(Minghui.org) Mme Liang Cuirong, 74 ans, est une pratiquante de Falun Gong. Également connu sous le nom de Falun Dafa, le Falun Gong est une pratique méditative que le régime communiste chinois persécute depuis 1999. Le 22 août 2016, elle a été condamnée à sept ans et demi d’emprisonnement et transférée à la prison pour femmes du Heilongjiang.

Mme Liang est souvent maltraitée par les gardiennes de prison et les autres détenues parce qu’elle fait les exercices de Falun Gong. Un jour, alors qu’elle était assise les jambes croisées pour méditer, deux détenues l’ont soulevée puis l’ont fait tomber durement sur le sol. Ses jambes se sont alors fracturées. Elle n’a pas pu marcher pendant longtemps.

Le 14 avril 2016, Mme Liang a été arrêtée chez elle. La police a confisqué ses livres de Falun Gong, l’enregistrement de son ménage, sa carte d’identité et 3000 yuans d’argent liquide. Elle a été emmenée dans un poste de police et interrogée. Elle a ensuite été détenue au centre de détention de Yichun, où elle a présenté les symptômes d’un accident vasculaire cérébral en raison des mauvais traitements. Elle ne pouvait pas marcher sans que d’autres personnes la soutiennent. Ses mains tremblaient beaucoup, et elle ne pouvait pas prendre soin d’elle-même.

Le 22 août 2016, lors de son procès, l’avocat de Mme Liang a défendu son innocence et a fait valoir qu’aucune loi n’interdisait aux gens de pratiquer le Falun Gong en Chine, ainsi, tous les documents de Falun Gong que Mme Liang possédait étaient ses possessions légales, et non les preuves d’un crime. Cependant, le tribunal a quand même reconnu Mme Liang coupable et l’a condamnée à sept ans et demi de prison et à une amende de 10 000 yuans. Mme Liang a perdu son appel et a été envoyée à la prison pour femmes du Heilongjiang.

La prison pour femmes du Heilongjiang est l’une des prisons en Chine qui emprisonne le plus de pratiquantes de Falun Gong et les soumet aux tortures les plus brutales. Plus d’un millier de pratiquantes de Falun Gong y sont détenues au moment de la rédaction du présent article.

Selon les statistiques disponibles, au moins 31 pratiquantes de Falun Gong ont perdu la vie après avoir été brutalement torturées à la prison pour femmes du Heilongjiang, et 90 % des pratiquantes détenues ont des blessures dues à la torture et aux mauvais traitements, et la plupart d’entre elles souffrent de séquelles.

La pratiquante de Falun Gong Mme Su Yunxia a été condamnée à cinq ans et devait être libérée le 6 septembre 2021. Elle est décédée deux jours avant la date de sa libération à l’âge de 67 ans. Une autre pratiquante, Mme Li Guiyue, a été condamnée à cinq ans de prison en mai 2015. Elle a été battue tous les jours au cours de sa peine en prison. Lorsqu’elle a été libérée, en mai 2020, elle était émaciée et presque méconnaissable. Elle est morte le 6 août 2021, à l’âge de 52 ans.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais