(Minghui.org) Dès le lendemain de la nouvelle année, les pratiquants de Falun Dafa se sont une nouvelle fois rassemblés devant l’église Saint-Eustache, au cœur des Halles, pour faire la présentation des exercices et parler aux gens de la persécution en Chine. Ils ont recueilli des signatures sur des pétitions appelant à mettre fin à ces violations flagrantes des droits de l’homme.

Un passant venant de signer la pétition a dit aimer la culture chinoise et qu’il se rendait souvent en Chine : « De nombreux Chinois subissent un lavage de cerveau de la part du Parti communiste chinois (PCC) et ne comprennent pas ce qu’est réellement le régime. Les Occidentaux doivent également rester vigilants et ne pas confondre la Chine avec le PCC », a-t-il averti.

Le 2 janvier 2022, des pratiquants font la présentation des exercices devant l’église Saint-Eustache, dans le quartier des Halles.

Les passants s’arrêtent pour lire l’information affichée et signer la pétition appelant à mettre fin à la répression en Chine.

« Nous devrions tous nous lever contre le prélèvement forcé d’organes »

Naul, qui travaille dans le tourisme, a dit qu’elle avait vu des pratiquants de Falun Dafa à San Francisco, aux États-Unis, et qu’elle aimait le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. « C’est ce dont nous avons besoin et que nous n’avons pas », a-t-elle expliqué.

Michel Krieff est propriétaire d’un domaine viticole. Il a dit que « Authenticité-Bienveillance-Tolérance » représente la paix, et bien plus encore, et que tout le monde devrait suivre ce principe. « Malheureusement, beaucoup de gens choisissent de se taire, ils n’osent pas dire la vérité à cause de telle ou telle préoccupation. »

« Des activités comme celle-ci sont très importantes, elles aident le public à savoir ce qui se passe en Chine. Nous devrions tous nous opposer au prélèvement forcé d’organes », a-t-il ajouté.

Sagesse et paix intérieure

Emanuel Chauveau travaille dans le quartier et a déjà assisté aux activités organisées par les pratiquants. Il a fait l’éloge du principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».

« Le Falun Dafa est une discipline de paix intérieure, d’éveil et de sagesse », a-t-il dit. « Il nous aide non seulement à trouver notre conscience, mais nous guide aussi pour retourner à notre véritable moi. »

Il a souligné que le PCC est connu pour son régime totalitaire. « Bien que les pratiquants de Falun Dafa n’aient rien fait de mal, le régime continue à les réprimer brutalement. Il répand également des mensonges pour tromper la police et les fonctionnaires du gouvernement afin de maltraiter les pratiquants. C’est inacceptable. »

Il a remercié les pratiquants pour leur courage et a ajouté : « Le PCC n’est pas un gouvernement normal. Il assassine les gens et détruit la culture. Le mur de Berlin est tombé et l’Union soviétique a été dissoute. Le PCC pourrait être le prochain. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa  ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais