ai d’abord été surprise, puis je me suis calmée. La façon dont elle me traitait n’avait plus d’importance, puisque je n’étais pas émue. J’ai finalement compris que si elle me traitait mal, c’était pour m’aider à me débarrasser de mon attachement émotionnel.

En tant que pratiquante, les choses inexplicables que je rencontre sont toutes liées à ma cultivation. Les problèmes ne peuvent être résolus qu’en regardant les choses du point de vue de la cultivation, en cherchant à l’intérieur et en éliminant les conceptions et les attachements humains.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais