(Minghui.org) La Journée internationale des droits de l’homme a été célébrée le 10 décembre 2022 – un samedi – au Japon. La semaine du 4 au 10 décembre a marqué la 74e semaine des droits de l’homme au Japon.

Le matin de la Journée des droits de l’homme, des pratiquants de Falun Gong de la préfecture d’Aichi ont protesté pacifiquement contre la persécution et les violations des droits de l’homme commises par le Parti communiste chinois (PCC) depuis 23 ans à l’encontre du Falun Gong (également appelé Falun Dafa), une cultivation et pratique pacifique, devant le consulat général de Chine à Nagoya. Ils ont demandé aux autorités du PCC de mettre immédiatement fin à la persécution.

Des pratiquants locaux de Falun Gong protestent contre la persécution du PCC devant le consulat général de Chine à Nagoya, le 10 décembre 2022.

Les pratiquants ont déployé des banderoles avec les messages « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », « Falun Dafa se propage dans le monde entier », « SOS arrêtez la persécution du Falun Gong » et « Le Ciel désintègre le PCC. Démissionnez du Parti et de ses organisations pour la jeunesse pour un avenir sûr », en chinois et en japonais.

Ils ont également placé des documents d’information sur le Falun Gong dans la boîte aux lettres du consulat de Chine, dans l’espoir que les employés du consulat, en particulier ceux qui viennent de Chine, s’informent sur la méthode spirituelle et méditative et sur la nature du PCC et qu’ils démissionnent du PCC.

Au cours de la manifestation pacifique, les pratiquants ont distribué aux passants des informations sur le Falun Gong et la persécution et ont parlé aux agents de police en service. Ils leur ont également donné des informations sur le Falun Gong afin qu’ils puissent en apprendre davantage sur cette méthode ultérieurement.

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais