(Minghui.org) Je suis une médecin à la retraite et j’aurai 71 ans cette année. Avant de connaître le Falun Dafa, j’avais des rhumatismes, et toutes les articulations de mon corps me faisaient mal. Je ne pouvais pas supporter le froid en hiver et je portais de nombreuses couches de vêtements toute l’année. J’ai consulté de nombreux médecins en Chine et j’ai essayé différentes sortes de médicaments, mais ma maladie n’a jamais été guérie. J’ai également développé des problèmes d’estomac, je pouvais à peine manger et je suis devenue très maigre. Mes problèmes d’estomac s’aggravaient à chaque visite à l’hôpital, et on a fini par diagnostiquer une gastrite érosive. J’ai essayé la médecine chinoise et occidentale, mais mon état ne s’est pas amélioré. En fait, les traitements semblaient aggraver ma situation.

Un jour de septembre 1998, j’ai vu un dépliant sur le Falun Dafa et j’ai décidé d’essayer. Je me suis rendue au point de pratique des exercices le plus proche et on m’a enseigné les exercices ce jour-là. La même personne m’a invitée à me rendre sur le lieu de l’étude collective du Fa et à lire les enseignements. À l’époque, je ne comprenais pas l’importance de l’étude du Fa, et même si j’étais d’accord avec ce que je lisais dans le livre, je ne pensais qu’à guérir de ma maladie. J’ai continué à prendre mes médicaments même après avoir commencé à faire les exercices. D’autres pratiquants m’ont rappelé que je n’avais pas besoin de prendre de médicaments, mais je ne pouvais pas éliminer cet attachement.

Fin 1998, une de mes collègues, également pratiquante, m’a informée que son emphysème avait été complètement guéri sans prendre de pilules après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Entendre cela m’a profondément touchée. J’ai dit à mon mari que je ne prendrais plus de médicaments. Lorsque je me suis couchée cette nuit-là, j’ai senti un courant chaud parcourir mon corps de la tête aux pieds, et je n’ai pas eu froid le lendemain matin. J’ai compris plus tard que cette sensation était due au fait que Maître Li avait purifié mon corps.

À cette époque, mon père est venu passer un certain temps avec nous. Il a vu à quel point j’étais malade et a dit qu’il ne resterait pas longtemps à cause de mes problèmes de santé. Mais une semaine plus tard, il a été témoin d’une grande amélioration de mon état de santé. La maladie que je traînais depuis dix ans était guérie et je pouvais à nouveau travailler et faire toutes les tâches ménagères.

Après avoir suivi les principes du Fa, j’ai acquis un corps sain et un meilleur caractère. Je comprends maintenant le sens de la vie.

Peu de temps après, en 1999, la persécution du Falun Dafa a commencé, nous ne pouvions plus étudier le Fa ni faire les exercices en groupe. Beaucoup de gens pensaient que le gouvernement avait été mal informé sur le Falun Dafa, alors beaucoup d’entre nous ont voulu aller à Pékin et clarifier la vérité aux responsables du gouvernement.

Je suis allée cinq fois à Pékin pour valider Dafa entre décembre 1999 et fin 2001. La police m’a arrêtée et torturée à de nombreuses reprises. J’ai été menottée à des tuyaux de chauffage pendant dix jours et on m’a empêchée de dormir, on m’a déshabillée en hiver tout en versant de l’eau froide sur moi, on m’a forcée à m’accroupir pendant une longue période, et on m’a fait subir d’autres choses atroces. J’ai néanmoins refusé d’abandonner ma croyance. Avec la protection du Maître, chaque fois que je suis sortie de prison, je l’ai fait avec la pensée droite. Même si j’ai souffert de certaines douleurs, le Maître a également purifié mon corps et m’a aidée à éliminer un calcul rénal.

En avril 2001, j’ai parlé de me rendre à nouveau à Pékin pour valider Dafa. Mon mari est cadre supérieur dans son entreprise et m’a interdit d’y aller en raison de la pression de son directeur. J’ai trouvé une occasion d’y aller et je lui ai laissé un message qui disait : « Dafa m’a offert une nouvelle vie. Aujourd’hui, Dafa est calomnié et je vais dire aux représentants du gouvernement les faits concernant Dafa. Mes parents seraient fiers de moi, et tu devrais être fier aussi d’avoir une femme comme moi. »

Je ne suis normalement pas douée pour les mots, mais j’ai été surprise de pouvoir écrire une brève lettre avec autant de sincérité. Il m’a dit qu’il avait eu les larmes aux yeux en lisant ma lettre. Je savais que ma détermination envers Dafa l’avait ému et qu’il était fier de moi.

Après avoir été arrêtée à Pékin et remise à mon employeur, j’ai été enfermée dans le sous-sol du Bureau local de la sécurité publique et menottée aux tuyaux de chauffage pendant dix jours consécutifs. Le septième jour, j’ai ressenti une douleur au ventre et j’ai demandé à aller aux toilettes. Une substance brune, semblable à du sable, a été expulsée de mon corps. J’avais des calculs rénaux avant de commencer à pratiquer le Falun Dafa, et les traitements médicaux ne m’avaient pas du tout aidée. Les calculs m’avaient fait souffrir pendant longtemps, jusqu’à ce que je commence la cultivation. Maintenant, ils quittaient mon corps. J’étais si heureuse, car je savais que le Maître purifiait mon corps une fois de plus.

J’ai été libérée dix jours plus tard et j’ai repris le travail le lendemain.

Le troisième jour de travail, j’ai ressenti une douleur au ventre. Je me suis dit : « Je sais que ce n’est pas une maladie. Laissez-moi supporter cette douleur, car je ne peux pas toujours demander au Maître de la supporter pour moi. »

J’ai emporté un bol en métal aux toilettes. Alors que j’urinais, une pierre de la taille d’un pois est tombée dans le bol en métal. J’étais en larmes, mais je ne ressentais aucune douleur. J’ai lavé la pierre et l’ai montrée à mon directeur.

J’ai dit : « Regardez la taille de cette pierre. Je n’ai ressenti aucune douleur lorsqu’elle est sortie de mon corps. Le Falun Gong est tellement incroyable. Pourquoi ne nous laissez-vous pas pratiquer ? »

Il a répondu : « Je ne peux rien y faire. Vous pouvez pratiquer seule à la maison. »

Mon mari et moi travaillons dans la même entreprise. Parce que je pratique le Falun Dafa, il doit faire face à beaucoup de pression. Il approuve Dafa parce qu’il a vu les changements formidables chez moi, il sait que tous les pratiquants de Dafa sont des gens bien et il s’oppose à la persécution.

Après lui avoir parlé plus longuement sur le Falun Dafa et lui avoir montré plus d’informations, il a commencé à comprendre plus clairement mes actes et a même commencé à m’aider dans mes projets de Dafa.

Un jour, un camion a percuté de plein fouet la voiture de mon mari. Il est sorti de la voiture en rampant sous le volant. Il n’était que légèrement blessé, il saignait un peu, mais la voiture était détruite. Les policiers présents et le chauffeur du camion ne pouvaient pas croire ce qu’ils voyaient. Nous savons que Maître Li l’a protégé.

Toute notre famille remercie le Maître de nous avoir sauvés.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais