(Minghui.org) Mme Zhou Jibi est décédée alors qu’elle avait été libérée de prison pour raisons médicales pendant qu’elle purgeait une peine de trois ans et demi pour sa pratique du Falun Gong. Trois ans après son décès, le Bureau local de la sécurité sociale a ordonné à ses enfants de rembourser la pension de retraite versée lorsqu’elle était détenue. Le Bureau de la sécurité sociale a également suspendu la pension de son mari en octobre 2021 et lui a ordonné de rembourser les 11 000 yuans qu’il avait reçus pendant ses trois années de détention, également en raison de sa pratique du Falun Gong.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline de l’esprit et du corps basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Zhou et son mari, M. Yin Zhihai, de la ville de Chongqing, ont tous deux commencé à pratiquer le Falun Gong en 2005 alors que Mme Zhou luttait contre une douleur persistante à la cheville à la suite d’une opération. Après avoir récité les mots de bon augure « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », l’enflure et la douleur de sa cheville ont disparu et elle a pu marcher à nouveau.

Pour avoir partagé son histoire et sensibilisé les gens à la persécution, Mme Zhou a été arrêtée chez elle le 23 mai 2009. La police les a arrêtés, elle et son mari, et a confisqué des biens personnels d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers de yuans.

Mme Zhou a ensuite été condamnée à une peine de trois ans de prison et M. Yin à une peine de trois ans et demi, tous deux à la prison de Yongchuan, à Chongqing.

Mme Zhou a de nouveau été arrêtée le 21 juillet 2014 pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Elle a été condamnée trois mois plus tard à une peine de trois ans et demi et elle a été transférée à la prison pour femmes de Chongqing. Elle a été torturée jusqu’à ce qu’elle soit dans un état critique et a été libérée pour raisons médicales. Elle est décédée le 9 juin 2018 à l’âge de 68 ans.

Sa mort a été un coup dur pour son mari. Face au harcèlement continu des autorités, la santé de M. Yin a décliné et il a déménagé dans un centre de vie assistée. Il est maintenant confronté à une nouvelle dévastation financière lorsque les autorités ont ordonné à la famille de rembourser la pension de retraite de Mme Zhou et sa pension de retraite, versées pendant leurs peines injustifiées.

Voir aussi :

Nouvelle tardive : Deux fois emprisonnée pour sa croyance, une femme de Chongqing meurt lors de sa libération pour raison médicale

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais