(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2001. J’ai créé un site de production de documents à mon domicile en 2012, et fournissais les documents aux pratiquants locaux. Mon mari est décédé en 2015. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, mon fils a eu un emploi dans une autre ville, alors j’avais le temps de me concentrer sur des projets pour éveiller les gens. J’aimerais partager mon expérience concernant la coordination des pratiquants locaux.

Réprimandée par une pratiquante

Il y a de nombreux pratiquants dans notre région. L’assistant d’un groupe a déménagé en ville. J’ai invité Ling et Bao, un couple de pratiquants de ce groupe, à mon domicile pour une discussion sur comment garder les pratiquants ensemble pour former un corps.

Les pratiquants locaux pensaient que Ling et Bao avaient une bonne compréhension du Fa et une pensée droite. Il semble qu’ils n’avaient pas le temps de faire le travail de coordination. Nous avons bien coopéré, et mon plan était que nous pourrions tous les trois assurer ensemble la coordination.

Je leur ai expliqué la situation. De manière inattendue, Ling m’a bombardée avec les paroles suivantes : « Tu veux être une coordinatrice ? Quelle capacité as-tu ? Tu penses que tu es au-dessus de tout le monde. Qu'y a t-il de formidable chez toi ? » et d’autres remarques désagréables. Je n’étais pas émue. Je suis restée calme et j’ai pensé qu’ils m’avaient mal comprise.

Je lui ai dit : « Dites-moi si j’ai fait quoi que ce soit de mal, s’il vous plaît. Je le corrigerai. Qui ne fait pas d’erreurs ? » Alors elle a continué à signaler davantage mes erreurs. Je lui ai présenté mes excuses : « Excusez-moi. Je n’ai pas bien considéré les choses et j’ai pu vous offenser. Je vous présente mes excuses. » Elle était encore peu disposée à me pardonner et a quitté mon domicile en colère.

J’ai commencé à regarder à l’intérieur après leur départ. Pourquoi Ling était-elle tellement en colère ? Ma pensée de former un corps était conforme à l’exigence du Maître et était correcte. Nous pouvions sauver plus d’êtres de cette façon. Où ai-je mal fait ? J’ai continué à regarder à l’intérieur, mais je n’ai pas trouvé ce que j’avais fait de mal.

Ling est venue me voir le lendemain et elle s’est excusée. J’ai répondu : « Vous n’avez pas besoin de présenter d’excuses. Les choses sont déjà passées. »

Faire le travail de coordination toute seule

De nombreux pratiquants locaux ont passé des appels téléphoniques avec des messages enregistrés et aussi clarifié la vérité aux gens face à face. Je devais télécharger l’Hebdomadaire Minghui sur leurs tablettes, leurs ordinateurs et assurer le travail de soutien informatique. J’ai aussi acheté des cartes téléphoniques, installé la radiodiffusion vocale sur leurs téléphones portables et je leur ai enseigné comment vérifier le nombre de gens démissionnant du PCC et aussi la question de la sécurité.

Je me suis rendue sur le forum Tiandixing du site web Minghui concernant la façon de passer des appels téléphoniques en Chine. J’avais moi-même deux téléphones portables. Pour commencer, j’ai pratiqué sur mes téléphones. Si je ne comprenais pas quelque chose, je me rendais en ville et je demandais à un autre pratiquant. J’achetais également quelques cartes téléphoniques. J’ai ensuite enseigné aux pratiquants locaux.

J’ai copié les numéros de téléphone des responsables de la persécution du site web Minghui et je les ai collés sur de petites cartes. J’ai demandé aux pratiquants locaux de passer des appels téléphoniques. S’il n’y avait pas de nouveaux numéros de téléphone sur le site web Minghui, j’entrais une série de numéros de téléphone dans leurs téléphones portables et je leur montrais comment passer des appels téléphoniques.

Certains pratiquants ne savaient pas comment vérifier le nombre de personnes ayant démissionné du PCC. J’emportais alors leurs téléphones chez moi et j’écoutais les enregistrements vocaux un par un. Parfois il y avait un grand nombre de personnes qui avaient laissé des messages. J’étais heureuse. Mais je me disais immédiatement de cesser d’être autosatisfaite. Le Maître avait tout arrangé pour moi. Je ne faisais qu’exécuter.

Il y a plus d’une dizaine de villages dans notre faubourg. Il y avait un panneau d’informations dans chaque village qui affichait les noms, numéros de téléphone et postes du secrétaire du Parti et d’autres membres du personnel du comité du village. Si nous pouvions prendre des photos de chaque panneau d’affichage, nous pourrions leur passer des appels téléphoniques et aussi les publier dans nos documents clarifiant la vérité. Après avoir appris la vérité, ils pourraient moins persécuter les pratiquants ou cesser de les persécuter, ainsi, ils seraient sauvés.

J’ai discuté avec certains pratiquants qui avaient la volonté de travailler avec moi. J’avais un peu peur parce que j’étais persécutée et que mon nom était sur la liste au poste de police local. Je ne voulais pas prendre de photos. Un pratiquant a mentionné qu’il irait prendre des photos parce qu’il n’était pas sur la liste. Puis nous avons discuté à propos du nombre de voitures que nous utiliserions, du nombre de pratiquants qui resteraient dans la voiture pour émettre la pensée droite et à quelle heure nous irions. Tout a été arrangé.

En fait, ce n’était pas moi qui faisais le travail de coordination. Le Maître nous aidait !

Nous sommes allés dans les villages les plus éloignés en premier et avons pris des photos. Un autre pratiquant et moi sommes allés dans les villages les plus près et avons pris des photos. Un pratiquant s’est rendu aux postes de police locaux et a obtenu leurs informations également.

Nous avons édité l’information, envoyé les numéros de téléphone au site web Minghui et avons demandé aux pratiquants hors de Chine de leur passer des appels téléphoniques. Nous avons aussi envoyé les numéros aux deux pratiquants locaux qui passaient des appels téléphoniques pour clarifier la vérité. Nous avons envoyé les noms et adresses en même temps que les documents imprimés à partir du site web Minghui aux deux pratiquants locaux qui faisaient l’expédition par la poste. Chaque pratiquant a fait quelque chose.

Après avoir fait cela, les responsables de la persécution ne sont venus que pour harceler les pratiquants à leur domicile et ne les ont pas arrêtés. Les pratiquants locaux ont clarifié la vérité aux gens en toute sécurité.

Encourager chaque pratiquant à devenir un coordinateur

Sur mon site de production, je devais imprimer de grandes quantités de documents et les livrer à trois pratiquants de différents endroits. Parfois, la machine avait des problèmes et je devais trouver un pratiquant assurant un soutien technique pour la réparer. Je devais aussi trouver le temps d’étudier le Fa et de pratiquer les exercices. Quand je n’avais pas suffisamment de pensée droite, je récitais le Fa et je demandais au Maître de me renforcer afin que je fasse tout sans problème.

Le temps était tellement limité que je n’en avais pas beaucoup pour dormir. J’ai pensé à demander à d’autres pratiquants de m’aider. Chaque pratiquant devrait y participer. Je ne devrais pas tout faire pour eux. Alors j’ai parlé à deux pratiquants qui pratiquaient diligemment. Nous avons divisé les pratiquants locaux en trois groupes et chacun de nous était responsable d’un groupe. Je leur ai enseigné comment utiliser la tablette et l’ordinateur pour télécharger les fichiers, copier les fichiers et vérifier la boîte de réception des courriels.

Nous étudiions le Fa à trois et partagions régulièrement. Les deux ont fait un bon travail. Merci Maître pour votre arrangement !

Abandonner le ressentiment

Le calendrier de bureau de Minghui a été publié sur le site web Minghui fin 2018. Nous devions en fabriquer de grandes quantités et les distribuer. Auparavant, les pratiquants de la ville nous livraient les calendriers. Nous avons acquis une machine pour produire des calendriers et nous n’avions ainsi plus qu’à acheter le papier et les cadres.

J’ai demandé au pratiquant de la ville d’acheter le papier pour moi. Je suis allée le récupérer et j’en ai livré une partie aux deux pratiquants qui avaient la machine. J’ai aussi imprimé quelques calendriers moi-même. J’habite au dernier étage d’un édifice résidentiel. Ce serait fatigant d’apporter les machines chez moi, alors j’ai demandé à une pratiquante qui habitait dans une région rurale de faire les calendriers pour moi. J’ai aussi contacté le pratiquant dans l’autre ville qui avait des cadres de calendrier supplémentaires en grandes quantités chez lui et j’ai fait des arrangements pour qu’un autre pratiquant les transporte dans sa fourgonnette. J’ai tout préparé et j’ai attendu octobre pour commencer.

Peu de temps après, Ling a entendu dire que la pratiquante qui avait les cadres de calendriers avait été arrêtée. Bao a informé la pratiquante à la campagne que les calendriers ne seraient pas produits chez elle. Ling a informé l’autre pratiquant de cesser de transporter les cadres. J’ai pris des dispositions pour transférer les calendriers complets dans un endroit sûr.

Plus tard, j’ai appris que la pratiquante a été harcelée, mais n’a pas été arrêtée en raison de sa forte pensée droite. Une autre pratiquante a dit qu’elle avait pris quelques cadres de son domicile. En entendant cela, ma colère a immédiatement surgi. « Vous (le couple Ling et Bao) ne m’avez pas aidée, mais m’avez causé des ennuis. Vous avez interféré avec un projet qui sauve les êtres. J’étais sur la ligne de front pendant que vous me créiez des ennuis à l’arrière. J’ai fait tant d’efforts pour arranger cela, mais vous les avez détruits avec une simple phrase. »

J’étais extrêmement en colère. J’étais exténuée physiquement et mentalement. J’étais furieuse et prête à me disputer avec eux. Je me suis rappelé que j’étais une pratiquante : je dois avoir de la compassion. Je n’avais pas d’autre choix que de demander aux pratiquants de l’autre ville de nous aider en faisant les calendriers pour nous. Je ne voulais même plus voir Ling et Bao. Cet incident m’a vraiment perturbée.

En 2019, les pratiquants locaux voulaient distribuer des DVD clarifiant la vérité. Vu qu’il y avait besoin de grandes quantités, le pratiquant de la ville a suggéré que nous les fabriquions localement. Le parent de Ling avait une machine à son domicile et il a accepté de prendre en charge cette tâche. J’étais responsable du transport. Nous avons travaillé ensemble pendant un certain temps. Un jour, le proche de Ling n’a plus voulu le faire. Un pratiquant m’a dit que Ling avait déclaré que je me faisais valoir et que je me validais. Trop de pratiquants sont allés au domicile de son parent. En fait, je ne savais même pas où cette personne habitait et je ne suis pas allée à son domicile. Alors le projet s’est arrêté. Ling et moi, nous éloignions toujours plus l’une de l’autre.

Le Maître a dit :

« […] aujourd’hui, quelqu’un vous offense, un autre vous met en colère, un autre encore vous traite mal ou vous lance brusquement une remarque blessante ; c’est là qu’on voit comment vous réagissez à ces problèmes. » (Quatrième leçon, Zhuan Falun)

« Pourquoi rencontrez-vous ces problèmes ? Tout cela est dû au karma que vous avez vous-même contracté, nous en avons déjà éliminé pour vous des portions innombrables. Nous ne vous en avons laissé qu’une petite quantité répartie dans chaque niveau différent pour que vous puissiez élever votre xinxing ; ces épreuves dues aux démons sont préparées pour que celles-ci forgent votre détermination et vous fassent abandonner toutes sortes d’attachements. Ce sont vos propres tribulations, mais nous les utilisons pour élever votre xinxing, et vous arriverez à les surmonter complètement. Tant que vous élèverez votre xinxing, vous serez capable de les surmonter, la seule chose à craindre, c’est que vous-même vous ne vouliez pas les surmonter ; si vous le voulez, vous serez capable de les passer. » (Quatrième leçon, Zhuan Falun)

Connaissant le principe du Fa, je me suis rendu compte que je devais m’améliorer. J’ai maintes fois récité le Fa du Maître dans mon cœur :

« C’est lui qui a raison

C’est moi qui ai tort » (« Qui a raison, qui a tort », Hong Yin III)

Mais leurs actions du passé et leur comportement récent continuaient à surgir dans mon esprit dès que je me réveillais chaque matin. J’ai essayé d’éliminer mes pensées négatives, mais je n’y arrivais pas. C’était trop difficile de les abandonner. La perversité a aussi instillé dans mon esprit combien ils étaient méchants. Une pensée continuait à surgir : « Pourquoi ne l’ont-ils pas dit devant moi, mais ont-ils créé des problèmes derrière mon dos ? » Je n’étais pas calme dans mon cœur.

Le Maître a dit :

« En vivant très confortablement parmi les gens ordinaires, comment pourrez-vous cultiver ? Comment votre karma pourra-t-il être transformé ? Où trouverez-vous un environnement pour élever votre xinxing et transformer votre karma ? Tout le monde doit bien retenir cela. » (Sixième leçon, Zhuan Falun)

J’ai continué à réciter le Fa dans mon cœur et je me suis sentie un peu mieux. Je ne pouvais toujours pas l’abandonner complètement.

Voyant que je ne m’étais pas éveillée, le Maître m’a donné une indication dans mon rêve. Le Maître m’a laissé voir l’affinité et les rancunes entre Ling, Bao et moi dans nos réincarnations à travers l’histoire. J’ai compris après m’être réveillée. En fait, c’était de ma faute. J’avais une dette envers eux et je devais la rembourser. Ils sont venus m’aider à m’élever et à dissoudre le karma. Au lieu d’être en colère, je devrais les remercier !

Quand j’ai abandonné mon ressentiment, nos conflits ont été progressivement dissous. Si le Maître ne m’avait pas aidée, j’aurais échoué ce test.

Bien faire ce que je dois faire

Mon propriétaire ne voulait plus me louer l’appartement. J’ai discuté avec mon fils du fait de louer un autre appartement. Il a décidé d’en acheter un pour moi. J’ai dit : « C’est trop cher d’en acheter un. Je ne veux pas t’accabler financièrement. Il y a beaucoup de pratiquants ici. C’est mon environnement de cultivation. Je ne veux pas partir. » En y réfléchissant une nouvelle fois, je me suis rendu compte que j’étais égoïste et je ne voulais pas faire face au nouvel environnement. Je ne voulais pas endurer d’épreuves. Je dois suivre le cours de la nature.

Je me suis installée dans le nouvel appartement et j’ai commencé à créer un nouvel environnement de cultivation. En 2020, une pratiquante de la ville a été arrêtée alors qu’elle distribuait des documents clarifiant la vérité. Elle était accusée de fournir des documents aux pratiquants locaux. J’ai pris la relève et j’ai livré des documents aux pratiquants locaux.

Le site web Minghui a publié les manuels d’installation du système informatique des ordinateurs. Avec l’aide d’autres pratiquants, j’ai appris comment installer le système. Je peux fonctionner de façon indépendante maintenant.

Je marcherai bien sur le chemin de cultivation qui reste sous la grâce salvatrice infinie du Maître. Veuillez par compassion m’indiquer tout ce qui est inapproprié.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais