(Minghui.org) Lorsque M. Deng Chuanjiu est sorti de prison le 15 octobre 2021, après y avoir purgé une peine de quatre ans en raison de sa pratique du Falun Gong, il a été accueilli par des agents du Bureau 610 local. Le Bureau 610 est une agence extralégale créée spécifiquement au début de la persécution (1999) pour supprimer le Falun Gong.

M. Deng, un habitant de la ville de Pengzhou, dans la province du Sichuan, a été emmené dans les locaux du gouvernement municipal. Pendant toute une journée, les fonctionnaires lui ont ordonné de signer des déclarations de renoncement au Falun Gong avant de l’autoriser à rentrer chez lui.

M. Deng a rétorqué que jamais une loi n’a criminalisé le Falun Gong en Chine et qu’il est illégal que le Bureau 610 persécute les pratiquants de Falun Gong.

Alors qu’il parlait, Liao Xiaohui, le maire adjoint du faubourg de Gexianshan, a commencé à le battre. « Je sais que je ne peux pas te convaincre avec la raison, mais je suis bon pour battre les gens. Est-ce que tu signes ou pas ? »

« Je ne vais absolument pas le signer », a répondu M. Deng.

Liao l’a battu encore plus fort et lui a aussi versé de l’eau froide dessus. Il a de nouveau battu M. Deng après que la police l’a emmené au poste de police de Gexianshan. M. Deng refusait toujours de céder.

La police a créé un nouveau dossier pour M. Deng et a exigé de lui une copie de son verdict. Après que M. Deng leur a donné la copie, ils ont tenté de conserver le document original. Ce n’est qu’après que M. Deng a juré de les poursuivre en justice que la police lui a rendu le verdict et l’a libéré.

Le soir du 22 novembre, un mois après le retour de M. Deng chez lui, Liao et trois de ses assistants l’ont à nouveau arrêté. Liao a menti à sa famille en disant qu’il emmenait M. Deng au poste de police, alors qu’en fait il l’a emmené au gouvernement municipal, où il a de nouveau battu M. Deng et lui a ordonné de signer la déclaration de renoncement au Falun Gong.

Liao a frappé M. Deng si fort qu’un bâton s’est brisé en trois morceaux et qu’un tuyau métallique s’est tordu. Il a ensuite trouvé un autre tuyau métallique et une matraque de police pour continuer à le battre.

En ramenant M. Deng chez lui, la police a saccagé son domicile. Liao a également menacé lui et sa famille : « Ce n’est que le début. Nous pouvons t’arrêter à tout moment et te battre. Peut-être aujourd’hui, peut-être demain. Ne pense même pas avoir à nouveau une vie paisible ou un sommeil réparateur. »

Graves contusions sur M. Deng après le passage à tabac

Voir aussi :

Un homme du Sichuan condamné à quatre ans de prison pour sa pratique du Falun Gong. Un avocat menacé par des voyous

Un homme du Sichuan est détenu pour avoir envoyé des messages au sujet du Falun Gong par WeChat

La police arrête un homme et maltraite son épouse

(Un autre article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais