(Minghui.org) Les personnes qui connaissent les organismes gouvernementaux en Chine considèrent les fonctionnaires comme de « gros bonnets ». Dans le passé, la plupart des gens ne pouvaient pas obtenir de tels emplois, même s’ils le voulaient. Ils étaient réservés à quelques privilégiés. Les gens ordinaires devaient leur demander des « faveurs », ce qui impliquait des « avantages matériels », c’est-à-dire des cadeaux.

Le Parti communiste chinois a mené une campagne « anti-corruption » et s’est effectivement occupé de certains fonctionnaires corrompus au cours des dernières années.

Par conséquent, les gens sont devenus moins enthousiastes à l’idée de devenir fonctionnaires, et moins de gens ont convoité ces emplois. Ils ont peur d’avoir des ennuis et d’avoir à répondre de l’acceptation de pots-de-vin.

Notre dirigeant local cherchait désespérément quelqu’un pour occuper un poste, aussi est-il venu me voir. Il m’a dit : « Je vais te donner ce travail, je sais que tu le feras bien. » Je n’ai rien dit et j’ai simplement accepté. Tous les emplois sont les mêmes pour moi. Les pratiquants de Falun Dafa ne sont pas difficiles, il n’y a pas pour eux de bon ou de mauvais travail.

Mon travail consistait à aider les ménages ruraux en difficulté, comme les personnes malades ou âgées, les familles en difficulté financière, etc.

Ces personnes sont déjà malheureuses, alors dans mon travail je devais d’abord suivre la politique et examiner les demandes correctement. Ensuite, je devais les aider autant que possible dans la limite de mes pouvoirs, accomplir mon travail de manière efficace et effective, et résoudre leurs problèmes.

De nombreuses personnes qui souhaitent demander une indemnité de subsistance font des « cadeaux » à la personne qui traite leur demande. Les gens sont habitués à cela et pensent qu’il est normal de donner de l’argent en cadeau aux employés du gouvernement qui fournissent des services publics. Personne ne pense qu’il s’agit de corruption.

Manifestement, c’est une erreur. Le travail d’un employé du gouvernement est de servir le peuple. Ils sont payés par les impôts collectés auprès de la population et sont censés faire du bon travail. Les gens ne devraient pas avoir à soudoyer un fonctionnaire pour obtenir des services publics.

De nombreuses personnes ayant demandé une indemnité de subsistance sont venues me voir au travail ou à mon domicile et ont essayé de me donner des centaines ou des milliers de yuans comme pot-de-vin. Chaque fois, j’ai refusé d’accepter leur offre et leur ai dit : « Si votre demande répond aux exigences, vous obtiendrez ce que vous voulez. Je suis là pour vous aider. Je ne vous causerai jamais d’ennuis, soyez-en assurés. Si vous ne remplissez pas les conditions requises, je ne peux pas vous aider. »

Je leur dis que je n’accepte jamais de cadeaux parce que je suis un pratiquant de Falun Dafa et que je vis selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Si je ne pouvais pas refuser le cadeau, je trouvais les coordonnées bancaires de la personne et lui retransférais l’argent. Les personnes qui viennent me voir sont pauvres et ont besoin d’aide. Comment puis-je prendre leur argent ?

Il y a peu, un villageois de plus de 60 ans a demandé une indemnité de subsistance. Il ne pouvait pas travailler en raison de ses nombreuses maladies et avait dépensé beaucoup d’argent en traitements médicaux. J’ai préparé les documents appropriés pour lui, l’étape suivante consistait à remettre la demande au bureau des affaires civiles du district pour qu’elle soit approuvée.

L’homme est venu à mon bureau et m’a demandé de sortir pour que nous puissions parler. Alors que je le suivais dehors, il a sorti une pile de billets de sa poche pour me les donner. J’ai rapidement repoussé sa main et lui ai dit : « Nous, les pratiquants, n’acceptons pas les cadeaux. Ne vous inquiétez pas. Si vous répondez aux exigences, je vous aiderai certainement. Vous pouvez rentrer chez vous maintenant. » Il a vu que je ne voulais vraiment pas de l’argent, a attendu un moment, puis est parti.

Un autre homme d’une soixantaine d’années, victime d’un accident de voiture il y a quelques années et ne pouvant plus travailler, voulait demander l’indemnité de subsistance. Il est venu chez moi un après-midi, a expliqué son intention et a sorti 1000 yuans. Tout en lui rendant l’argent, je lui ai dit : « Je vais m’occuper de votre demande conformément au règlement. Je le ferai pour vous si votre dossier répond aux exigences. Ne vous inquiétez pas. Je ne peux pas prendre un centime de vous. Nous, pratiquants, cultivons Authenticité-Bienveillance-Tolérance et n’acceptons pas de cadeaux. »

Sachant que je n’accepterais certainement pas l’argent, il l’a repris.

Cela s’est produit à plusieurs reprises. Parfois, j’ai pensé que si je ne pratiquais pas le Falun Dafa, dans le monde turbulent d’aujourd’hui, j’aurais très certainement suivi la tendance.

De nos jours, beaucoup de gens, en particulier les fonctionnaires du gouvernement, courent après l’argent. Parce que je pratique le Falun Dafa, je crois en Authenticité-Bienveillance-Tolérance et je comprends que faire de mauvaises choses crée du karma, donc quoi que je fasse, je dois valoriser la vertu. C’est pourquoi je peux rester impassible face à l’argent, ne pas accepter de cadeaux, agir avec impartialité et bien faire mon travail. De nombreuses personnes ont dit que j’étais une personne vraiment bonne, car elles voient rarement des fonctionnaires comme moi qui n’acceptent pas de cadeaux.

L’année dernière, la Commission des affaires politiques et juridiques a mené la campagne « Plan zéro » pour tenter de forcer les pratiquants de Dafa à renoncer à leur croyance. Le directeur adjoint de mon lieu de travail m’a dit : « Nous savons que vous ne changerez pas de croyance. Vous pratiquez [le Falun Dafa] depuis tant d’années. Parlez-moi de ses bienfaits. »

« Si j’avais eu ce travail avant de commencer à pratiquer le Falun Dafa, j’aurais accepté tous les cadeaux qui m’ont été offerts », ai-je répondu. « Maintenant que je suis pratiquant, je n’accepterai aucun cadeau parce que je cultive Authenticité-Bienveillance-Tolérance et je comprends que le but de la vie n’est pas de rechercher l’argent, c’est quelque chose de bien plus élevé. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais