(Minghui.org) Depuis le début de la persécution du Falun Gong en 1999, les autorités de la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, participent activement à la persécution, notamment en organisant des séances de lavage de cerveau contre les pratiquants.

Dans une nouvelle tentative d’éradiquer le Falun Gong, Wuhan a ajouté dix centres de lavage de cerveau depuis le début de 2021. Entre janvier et septembre 2021, au moins 71 pratiquants ont été détenus et torturés dans ces dix centres.

Les centres de lavage de cerveau sont situés dans des bureaux gouvernementaux, des universités, des entreprises d’État, des sociétés privées et des résidences. Des lieux tels que les maisons de retraite, les hôpitaux, les foyers sociaux, les maisons d’hôtes et les hôtels sont également utilisés pour organiser des séances de lavage de cerveau.

Les séances de lavage de cerveau ont été ordonnées par la Commission des affaires politiques et juridiques et le Bureau 610, deux organismes chargés de superviser la persécution, avec l’aide de policiers locaux et de membres du comité résidentiel pour les arrestations.

Le centre de lavage de cerveau d’Etouwan, dans le district de Qiaokou, est l’un des principaux centres de lavage de cerveau de la ville. Il a une longue histoire de détention et de torture des pratiquants de Falun Gong.

Depuis janvier 2021, le centre de lavage de cerveau d’Etouwan a organisé trois séances de lavage de cerveau. Au moins douze pratiquants y ont été emmenés et soumis à un lavage de cerveau visant à les forcer à renoncer à leur croyance. Trois d’entre eux sont toujours incarcérés à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Le 13 octobre 2021, Mme Xu Lai, septuagénaire, a été arrêtée pour avoir parlé aux gens du Falun Gong près d’un hôpital. C’est la troisième fois qu’elle est détenue au centre de lavage de cerveau d’Etouwan.

Le 29 juillet 2021, Mme Zhou Ailin, 53 ans et ancienne auditrice du Bureau industriel et commercial du district de Qiaokou, a été signalée par trois étudiants pour avoir parlé aux gens du Falun Gong dans la rue. La police l’a arrêtée vers le 14 septembre 2021 et l’a placée pendant quinze jours dans la prison no 1 de la ville de Wuhan. Lorsqu’elle a été libérée le 29 septembre, la police l’a arrêtée à l’entrée, l’a fait monter dans une voiture de police et l’a emmenée au centre de lavage de cerveau d’Etouwan.

Mme Zhou est emmenée par la police.

Avant sa dernière arrestation, Mme Zhou a été détenue au centre de lavage de cerveau d’Etouwan, au centre de lavage de cerveau de Danshuichi, au centre de lavage de cerveau d’Erdaopeng et au centre de lavage de cerveau de la province du Hubei à Wuhan à huit reprises au total. Pour ne pas avoir renoncé au Falun Gong, elle a été gavée, battue, maintenue en isolement cellulaire et suspendue par les poignets pendant des jours.

Outre son incarcération, Mme Zhou a également été licenciée par le Bureau industriel et commercial du district de Qiaokou et transférée dans un bureau subordonné pour y travailler comme secrétaire.

Le 7 septembre 2021, Mme Zhang Meirong a été arrêtée chez elle. Comme pour Mme Zhou, la police l’a emmenée au centre de lavage de cerveau après la fin de sa détention de quinze jours.

Voir aussi :

Les autorités de Wuhan construisent de nouveaux centres de lavage de cerveau dans le but d’éradiquer le Falun Gong

Wuhan ouvre neuf nouveaux centres de lavage de cerveau pour incarcérer les pratiquants de Falun Gong inébranlables

Le centre de lavage de cerveau de Wuhan détient et torture illégalement des pratiquants de Falun Gong

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais