(Minghui.org) Le 10 décembre est la Journée internationale des droits de l’homme. Le 8 décembre, les pratiquants de Falun Dafa de Toronto et leurs sympathisants ont organisé un rassemblement devant l’édifice de l’Assemblée législative de l’Ontario. Depuis vingt-trois ans, ils condamnent la persécution menée par le Parti communiste chinois (PCC). Plusieurs représentants canadiens sont venus soutenir l’activité. Melissa Lantsman, députée et chef adjointe du Parti conservateur, a exprimé sa solidarité par vidéo.

Ensuite, ils ont marché jusqu’au consulat de Chine, et le rassemblement s’est poursuivi. Pour la marche, des véhicules de police ont bloqué les deux côtés de la rue devant le consulat chinois. Les orateurs du rassemblement ont dénoncé la persécution du PCC et ont exprimé leur soutien aux efforts du peuple chinois dans sa résistance à l’oppression du PCC.

Certains spectateurs chinois ont accompagné la marche et ont dit avoir été émus. Certains ont choisi de renoncer à leur adhésion au PCC et à ses organisations affiliées. De nombreux habitants du secteur ont déclaré qu’ils étaient conscients du fait que le PCC est mauvais et qu’il opprime le peuple chinois. De nombreux passants ont applaudi pour soutenir la marche.

Les pratiquants de Falun Gong et leurs sympathisants ont organisé un rassemblement le 8 décembre devant l’édifice de l’Assemblée législative de l’Ontario.

La marche vers le consulat de Chine à Toronto

Les représentants et les pratiquants canadiens présents à l’activité.

La chef adjointe du Parti conservateur prononce un discours par vidéo pour soutenir le Falun Gong

Capture d’écran du discours par vidéo de la députée et chef adjointe du Parti conservateur Melissa Lantsman

Melissa Lantsman, députée et chef adjointe du Parti conservateur, a prononcé un discours par vidéo pour exprimer sa solidarité.

Elle a déclaré que la Journée des droits de l’homme nous rappelle que la persécution du Falun Gong par le PCC est toujours en cours et que le PCC continue de détenir des pratiquants sans suivre les procédures légales. Elle a ajouté : « Nous n’oublierons jamais les sacrifices faits par les pratiquants de Falun Gong pour défendre leur conscience et leur croyance droite. Nous respectons et admirons aussi la bravoure et la persévérance dont font preuve des millions de pratiquants de Falun Gong dans l’horreur et la souffrance causées par la tyrannie.

« Si vous êtes forcés d’abandonner vos croyances, il n’y a pas de liberté. Au Canada, ce que nous devons faire, c’est de protéger cette liberté pour tout le monde. »

Elle a déclaré que le gouvernement canadien doit se lever et prendre des mesures concrètes pour mettre fin aux crimes contre l’humanité du PCC. Elle a dit espérer que les pratiquants de Falun Gong pourront vivre dans un environnement sans peur.

Elle a remercié les pratiquants pour leur courage sans réserve dans leur adhésion aux valeurs d’Authenticité, Bienveillance et Tolérance. Même s’ils sont confrontés à des menaces et de l’intimidation, ils ont choisi la voie la plus élevée. Elle a déclaré que leurs efforts sont récompensés, car ils changent le monde.

« Je vous soutiens depuis le premier jour, et je continuerai de vous soutenir », a-t-elle déclaré.

Un ancien sénateur : Vous faites la lumière sur les atrocités commises par le PCC

Le sénateur retraité Consiglio Di Nino, un sympathisant de longue date du Falun Gong

Le sénateur canadien à la retraite Consiglio Di Nino soutient le Falun Gong depuis longtemps. Pendant le rassemblement, il a déclaré : « Au fil des ans, je vous ai soutenus. Vous avez mis en lumière certaines des pires atrocités commises par le Parti communiste chinois à l’encontre de son peuple. Vos efforts continus sont extraordinaires et ont joué un grand rôle. »

Il a déclaré que les voix des pratiquants ont permis aux gens du monde entier de mieux comprendre les actes du PCC. Il s’est dit soulagé de voir tant de personnes se rassembler pour le bien du peuple chinois et participer à ce rassemblement, et il a fait remarquer qu’en Chine, il y a des milliers de Chinois au courage extraordinaire qui s’opposent à l’intimidation du PCC.

Il a déclaré que depuis plus de vingt ans, les pratiquants se sont opposés à la persécution du PCC et ils ont rendu publics les crimes contre l’humanité sous le régime du PCC, ce qui a attiré l’attention du monde entier, et de plus en plus de gens leur ont apporté leur soutien.

Il a déclaré que le jour où ils auront gain de cause n’est plus loin. Quand le PCC s’effondrera, ses violations des droits de l’homme et sa persécution du peuple prendront enfin fin. Il a dit être optimiste, car de plus en plus de Chinois comprennent leur mission et agissent.

En conclusion, il a déclaré : « Je suis honoré de me tenir aux côtés des pratiquants de Falun Gong courageux et déterminés pour condamner tous les crimes commis par le PCC. Je vous assure que tant que je serai en vie, je continuerai à vous soutenir. »

Ancien député : Le jour où le bien l’emportera sur le mal viendra

Wladslaw Lizon, ancien député

Wladslaw Lizon, ancien député, a déclaré lors du rassemblement : « Je veux dire aux pratiquants de Falun Gong en Chine que nous ne vous avons pas oubliés, et que je vous donnerai de la force. Nous [qui sommes] dans divers pays affrontons le PCC avec vous.

« Je veux dire au gouvernement chinois : ta fin est proche. J’ai grandi dans la Pologne communiste. Dans mon pays, le régime communiste a été renversé. Maintenant, nous travaillons ensemble pour mettre fin au Parti communiste chinois. Je sais que le jour de la victoire viendra. »

Il a déclaré qu’il espérait célébrer le jour où le bien l’emportera sur le mal. Il a aussi rappelé aux gouvernements de toutes les démocraties : « Vous devez adopter une position contre le PCC et agir en conséquence. »

Michael Mostyn, le chef de la direction de B’nai Brith Canada, une organisation de défense des droits de l’homme de la communauté juive canadienne

Michael Mostyn, directeur général de B’nai Brith Canada, a déclaré qu’il était fier de Me David Matas, conseiller juridique principal de l’organisation, qui a participé à l’enquête sur les prélèvements forcés d’organes effectués par le PCC sur des pratiquants de Falun Gong vivants. Il s’est aussi félicité que son organisation ait contribué au lancement du documentaire Painful Truth : The Falun Gong Genocide (Douloureuse vérité : Le génocide du Falun Gong), qui expose les prélèvements d’organes forcés.

M. Mostyn a exprimé sa gratitude envers les pratiquants de Falun Gong pour avoir sensibilisé les Canadiens à la nature du PCC et à la menace qu’il représente pour le Canada.

Candidate à la mairie de Toronto : Vous ne le faites pas seulement pour vous, mais pour nous tous

La candidate à la mairie de Toronto, Sarah Climenhaga, a pris la parole lors du rassemblement.

La candidate à la mairie de Toronto, Sarah Climenhaga, a déclaré lors du rassemblement que lorsqu’elle était candidate à la mairie de Toronto l’automne dernier, elle a appris à connaître les pratiquants de Falun Dafa. Elle a compris leur mission et a appris les épreuves qu’ils ont endurées.

Elle a ajouté qu’elle était venue au rassemblement parce qu’elle pensait que de nombreux Canadiens considéraient la liberté de religion et d’expression comme allant de soi, et qu’il était donc difficile d’imaginer la gravité de la persécution et des violations des droits de l’homme en Chine.

Dans son allocution, Mme Clemenhaga a déclaré : « Je tiens à vous remercier pour votre endurance et votre dévouement de tous les instants. Vous ne le faites pas seulement pour vous, mais pour nous tous. Car tout le monde a besoin de liberté, y compris la liberté d’expression, la liberté de vie, la liberté de réunion, etc. Je sais que partout dans le monde, et pas seulement en Chine et au Canada, les gens résistent au pouvoir afin de maintenir la liberté, car la liberté est essentielle à tous. Tant que nous avons la croyance dans notre cœur, personne ne peut nous changer en nous retirant nos droits. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais