(Minghui.org) Un ingénieur à la retraite de 86 ans de la ville de Kunming, dans la province du Yunnan, est toujours en prison pour sa pratique du Falun Gong, une méthode qui raffine l’esprit et le corps actuellement persécutée en Chine. M. Li Peigao a été condamné à une peine de trois ans dans la première prison de la province du Yunnan en 2019 et toute visite lui est refusée.

M. Li a été arrêté en janvier 2019 alors qu’il avait 83 ans, et a été condamné en secret à une peine de trois ans. Lorsqu’un agent du poste de police de Yongchang a appelé sa famille pour faire le point sur son affaire, M. Li se trouvait déjà dans la première prison de la province du Yunnan.

Alors que la police a promis que sa famille pourrait lui rendre visite après trois mois, plus de deux ans se sont écoulés et les autorités pénitentiaires n’ont pas permis à sa famille de le voir une seule fois, même virtuellement, invoquant la pandémie comme excuse. La famille est très inquiète pour sa sécurité et sa santé.

M. Li a pris sa retraite de l’entreprise d’installation de construction de Yunnan en tant qu’ingénieur senior en 1994 et vivait seul. Peu de temps après avoir appris le Falun Gong en mars 1996, sa diarrhée chronique de plus de vingt ans ainsi que le gonflement et l’inflammation de sa prostate ont disparu. Il a suivi les enseignements du Falun Gong, Authenticité-Bienveillance-Tolérance, et a recouvré complètement la santé et est devenu énergique.

Depuis que la persécution du Falun Gong a commencé en juillet 1999, l’épreuve de M. Li n’a jamais cessé parce qu’il refuse d’abandonner sa croyance. Il a été détenu trois fois dans un centre de lavage de cerveau, arrêté une dizaine de fois et son domicile a été saccagé sept fois. Lorsqu’il n’était pas incarcéré, la police le surveillait et le suivait, mettait son téléphone sur écoute et le convoquait.

Deux peines de prison antérieures

Avant sa dernière peine de prison, M. Li avait été condamné à deux autres peines, en 2008 et 2015.

Pendant les Jeux olympiques de Pékin 2008, le régime communiste chinois a lancé une arrestation massive de pratiquants de Falun Gong. Des agents du poste de police de Daguan et du Bureau de la sécurité intérieure du district de Wuhua se sont rendus chez M. Li dans la soirée du 21 juin 2008, prétendant vouloir apprendre les exercices du Falun Gong. Un policier l’a traîné dans sa chambre, tandis que les autres policiers ont appelé une dizaine d’autres policiers pour saccager son domicile. Ils ont confisqué ses livres de Falun Gong, son ordinateur, deux imprimantes, des coupe-papier, un lecteur de livre électronique et un disque dur portable. Un procureur l’a inculpé et un juge du tribunal intermédiaire de la ville de Kunming l’a condamné à trois ans de prison en 2009.

M. Li a été de nouveau condamné à une peine de quatre ans par le tribunal du district de Xishan, à la suite de son arrestation le 26 novembre 2015 pour avoir distribué des dépliants de Falun Gong. En raison de son hypertension, le juge lui a permis de purger sa peine en dehors de la prison.

Emmené trois fois dans un centre de lavage de cerveau

L’ancien employeur de M. Li, les fonctionnaires du comité résidentiel et les agents du Bureau de la sécurité intérieure du district de Wuhua ont travaillé ensemble pour l’envoyer trois fois dans un centre de lavage de cerveau de la maison de retraite de Hangkong dans la ville de Kunming.

Le Bureau 610 du district de Wuhua a ordonné à l’ancien employeur de M. Li de l’emmener à la maison de retraite en août 2001. Le chef du Bureau 610 a tenu une session de lavage de cerveau de dix jours dans la maison de retraite, douze pratiquants de Falun Gong ont été contraints d’y assister et de regarder des vidéos calomniant le Falun Gong.

Les anciens collègues de travail de M. Li ont travaillé avec des gens du comité résidentiel de Zhuantang pour le ramener à la maison de retraite en août 2003. Les pratiquants là-bas ont tous assisté à la précédente session de lavage de cerveau et ont refusé de renoncer au Falun Gong.

Le Bureau 610, le parquet de Wuhua et le Bureau de la sécurité intérieure de Wuhua ont tenu une session de lavage de cerveau de neuf jours dans la maison de retraite en juillet 2005. Ils ont contraint M. Li à y assister.

Autres arrestations et incarcérations

Le 27 mars 2001, les agents du Département de police du district rural de Binchuan dans la ville de Dali ont arrêté M. Li, alors qu’il parlait de la persécution à des gens. Les agents l’ont interrogé, ont saccagé son domicile et l’ont enfermé au centre de détention du district rural de Binchuan pendant un mois. Il n’a pu rentrer chez lui qu’après que sa famille a payé 2000 yuans aux agents.

Lorsque M. Li a distribué des DVD contenant des informations sur le Falun Gong en mai 2012, il en a donné un à un policier en civil. Le policier l’a emmené au poste de police de Chongren pour l’interroger. D’autres policiers ont saccagé son domicile. Il a été libéré une heure plus tard.

M. Li a distribué des calendriers et des dépliants du Falun Gong aux gens à la fin de novembre 2018. Des agents du poste de police de Jinbilu l’ont arrêté le 24 novembre de la même année. Il a été relâché le soir même, après que les agents du Bureau de la sécurité intérieure de Xishan ont fouillé son domicile.

Convoqué et domicile plusieurs fois saccagé

Le 24 juillet 1999, quelques jours après le début de la persécution, trois policiers ont emmené M. Li au poste de police de Xiba alors qu’il faisait les exercices de Falun Gong à l’extérieur. Il a refusé d’arrêter de pratiquer après qu’un agent du Département de police de Kunming l’a averti. Le policier l’a emmené chez lui et a confisqué ses livres de Falun Gong et ses cassettes d’exercices.

Dans la soirée du 28 octobre 1999, deux policiers ont fait irruption au domicile de M. Li alors qu’il méditait. Ils l’ont emmené au poste de police de Xiba pour l’interroger et l’ont contraint à signer la déposition.

Un agent du Département de police du district de Wuhua a convoqué M. Li sept fois en octobre 1999 et l’a interrogé. Une fois, trois policiers sont allés chez lui pour lui demander s’il pratiquait toujours le Falun Gong.

Le 8 novembre 2000, deux agents du Département de police de la ville de Kunming ont saccagé son domicile et ont confisqué sa cassette d’exercices.

Un jour de mai 2002, deux agents du Département de police de la ville de Kunming ont fait irruption chez lui et ont écrit un mandat de perquisition sur-le-champ. Avec le mandat, ils ont fouillé son domicile pendant trois heures. Ils ont confisqué ses livres et ses documents sur le Falun Gong, un ordinateur portable et un baladeur audio. Les agents l’ont emmené au Département de police et deux médecins ont pris sa tension artérielle. Sa tension artérielle est devenue extrêmement élevée et il s’est évanoui en allant aux toilettes. La police a insisté sur le fait que sa tension artérielle était stable et l’a interrogé jusqu’à minuit. Il est rentré chez lui ce jour-là mais, les jours suivants, les policiers ont continué à venir chez lui pour le harceler et fouiller son domicile.

Un responsable de son ancien employeur est venu chez lui et a arbitrairement annoncé qu’il était son « gardien temporaire ». M. Li devait signaler au responsable s’il voulait quitter son domicile. Cela a duré plus d’un an.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais