(Minghui.org) Trois pratiquantes septuagénaires de la ville de Fushun, dans la province du Liaoning, risquent d’être traduites en justice pour leur croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 8 septembre 2021, des policiers en civil ont fait irruption chez Mme Cao Fengying et ont mis son domicile à sac. Ils l’ont arrêtée, ainsi que ses deux invitées, Mme Wu Guilan, 78 ans, et Mme Liang Yuzhi, 70 ans. Quelques jours plus tard, la police a fouillé le domicile de Mme Wu et a confisqué ses documents sur le Falun Gong. Son mari a été terrifié et il est tombé malade par la suite.

Début octobre, lorsque les membres de la famille de Mme Cao se sont rendus au poste de police pour demander de ses nouvelles, le garde de sécurité a affirmé que ni le chef de la police ni le policier en charge des dossiers des trois pratiquantes de Falun Gong n’étaient en poste. Un autre agent les a alors dirigés vers le parquet du district de Shuncheng, affirmant que les dossiers avaient été confiés au procureur.

La famille de Mme Cao s’est rendue au parquet, mais n’a pas été autorisée à entrer car, leur a-t-on dit, elle n’avait pas pris rendez-vous. La réceptionniste a également indiqué que le procureur Li avait pris un congé de maladie. On leur a alors dit de contacter le service qui s’occupait des documents relatifs au dossier. Ils s’y sont rendus, mais on leur a répondu que seuls les avocats avaient accès à ce service, et non les proches de l’accusé.

La famille de Mme Cao a alors consulté un avocat, qui a déclaré que si les membres de la famille fournissent leurs pièces d’identité et des documents prouvant leur lien de parenté avec Mme Cao, le procureur devrait les autoriser à examiner les documents relatifs au dossier.

La famille est retournée au parquet et a raconté à la réceptionniste ce qu’elle avait appris de l’avocat. La réceptionniste a alors admis que les dossiers des pratiquantes avaient été reçus. Elle a ajouté que la police aurait dû en informer les familles, mais celle-ci a déclaré n’avoir jamais reçu de nouvelles de la police.

Les trois femmes sont détenues au centre de détention de la ville de Fushun et font l’objet de poursuites judiciaires.

Coordonnées des responsables de la persécution :

Yang Wenjun (杨文君), chef adjoint du Département de la police de la ville de Fushun : +86-15941388787, +86-24-52625821

Cong Pengfei (丛鹏飞), policier, poste de Shuncheng : +86-18841345756

Jiang Qunda (姜群大), secrétaire, Commission des affaires politiques et juridiques de la ville de Fushun : +86-13704934966

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais