(Minghui.org) Le 19 mai 2021, une habitante de 41 ans de la ville de Kunming, dans la province du Yunnan, a été condamnée à un an de prison pour sa croyance dans le Falun Gong et emmenée à la prison pour femmes no 2 de la province du Yunnan.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 7 décembre 2020, des agents du poste de police de Xincun et du service local des incendies se sont rendus dans le magasin de vêtements de Mme Wu Chaokun et lui ont demandé de rejoindre sur WeChat un groupe de propriétaires d’entreprises locales. Alors qu’elle leur parlait, les agents ont vu les mots qu’elle avait écrits dans son magasin : « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Ils l’ont signalée au Bureau de la sécurité intérieure du district de Dongchuan. Le directeur Li Hongyi est rapidement arrivé et l’a arrêtée. La police a également fouillé son magasin et confisqué ses trois livres de Falun Gong, sans mandat de perquisition.

La famille de Mme Wu s’est rendue dans la soirée au poste de police de Xincun pour demander sa libération, mais en vain. Sa sœur aînée, Mme Wu Chaohui, est retournée au poste de police le lendemain matin pour s’enquérir de son dossier et l’a rencontrée. Mme Wu Chaokun s’est plainte que ses menottes étaient trop serrées. Lorsque sa sœur a demandé à la police de desserrer les menottes, celle-ci l’a menacée de l’arrêter.

Le 9 décembre, Mme Wu Chaokun a été transférée au centre de détention de la ville de Kunming.

La famille de Mme Wu a demandé justice pour elle auprès du parquet et du tribunal. Mais les autorités ont ignoré leurs plaintes et ont accéléré le processus de poursuites.

Lorsque sa famille s’est entretenue avec la procureure Shu Chaoqun du parquet du xian autonome hui et yi de Xundian (qui est un district administratif de la province du Yunnan) à la mi-mars 2021, celle-ci a déclaré qu’elle avait transmis le dossier de Mme Wu au tribunal. Elle a ordonné à la famille de cesser de déposer des plaintes contre eux et a dit que c’était inutile.

Le 20 mars, le tribunal du xian autonome hui et yi de Xundian a jugé Mme Wu par vidéoconférence. Le juge lui a demandé si elle allait rompre ses liens avec le Falun Gong. Mme Wu a insisté sur le fait qu’elle n’abandonnerait jamais sa croyance.

Arrestation précédente

La dernière arrestation de Mme Wu est intervenue six mois seulement après une précédente arrestation, le 26 mars 2020. La veille, Mme Wu a reçu un message texte d’une personne qui avait payé par erreur une facture de téléphone de 50 yuans à son numéro de téléphone portable, qui ne différait que d’un chiffre du sien. Mme Wu a remboursé l’homme et lui a raconté comment le Falun Gong enseigne aux gens à être une bonne personne.

Alors que la police surveillait son téléphone, elle l’a arrêtée et détenue pendant quinze jours. Son domicile a également été saccagé, ses livres sur le Falun Gong, ses documents d’information et un lecteur MP3 ont été confisqués.

Lorsque la sœur aînée de Mme Wu, Mme Wu Chaohui, et son jeune frère, M. Wu Chaoqian, se sont rendus au Bureau de la sécurité intérieure pour s’enquérir de son dossier, ils ont également été arrêtés. La maison de Mme Wu a été saccagée et M. Wu a été détenu pendant huit jours.

(Un article connexe est disponible dans la version anglaise.)

(D’autres articles connexes sont disponibles dans la version chinoise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais