(Minghui.org) La femme de M. Li Bin a été informée le 8 décembre 2021 que son mari avait été condamné à sept ans et demi de prison pour avoir envoyé des messages sur la plateforme WeChat au sujet de la persécution de la discipline spirituelle du Falun Gong par le Parti communiste chinois.

M. Li, âgé de 50 ans, est un pratiquant de Falun Gong de la ville de Botou dans la province du Hebei, il a été arrêté à son domicile de 28 avril 2021 par des policiers de la ville d’Anyang, dans la province du Henan, située à environ 400 km de là.

L’ordinateur portable que M. Li utilisait pour enseigner le chinois à sa petit-fille a été confisqué après que des dessins animés éducatifs réalisés par des pratiquants de Falun Gong ont été trouvés à l’intérieur. Les livres de Falun Gong de M. Li ainsi qu’une photo du fondateur du Falun Gong ont également été confisqués durant la rafle.

Lorsque l’épouse de M. Li s’est rendue au centre de détention de la ville d’Anyang pour lui rendre visite début mai, les gardiens ne l’ont pas autorisée à le voir ni à déposer de l’argent dans son compte. Plus tard, elle a appris d’un policier d’Anyang qu’ils l’avaient arrêté en trouvant des informations sur le Falun Gong qu’il avait publiées sur WeChat, une plateforme de médias sociaux populaire en Chine.

En plus de M. Li, la police du Henan a également arrêté des pratiquants d’autres provinces ou municipalités sous contrôle central, telles que Hebei, Chongqing et Shandong pour avoir partagé des informations au sujet du Falun Gong sur WeChat.

La femme de M. Li a engagé un avocat pour le représenter. Un procureur du parquet du district de Wenfeng, à Anyang, a répondu à plusieurs reprises qu’il n’avait pas son dossier lorsqu'il a demandé de revoir les documents de l’affaire.

Lorsque l’avocat a rendu visite à M. Li au centre de détention, il a été surpris d’entendre que le tribunal avait déjà tenu une audience de son cas. Les autorités n’ont pas seulement jugé M. Li sans en informé l’avocat, mais le juge avait également attribué un avocat pour représenter M. Li et plaider coupable pour lui.

L’épouse de M. Li a été informée par le tribunal du district de Wenfeng qu’il avait été condamné à une peine de sept ans et demi ainsi qu’à une amende de 50 000 yuans. Il a fait appel au tribunal intermédiaire de la ville d’Anyang.

Informations sur les responsables de la persécution :

Wang Ruixia (王瑞霞), juge du tribunal du district de Wenfeng : +372-2097312

Zhang Huijie (张慧杰), procureur du tribunal du district de Wenfeng : +86-372-5102189, +86-18537218959, +86-372-5102159

You Jian (尤建), vice-président du parquet de la ville d’Anyang : +86-372-521006, +86-372-521003

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Voir aussi :

Le procureur prétend ne pas avoir le dossier d’un pratiquant de Falun Gong pour empêcher son avocat de l’examiner

Un habitant de la province du Hebei est poursuivi dans la province du Henan pour avoir publié des informations sur WeChat

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais