(Minghui.org) J’ai été très déçue quand j’ai appris qu’un compagnon de cultivation avait l’intention de partir en vacances. Je lui ai dit : « Le temps presse, et tout le monde saisit l’occasion pour valider le Fa et pour sauver les gens. Comment peux-tu encore avoir envie de sortir et de t’amuser ? » Il a répondu que nous avions encore pas mal de temps.

Il a aussi mentionné qu’il allait acheter une autre maison et allait devoir la rénover. Je lui ai demandé pourquoi, car il avait déjà une bonne maison. Il a dit que cela ne servait à rien de garder l’argent à la banque, car le régime communiste pouvait le saisir à tout moment.

Ce qu’il m’a dit m’a inquiétée, j’ai donc fait la remarque : « Notre temps de cultivation est limité. Il ne peut être acheté avec de l’argent. Comment vas-tu éliminer tous tes attachements en temps voulu ? »

Comme il n’avait pas l’intention de changer ses plans de vacances, je suis partie.

Ma réaction émotionnelle a révélé mes lacunes

J’étais très contrariée après mon départ. J’ai pensé à ne plus lui parler à l’avenir, car il était trop « non diligent » dans son xiulian. J’ai aussi pensé aux efforts minutieux que le Maître a faits afin de nous sauver. Plus j’y réfléchissais, plus j’étais en colère contre lui. J’étais convaincue qu’il était trop attaché au plaisir des choses matérielles et je me demandais comment il pouvait être digne du salut du Maître.

Lorsqu’un autre pratiquant m’a appelée pour autre chose, je n’ai pas pu me retenir et j’ai laissé sortir tout mon ressentiment.

Elle m’a demandé calmement : « Penses-tu qu’il y a quelque chose chez toi qui ne va pas ? »

« Ce qui ne va pas chez moi ? Aurais-je dû lui dire quelque chose pour lui faire plaisir ? » Bien que j’aie réalisé qu’il ne fallait pas que je me mette en colère, je n’avais pas la moindre idée de ce qui pouvait être incorrect chez moi.

Elle m’a rappelé que nous devrions avoir de la compassion pour tous et être prévenants envers les autres. Alors qu’elle parlait, j’ai soudainement réalisé mon problème.

Je me suis souvenu d’un article de partage d’expériences sur la façon dont les pratiquants se sont rassemblés autour du Maître après un enseignement afin de faire une photo de groupe avec lui. Parfois, cela prenait plus de deux heures pour le Maître pour faire des photos avec chacun. La plupart des pratiquants ne pensaient qu’à pouvoir serrer la main du Maître, obtenir son autographe ou être au premier rang sur la photo. Certains pratiquants ont réalisé cela et étaient très mécontents envers ceux qui continuaient à en demander plus au Maître. Contrairement à eux, le Maître a lancé à chacun un sourire chaleureux et a satisfait tous leurs souhaits.

J’ai réalisé que j’étais comme ces pratiquants qui avaient des ressentiments envers ceux qui demandaient au Maître de faire ceci ou cela. Je n’étais pas compatissante ni indulgente. Je ne pouvais pas supporter ceux qui ont encore des attachements. Mon esprit était dominé par des pensées négatives, ce qui générait des substances noires et provoquait une rupture entre moi et le pratiquant qui voulait partir en vacances. Cela reflétait la mentalité qui consiste à regarder les autres de haut et montrait que j’étais imbue de moi-même. N’était-ce pas exactement ce que j’avais besoin de cultiver ?

On n’a qu’à se mesurer soi-même par rapport aux enseignements du Fa et non aux autres

Lorsque j’ai réfléchi à ce sujet, j’ai réalisé qu’il n’était pas mauvais que je rappelle aux compagnons de cultivation d’être plus diligents, mais qu’il ne fallait pas que je me mette en colère quand ils ne m’écoutaient pas. En fait, je suis ici pour me cultiver moi-même, et non les autres. Quand les autres n’acceptent pas mon opinion, je ne devrais pas avoir de ressentiment. Le pratiquant contre qui je me suis mise en colère peut avoir très bien cultivé dans d’autres aspects. Le Maître prend soin de chaque pratiquant. Il se peut que le Maître ait utilisé cet incident afin de me rappeler de regarder à l’intérieur.

Après avoir réalisé cela, un problème avec mon mari, qui est lui aussi pratiquant, a été résolu. J’avais l’habitude de me mettre en colère contre lui quand il n’était pas diligent ou qu’il ne faisait pas les choses selon le Fa. Maintenant, je peux agir avec la raison au lieu de l’émotion.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais