(Minghui.org) La plupart des gens savent que la relation entre une belle-mère et une belle-fille est difficile. Lorsque ma belle-fille a rejoint la famille, j’avais déjà commencé à pratiquer le Falun Dafa. Cependant, étant donné que je n’avais pas bien étudié le Fa, mon xinxing n’était pas très bon et j’avais peu de compassion. Par conséquent, ma belle-fille avait des opinions négatives et des griefs envers moi. Je regardais rarement à l’intérieur et seulement de façon superficielle.

J’avais oublié qu’en me considérant comme une pratiquante et en faisant un pas en arrière, il y a toujours une solution.

Plus tard, j’ai pris conscience que l’insatisfaction de ma belle-fille envers moi, de la perspective du Fa, était pour m’aider à m’élever, me pousser à trouver mes insuffisances et à éliminer mes attachements. Peu importe à quel point ses mots semblaient « irraisonnables » en surface, je dois la remercier du fond du cœur.

Lorsque le virus de Wuhan a éclaté et que la ville a été confinée, je suis sortie tous les jours pour clarifier la vérité. Ma belle-fille était inquiète et a tenté de m’arrêter plusieurs fois. Un jour, alors que je retournais à la maison, ma belle-fille est sortie et m’a empêchée d’entrer dans la maison : « La pandémie est si grave ! Tu ne te soucies pas de ta famille ! S’il te plaît, dépêche-toi de te laver les mains et assure-toi d’utiliser du savon bactéricide. » J’ai accepté en souriant : « D’accord ! Je vais me laver les mains. » J’ai arrêté de mettre en avant mon ancienneté et j’ai fait ce qu’elle me demandait.

Après cet épisode, quand je sortais, ma belle-fille n’interférait plus avec moi ni ne me questionnait. Parfois, elle me demandait même d’acheter des légumes, des fruits ou autres sur le chemin du retour.

Un jour, alors que j’étais en chemin pour rentrer chez moi, j’ai appelé mon fils et je lui ai demandé de faire des crêpes. Ma belle-fille était mécontente, elle criait et hurlait... Je voyais bien que c’était dirigé contre moi. Mon fils était irrité et l’a grondée pour son manque de respect envers les aînés. Ils sont sortis à l’extérieur et ont continué à crier, attirant l’attention des voisins qui sortaient pour les regarder.

J’étais calme et je continuais de réciter calmement : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Cet incident m’a fait voir mon esprit de compétition, de jalousie et d’autres attachements que je n’avais pas encore éliminés. Mon attitude moralisatrice, dominatrice, et mon cœur entaché de caractéristiques communistes se sont rapidement désintégrés. Alors que j’identifiais mes attachements, la situation s’est calmée et mon fils est rentré faire des crêpes.

Ma belle-fille est rentrée dans la maison et s’est sincèrement excusée envers moi : « Mère, je suis désolée. J’ai réagi de façon excessive. » J’ai dit : « Je ne suis pas fâchée. En tant que famille, nous devons nous comprendre et nous tolérer. Tout est harmonieux et notre famille est heureuse. » Ma belle-fille a dit : « J’ai eu des difficultés au travail récemment et cela fait quelques mois que je n’ai pas été payée. Mes parents ont la vie difficile. Ma mère doit encore travailler et ne peut pas prendre sa retraite. Je me sens très frustrée. »

J’ai calmement répondu : « En tant que famille, nous ne pouvons pas nous inquiéter des petits détails. Un enfant doit être filial envers ses parents. Les parents doivent traiter leurs enfants avec bonté. Nous devons être gentils envers chacun. Tes parents vivent à la campagne. Leur terre leur a été prise et leur maison démolie. Leur situation est difficile. Tu es l’aînée et tu dois donner l’exemple. Tu devrais prendre les devants et donner à tes parents 200 yuans par mois. Si tous les cinq enfants donnent, ils auront 1000 yuans par mois – ce devrait être suffisant pour deux personnes âgées. La piété filiale est la responsabilité des enfants et une vertu humaine. »

« Tu as dit qu’une de tes sœurs a dépensé des centaines de milliers de yuans pour acheter une nouvelle maison. Deux cents yuans ne sont rien. »

En entendant ma suggestion, ma belle-fille s’est mise à pleurer et a dit : « J’ai toujours pensé que je pouvais discerner le bon du mauvais, comprendre le bien du mal. Mais aujourd’hui, je comprends finalement que j’avais tort. Je t’ai détestée et je t’ai blâmée depuis plus de dix ans. Je suis désolée. Tu es la meilleure personne et la plus sage. Personne n’est capable de me persuader, seule toi peux m’émouvoir. » J’ai répondu : « Je suis les principes du Falun Dafa. Le Falun Dafa est bon, Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) est bon. » Ma belle-fille m’a serrée fort dans ses bras et a souri.

Pendant quelques jours, il n’y a plus eu de conflits. Je n’y étais pas habituée et j’ai compris que je devais m’élever.

Peu après, il y a eu une forte pluie. Ma cour s’est fait inonder. Nous vivons dans un bâtiment de deux étages. Ma petite-fille et moi vivons au rez-de-chaussée. Mon fils et ma belle-fille à l’étage. L’eau ne s’est pas retirée et les choses au rez-de-chaussée étaient humides et formaient de la moisissure. Ma belle-fille était furieuse... elle se plaignait en nettoyant. Ses mots étaient rudes, excessifs et irraisonnables. De temps à autre, elle lançait quelque chose pour faire passer sa colère.

J’ai apprécié cette opportunité de regarder à l’intérieur. J’ai silencieusement récité Falun Dafa est bon et je l’ai aidée à nettoyer en souriant. Mon cœur était très calme. Je me suis occupée des tâches ménagères : cuisiner, laver et ranger. Bien que les situations semblent parfois difficiles et intimidantes en surface, du moment que nous abandonnons nos attachements humains, la situation se résout et un monde merveilleux s’ouvre à nous.

Abandonner les attachements humains et coopérer

Dans le passé, mon étude du Fa ne pénétrait pas mon esprit et ne s’intégrait pas avec ma pratique. J’avais toutes sortes d’attachements : la peur, l’autosatisfaction, le ressentiment, l’esprit de compétition, l’affection envers ma famille, etc. Je n’avais jamais pris l’initiative de coopérer avec les autres pratiquants. Si une pratiquante tentait de me contacter, je m’éloignais d’elle. Si j’avais un conflit avec une autre pratiquante, je m’éloignais et l’ignorais.

Je m’occupais de mes propres affaires et je ne me coordonnais pas avec les autres. J’avais des opinions négatives sur mes compagnons de cultivation. Je me sentais supérieure et je les regardais de haut. En étudiant le Fa, en l’intégrant dans ma pratique et en récitant silencieusement « Falun Dafa est bon », j’ai changé.

Vers la fin de 2019, plus d’une centaine de livres de Dafa, dont Hong Yin V, ont été fabriqués localement. À cette époque, la persécution était intense, la situation était très tendue et les pratiquants locaux se faisaient arrêter et étaient menacés. Où était-il possible de stocker plusieurs cartons de livres de Dafa ? J’ai offert de les garder chez moi. Les pratiquants allaient et venaient chez moi, mais je ne me suis jamais inquiétée pour la sécurité. Ma pensée était : ces livres sont des livres précieux de Dafa. Personne ne peut y toucher.

En étudiant le Fa, en faisant les exercices ou en émettant la pensée droite, je pouvais voir des milliers de rayons de lumière dorée qui se dégageait des livres. C’était merveilleux à voir. La lumière de Bouddha rayonnait sur moi, rayonnait dans toute ma maison, dans ma ville et partout dans le monde. C’était tellement impressionnant, tellement beau ! J’étais très heureuse.

Plus d’une centaine de précieux livres ont été conservés chez moi pendant un mois. Puis, ils ont été distribués aux pratiquants qui en avaient besoin.

Les billets de banque sur lesquelles sont imprimées des informations sur le Falun Dafa sont faits avec beaucoup d’attention par les pratiquants et jouent un rôle important pour sauver les êtres. Mes compagnons de cultivation et moi aimons acheter des choses avec ces billets. Un jour, le pratiquant Bing a dit qu’il y avait une situation urgente et qu’ils devaient prêter au pratiquant Cai 10 000 yuans en billets imprimés de messages clarifiant la vérité. J’ai immédiatement répondu : « D’accord ! Pas de problème ! »

Je suis retournée chez moi à vélo. Sur le chemin du retour, les billets dans le sac émettaient une lumière magique impossible à décrire avec le langage humain. Je me sentais entourée d’une énergie positive intense de couleur dorée. Ma pensée droite couvrait tout. Il semblait que rien d’autre n’existait autour de moi. Tout ce que je savais était que je marchais sur le chemin de la divinité et que je retournais chez moi.

Au cours de ces trois jours, je me suis sentie remplie d’énergie. J’ai étudié le Fa, émis la pensée droite et clarifié la vérité. Tout s’est très bien passé.

Vers 9 heures le troisième jour, j’ai pris le sac dans lequel se trouvaient les 10 000 yuans et je suis partie à vélo. Je me sentais très détendue. Bien que j’avais alors 75 ans, je n’étais pas du tout fatiguée. J’ai facilement passé à travers la foule. Je pouvais percevoir que les billets dans mon sac émettaient une énergie positive puissante, sous la forme d’une lumière dorée et que celle-ci m’enveloppait. Elle rayonnait vers la foule alentour et éliminait les mauvais facteurs en eux couche après couche. Je ne me sentais plus pressée. J’allais très lentement. J’espérais passer près du plus d’êtres possible, des dizaines, des centaines ou même plus. J’espérais qu’ils pourraient être nettoyés et sauvés.

Me rectifier moi-même

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1995 et j’ai lu le Fa chaque jour. J’ai récité le Zhuan Falun et lu les livres du Maître. Plus je lisais, plus je me sentais calme, le Maître a continué à m’éveiller et j’ai réalisé que le Fa avait une portée très large et profonde. Sa signification sans bornes est difficile à décrire en langage humain... Parfois, en lisant les enseignements, j’étais si heureuse que j’en pleurais.

Dans le processus de réciter le Fa et de lire le Fa, les caractéristiques du côté humain telles que « l’égoïsme » et « l’ego », les attachements tels que l’autosatisfaction, le ressentiment, la jalousie, l’esprit de compétition, les pensées tintées par les spécificités communistes, etc., ont été dissous et désintégrés couche après couche par le Fa. Ces couches ont été dissoutes. Je me suis sentie plus légère, agrandie et sublimée. C’est si merveilleux et précieux d’étudier le Fa. De plus en plus, je pouvais sentir la « La lumière de la Loi » (« Dafa est bon », Hong Yin II), la compassion sans limites de la lumière de Bouddha imprégnant ma vie et celle des êtres.

Une fois, alors que je récitais le dernier paragraphe de « Dao Fa (Parler de la Loi) » de l’enseignement du Maître dans Points essentiels pour avancer avec diligence, quelque chose d’incroyable s’est produit : les écritures du Maître émettaient une lumière très puissante et une quantité incroyable d’énergie positive a frappé directement tout mon corps. J’ai senti de la chaleur, de la douceur, de la tendresse, mais aussi de la détermination, de la force et de la puissance. Ce sentiment dominait mon esprit et mon corps couche après couche. J’ai réalisé que « la nature originelle éveillée » (« Dao Fa (Parler de la Loi) », Points essentiels pour avancer avec diligence) validait Dafa, dominait mon esprit et mon corps pour valider le Fa, aider le Maître à rectifier le Fa et sauver les êtres. Ma conscience principale est devenue plus forte, et j’ai réellement obtenu le Fa. Depuis ce jour, mon égoïsme et mon faux moi n’ont plus dominé.

Le Maître m’a guidée pour trouver mon « altruisme » et mon « vrai moi ». Ma perspective a changé. Chaque fois que je fais face à un problème, je pense d’abord aux autres. « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » apparaît régulièrement dans mon esprit. Ma vision est plus vaste et ma capacité plus grande, je ne suis plus nerveuse et irritable. Je n’ai plus de ressentiment ni de rancune. De cette façon, en faisant face aux difficultés, je suis le critère du Fa et j’accueille tous les conflits et perturbations comme de bonnes choses et des opportunités pour m’élever.

Quand je me considère comme une pratiquante et que je fais un pas en arrière, il y a toujours une solution.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais