(Minghui.org) Le 28 septembre 2021, Mme Yu Shufen a été enlevée par deux agents en civil à son domicile du district de Changle, province du Shandong. Elle a été emmenée au centre de détention de Changyi le même jour pour purger une peine de sept ans de prison pour sa croyance dans le Falun Gong.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Les tribulations de Mme Yu ont commencé lorsqu’un groupe d’agents du Bureau de la sécurité intérieure du district de Changle a saccagé son domicile le 12 janvier 2016. La police est partie après n’avoir pu trouver quoi que ce soit en rapport avec le Falun Gong, à l’exception d’un calendrier de bureau avec des photos de pratiquants de Falun Gong et une introduction à la pratique.

Mme Yu a été arrêtée le 18 janvier par les agents Shan Jicheng et Zhao Shisheng du Bureau de la sécurité intérieure. Après que le centre de détention de Weifeng a refusé de l’admettre en raison de son taux élevé de sucre dans le sang, la police l’a libérée sous caution deux jours plus tard, faisant payer à sa famille 5000 yuans.

Shan a appelé le mari de Mme Yu le 25 janvier, lui demandant de dire à sa femme de venir récupérer son téléphone portable confisqué. Elle y est allée et a été interrogée par Shan pendant tout un après-midi avant d’être relâchée. Shan a essayé, sans succès, de faire pression sur elle pour piéger une autre pratiquante de Falun Gong locale, Mme Qin Lili.

Mme Yu a été convoquée au parquet local du district de Changle le 20 avril. On lui a de nouveau posé des questions sur Mme Qin. Elle a refusé de fabriquer des preuves contre Mme Qin.

Le tribunal local du district de Changle a interrogé Mme Yu le 12 mai. Elle leur a expliqué qu’elle n’avait jamais donné de preuves contre Mme Qin et que le policier Shan avait falsifié les notes de l’interrogatoire.

Shan s’est présenté au domicile de Mme Yu en juillet 2016 et l’a ramenée en détention. Il l’a conduite à l’hôpital local l’après-midi suivant, et on lui a de nouveau diagnostiqué une glycémie élevée. Shan l’a relâchée plus tard dans la journée, lui disant : « Ne te réjouis pas que le centre de détention ne t’ait pas emmenée. Tant que tu es en vie, je peux t’envoyer là-bas. »

Liu Qiang du tribunal a appelé Mme Yu le 19 juillet et l’a informée qu’elle serait jugée le lendemain. Mme Yu a été licenciée après sa comparution devant le tribunal le 20 juillet.

Shan a essayé à nouveau en septembre 2016, mais le centre de détention a toujours refusé d’admettre Mme Yu en raison de son taux élevé de sucre dans le sang.

Mme Yu a vécu loin de chez elle pendant les dix-sept mois suivants pour éviter d’être arrêtée. Shan a appelé son mari à plusieurs reprises pour lui demander où elle se trouvait. Shan a dit plus tard à son mari qu’elle avait été condamnée à une peine de sept ans.

Mme Yu est rentrée chez elle en février 2018 pour célébrer le Nouvel An chinois avec sa famille. L’agent Zhao Shisheng l’a arrêtée chez elle un mois plus tard, à 7 heures du matin le 13 mars, alors que son mari était sur le point de partir au travail. La police a de nouveau fouillé sa maison, emportant un lecteur audio MP3 cassé et 1000 yuans en espèces. Elle a été emmenée au poste de police de Chengdong et ses empreintes digitales ont été prises. Comme l’hôpital lui a encore diagnostiqué une glycémie élevée, le centre de détention a refusé de l’admettre. Elle a ensuite été ramenée au poste de police.

La police a amené Mme Yu au tribunal le lendemain. On lui a alors ordonné de signer un document de son dossier et on lui a remis le verdict de la peine de sept ans avec une amende de 8000 yuans. Elle a fait appel le 21 mars.

Mme Yu a été convoquée à la cour intermédiaire de la ville de Weifang le 22 mai 2018 et interrogée au sujet de son appel. Elle a clarifié aux deux juges comment elle a bénéficié de la pratique du Falun Gong et comment elle s’efforce d’être une bonne personne en suivant son principe. Elle n’a jamais reçu de réponse de la cour intermédiaire.

Mme Yu a été signalée et arrêtée pour avoir distribué des documents de Falun Gong dans un quartier résidentiel le 6 février 2021. À midi, la police a fouillé son domicile et a confisqué ses livres de Falun Gong, une photo du fondateur du Falun Gong, 100 yuans en espèces et d’autres documents. Elle a refusé de répondre aux questions et a été libérée dans l’après-midi.

Quatre policiers l’ont arrêtée à son domicile le 25 mai et ont pris de force ses empreintes digitales ainsi que d’autres données biométriques. En attendant les résultats des tests, la police l’a laissée partir et lui a demandé de se présenter le lendemain. Craignant d’être détenue, Mme Yu a quitté la maison tôt le lendemain matin et s’est déplacée.

Peu de temps après son retour, elle a été arrêtée le 28 septembre et condamnée à purger sa peine de sept ans. Elle a d’abord été détenue au centre de détention de Changyi, puis transférée au centre de détention de la ville de Weifang le 22 octobre 2021. Son avocat et sa famille n’ont pas été autorisés à lui rendre visite.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais