(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa d’Australie du Sud se sont rassemblés à Hindmarsh Square dans la capitale Adélaïde le 28 novembre pour faire les exercices de Falun Dafa et sensibiliser le public à la persécution en cours en Chine. De nombreuses personnes se sont arrêtées pour parler avec les pratiquants et ont signé une pétition demandant la fin de la persécution.

Impressionnés par la grâce des exercices, plusieurs passants ont voulu les apprendre. Beaucoup ont été émus par le principe de Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance. « S’il vous plaît, continuez comme ça », a dit une personne.

Des pratiquants font une démonstration des exercices de Falun Dafa dans le cadre de leurs activités de sensibilisation à Adélaïde, le 28 novembre 2021.

Les gens se sont arrêtés pour parler avec les pratiquants et s’informer sur la persécution en cours en Chine. Beaucoup ont signé une pétition condamnant la persécution.

Le PCC doit être tenu pour responsable

Roel, un analyste qui travaille dans un hôpital, était heureux de voir son ancienne collègue Mei au stand du Falun Dafa. Après que Mei a expliqué comment les pratiquants en Chine sont maltraités par le Parti communiste chinois (PCC) pour leur croyance, Roel a signé la pétition.

Il a expliqué qu’il avait reçu beaucoup d’aide de Mei avant de quitter son précédent emploi. Grâce à son expérience avec Mei, Roel savait déjà que les pratiquants de Falun Dafa étaient gentils, pacifiques et travailleurs. « Ces personnes innocentes devraient être respectées pour leur croyance dans Authenticité-Bienveillance-Tolérance, mais elles sont brutalement persécutées en Chine », a-t-il déclaré. « Le PCC devrait être tenu pour responsable de ses crimes. »

Roel a déclaré qu’il aimerait apprendre les exercices de Falun Dafa. Il espère que ces exercices l’aideront à gérer son anxiété. « C’est sûr que je vais essayer », a-t-il dit.

Un blogueur : Je vais transmettre l’information

Ralf, un blogueur, était heureux d’entendre parler du Falun Dafa.

Ralf est un blogueur qui écrit des articles et les publie en ligne. Il connaissait déjà les violations des droits de l’homme commises en Chine à l’encontre des Ouïghours et des défenseurs de la démocratie à Hong Kong, mais il a été bouleversé d’entendre parler des dures persécutions subies par les pratiquants de Falun Dafa en raison de leur croyance.

Une pratiquante lui a raconté sa propre expérience et a expliqué comment les pratiquants appliquent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie quotidienne. Ému, Ralf a encouragé les pratiquants à poursuivre leurs efforts de sensibilisation. « Je crois que le Falun Dafa apportera de l’espoir à notre société », a-t-il ajouté.

Lorsqu’il a appris qu’un documentaire sur la persécution, Lettre de Masanjia, serait projeté lors de la prochaine Journée des droits de l’homme (le 10 décembre), Ralf a dit qu’il partagerait l’information dans son blog. « Le PCC est condamné parce qu’il est contre l’humanité », a-t-il déclaré. « Le communisme est en train de mourir dans les autres pays. »

Un chef d’entreprise : Nous avons besoin des valeurs traditionnelles

Colin Moulden, chef d’entreprise, et sa femme Naomi ont été bouleversés d’entendre parler des mauvais traitements infligés aux pratiquants en Chine en raison de leur croyance.

Colin a déclaré : « Lorsque les gens recherchent aveuglément l’argent sans tenir compte de la moralité, ils perdent leur véritable identité. En fait, les gens doivent embrasser les valeurs traditionnelles et la conscience vers un avenir meilleur. »

Il a ajouté : « C’est de là que vient le mal du PCC. Dans ce régime totalitaire, les fonctionnaires peuvent considérer leurs collègues ou même les membres de leur propre famille comme des ennemis pour leur profit personnel. De même, ils contrôlent strictement et persécutent les citoyens ordinaires. C’est un système établi sur le meurtre et la destruction. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais