(Minghui.org) Chaque samedi, les pratiquants de Falun Dafa se rendent dans la rue Republicii, la rue la plus fréquentée de la vieille ville de Brasov, en Roumanie, pour y installer un stand afin de clarifier la vérité. Ils présentent le Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa), sensibilisent le public à la persécution par le Parti communiste chinois (PCC) et recueillent des signatures pour demander la fin de la persécution.

Le stand de Falun Dafa est installé tous les samedis dans la rue Republicii.

Au pied du mont Tâmpa, l’ambiance médiévale des rues étroites et sinueuses qui sillonnent la vieille ville de Brasov, est une destination touristique bien connue. De nombreux touristes marchent le long du lieu de l’activité des pratiquants de Falun Dafa. Certains observent en silence les pratiquants qui font la démonstration des exercices, et d’autres discutent avec eux. Certains s’approchent de la table et demandent : « Où puis-je signer ? » Beaucoup ont signé la pétition demandant l’arrêt des prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Gong vivants, perpétrés par le régime du PCC.

Des personnes signent la pétition demandant la fin
de la persécution par le PCC.

Un homme de 45 ans, en vêtements de sport et portant des lunettes, se tenait immobile au milieu de la rue. Il écoutait la musique et regardait le panneau d’affichage contenant des images et des informations. Il a demandé : « Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi les pratiquants de Falun Gong sont-ils persécutés ? »

Un pratiquant lui a brièvement expliqué que le Falun Dafa est une discipline spirituelle qui était extrêmement populaire en Chine dans les années 1990. Elle a initialement aidé des centaines de milliers de Chinois à revenir à la culture traditionnelle qui prône l’honnêteté et la bonté. Mais le PCC l’a ensuite persécutée et a commencé à la réprimer, à la dénigrer et à la diffamer. Les pratiquants ont été emmenés et torturés dans des camps de travaux forcés et dans des prisons, et leurs organes ont même été prélevés alors qu’ils étaient encore en vie.

L’homme pratique les arts martiaux chinois et a immédiatement compris que les pratiquants de Falun Gong étaient persécutés en raison de leur croyance dans le divin. Le régime communiste chinois les considère et les traite comme une soi-disant menace pour son idéologie communiste. Il a dit que la culture et la civilisation chinoises, y compris la médecine traditionnelle chinoise, sont d’origine divine. Il a signé la pétition, car il croit que le Falun Dafa est bon. Il les a ensuite discrètement remerciés en faisant une petite inclinaison de la tête en partant.

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais