(Minghui.org) Depuis que le régime communiste chinois a lancé la persécution contre le Falun Gong en juillet 1999, le tribunal du district de Pengjiang dans la ville de Jiangmen, province du Guangdong, a infligé de lourdes peines à une douzaine de pratiquants du Falun Gong. Au moins dix d’entre eux ont été condamnés à plus de sept ans de prison et à une amende de plus de 50 000 yuans.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle qui est visée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.

Vous trouverez ci-dessous de courts récits de la persécution à laquelle les douze personnes ont été confrontées :

Deux pratiquants condamnés ensemble

M. Liu Binglin, 53 ans, a été condamné à une peine de dix ans de prison le 7 mai 2010 pour avoir parlé aux gens du Falun Gong. Il a été libéré de la prison de Sihui en avril 2017.

Mme Chen Limei, 46 ans, a été condamnée à neuf ans de prison le 7 mai 2010 et emmenée à la prison pour femmes du Guangdong. Elle a été libérée en février 2016.

Un couple condamné à dix-sept ans de prison au total

M. Jiang Xiaoming travaillait à la division de la protection des actifs de la Banque de construction de Chine dans la ville de Jiangmen, tandis que sa femme, Mme Guo Changwei, travaillait pour la société de services de la même division bancaire. Le couple s’est rendu à Pékin pour faire appel pour le Falun Gong, d’abord en juillet 2000, puis en octobre 2000. Ils ont été condamnés à deux ans de travaux forcés, et Mme Guo a été brutalement torturée dans le camp de travail pour femmes de Sanshui.

Le couple se trouvait à l’université de Wuyi et parlait du Falun Gong aux gens lorsqu’ils ont été arrêtés le 18 octobre 2004. Après plus d’un an d’incarcération au centre de détention de Jiangmen, M. Jiang a été condamné à sept ans et Mme Guo à une peine de dix ans.

Un couple condamné à de lourdes peines et à une amende de 55 000 yuans

M. Yu Rongxin a été arrêté le 18 septembre 2017, et sa femme Mme Xie Qing a été arrêtée trois jours plus tard. Tous deux ont été détenus au centre de détention de la ville de Jiangmen, tandis que leur fils adolescent est resté seul à la maison.

La police a soumis le dossier du couple au parquet de la ville de Jiangmen le 28 juin 2018 et il a été transféré au tribunal du district de Pengjiang le 31 juillet.

Le couple a comparu devant le tribunal le 11 septembre. Leur avocat a défendu leur innocence.

Le 28 décembre, sans informer l’avocat du couple ni sa famille, le tribunal les a secrètement condamnés à la prison. M. Yu a été condamné à huit ans et demi de prison et à une amende de 30 000 yuans. Mme Xie a été condamnée à sept ans et demi de prison et à une amende de 25 000 yuans. Le couple a fait appel auprès de la cour intermédiaire de Jiangmen, mais les peines initiales ont été maintenues. Leurs familles n’ont pas été prévenues.

M. Yu est actuellement incarcéré à la prison de Beijiang, tandis que Mme Xie est incarcérée à la prison pour femmes du Guangdong.

Une femme condamnée à huit ans de prison

Mme Zeng Weiying, 48 ans, a été arrêtée pour avoir sensibilisé les gens à la persécution du Falun Gong.

Huit agents ont fait irruption au domicile de Mme Zeng, à la campagne, le 14 mai 2019 et l’ont arrêtée. Sans montrer de mandat de perquisition, ils ont confisqué ses livres de Falun Gong, des documents d’information et une tablette. Quelques heures plus tard, la police a fait irruption dans son autre résidence dans la ville de Shaping et a saccagé l’endroit.

Le lendemain, les parents de Mme Zeng ont été convoqués par la police et interrogés. La police a tenté de leur extorquer des dizaines de milliers de yuans, mais a cédé en constatant qu’ils n’avaient pas les moyens de les payer.

La police a par la suite soumis le cas de Mme Zeng au parquet du district de Pengjiang. Le 4 décembre 2019, elle a été condamnée à huit ans et à une amende de 30 000 yuans par le tribunal du district de Pengjiang.

Un homme condamné à huit ans de prison et à une amende de 30 000 yuans

M. Wang Bin a été arrêté le 22 mai 2017 et détenu au centre de détention de Jiangmeng. Il a été contraint de passer un examen physique dans le centre de détention. Il a été contraint de porter plusieurs entraves lourdes, ce qui forçait ses pieds à être écartés de 75 cm. La police a exigé qu’il monte les escaliers sans enlever les entraves. Ses pieds ont saigné et il a subi de graves blessures.

Son arrestation a été approuvée le 28 juin 2017, et il a été condamné à huit ans de prison et à une amende de 30 000 yuans en 2018 après avoir été accusé d’avoir partagé des informations sur le Falun Gong sur la plateforme de médias sociaux la plus populaire de Chine, WeChat, avec des téléphones portables Vivo et ZTE, et d’avoir distribué des logiciels permettant de contourner la censure de l’Internet en Chine.

M. Wang a fait appel auprès de la cour intermédiaire de Jiangmen, mais le verdict a été maintenu le 6 mars 2019.

M. Wang a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Parce qu’il a refusé d’abandonner le Falun Gong après le début de la persécution en Chine, il a été suivi, surveillé et harcelé. En 2000, il a été condamné à trois ans de prison au camp de travail de Sanshui pour avoir distribué des brochures dénonçant la persécution du Falun Gong.

En 2006, il a été détenu pendant six mois au centre de lavage de cerveau de Sanshui pour avoir parlé du Falun Gong à des personnes.

Une femme condamnée à huit ans de prison, son appel est rejeté

Mme Li Aiqun a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 et s’est rétablie de nombreuses maladies, dont une rhinite sévère, des migraines et des vertiges.

Le 23 octobre 2012, Mme Li a été arrêtée à son domicile. Une autre pratiquante, Mme Feng Qifeng, a également été arrêtée. Les deux pratiquantes ont comparu devant le tribunal le 31 juillet 2013 avec leurs deux avocats défendant leur innocence. Les pratiquantes se sont également défendues et ont demandé à être libérées sans condition.

Le 26 novembre 2013, Mme Li a été condamnée à huit ans et Mme Feng à trois ans. Elles ont fait appel, mais la cour intermédiaire de Jiangmen a maintenu le verdict.

Une femme condamnée à sept ans et demi de prison et à une amende de 20 000 yuans

En février 2018, après la découverte de DVD de Falun Gong dans plusieurs endroits du district de Pengjiang, la police a soupçonné que c’était Mme Qu Huaying qui les avait distribués et l’a arrêtée le 21 mars. Son arrestation a été approuvée le 21 avril.

Le tribunal du district de Pengjiang a condamné Mme Qu à sept ans et demi de prison et à une amende de 20 000 yuans. Elle a fait appel du verdict, mais la cour intermédiaire de Jiangmen l’a rejeté le 4 mars 2019.

Après avoir été incarcérée pendant trois ans, une femme est à nouveau condamnée

Mme Liang Qiuchang, 51 ans, propriétaire d’un salon de coiffure, a été arrêtée le 14 juillet 2020 alors qu’elle distribuait des documents d’information sur le Falun Gong dans un quartier résidentiel. La police l’a ramenée chez elle dans l’après-midi et a fouillé sa résidence sans mandat de perquisition. Un souvenir du Falun Gong a été trouvé et emporté. Elle a été placée en détention au centre de détention du district de Xinhui. Son arrestation a été approuvée le 21 août.

Mme Liang a été jugée par le tribunal du district de Pengjiang le 28 mai 2021. Elle a été condamnée à cinq ans de prison et à une amende de 10 000 yuans.

Mme Liang a été arrêtée à plusieurs reprises depuis qu’elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2000. Elle a été arrêtée une première fois dans la soirée du 13 septembre 2004 pour avoir distribué des documents sur le Falun Gong et a été condamnée à un an de travaux forcés.

Mme Liang a été arrêtée à nouveau le 16 octobre 2016, et a été jugée par le tribunal du district de Xinhui le 28 septembre 2017, et condamnée à deux ans avec une amende de 6000 yuans. Elle a été libérée en octobre 2018.

Une femme condamnée à cinq ans de prison après que la police l’a soupçonnée de produire des documents de Falun Gong

Mme Tang Yanlan, 49 ans, a été arrêtée et son domicile a été saccagé le 22 avril 2019. La police la soupçonnait d’avoir acheté un ordinateur, une imprimante et du papier d’impression pour produire des documents d’information sur le Falun Gong chez elle. Elle a été détenue au centre de détention de la ville de Jiangmen.

En septembre 2020, Mme Tang a été condamnée à cinq ans de prison et à une amende de 10 000 yuans. Elle a fait appel du verdict, mais la cour intermédiaire de Jiangmen l’a maintenu le 24 décembre 2020.

Mme Tang avait déjà été arrêtée le 28 juin 2015 et détenue pendant un mois. Elle a de nouveau été arrêtée le 5 juillet 2017 et détenue pendant quinze jours.

Informations sur les responsables de la persécution :

Lin Qinwen (林侵稳), chef adjoint du tribunal pénal du tribunal du district de Pengjiang : +86-135-34778193

Li Lei (李磊), chef adjoint du tribunal pénal du tribunal du district de Pengjiang : +86-180-26767633

Zou Juntao (邹俊涛), chef de la section des poursuites publiques : +86-138-22338976

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais