(Minghui.org) Du 9 au 11 décembre 2022, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé des activités à Strasbourg, en France, pour sensibiliser à la persécution en cours en Chine. Ils ont montré aux gens la beauté du Falun Dafa et ont recueilli des signatures sur une pétition condamnant la persécution du Parti communiste chinois (PCC).

Strasbourg est la capitale du Grand Est, qui est situé dans la région nord-est de la France. De nombreuses institutions européennes majeures, telles que le Conseil de l’Europe, le Parlement européen, la Cour européenne des droits de l’homme et le Corps européen, sont situées à Strasbourg.

Les pratiquants ont installé des stands d’information et ont organisé des activités sur la place d’Austerlitz et la place de la République les 9 et 10 décembre 2022. Le marché de Noël de la place d’Austerlitz avait également lieu et il y a des milliers de touristes qui sont passés chaque jour. Le stand des pratiquants était situé à un endroit bien visible et approprié pour les personnes qui souhaitaient en savoir plus sur cette méthode.

Des passants s’informent sur le Falun Dafa à la place d’Austerlitz

Michel Lachaise, expert et chercheur sur les Amérindiens, a déclaré : « Cette persécution n’aurait pas dû avoir lieu. Ce n’est pas normal dans la société d’aujourd’hui et cela ne devrait pas se produire. Les hommes devraient former une seule entité et ne pas créer de préjugés. La persécution brutale ou l’esclavage ne devraient pas avoir lieu », a-t-il déclaré.

Michel Lachaise

Il a poursuivi : « Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. Nous devons protéger et respecter personnellement ce principe. »

Rémy (au milieu) et Noémie (à gauche)

Rémy et Noémie travaillent dans une maison de retraite à Montreux, en Suisse. Rémy a été consterné d’apprendre la persécution en Chine. « Le prélèvement forcé d’organes sur des personnes vivantes est inhumain et constitue une violation des droits humains fondamentaux. Cela n’aurait jamais dû exister. Nous entrons dans l’année 2023 et nous ne pouvons pas permettre que cette atrocité se produise », a-t-il déclaré.

« Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, ces valeurs sont des caractéristiques essentielles à notre travail. Nous devons nous conformer à ce principe et le suivre », a déclaré Rémy.

Les pratiquants ont organisé un défilé pour sensibiliser le public, fait des démonstrations des exercices de Falun Dafa et organisé une veillée aux chandelles au parc de l’Orangerie les 10 et 11 décembre 2022, pour commémorer les pratiquants qui ont été persécutés à mort. De nombreuses personnes qui se promenaient et faisaient de l’exercice dans le parc étaient heureuses de rencontrer les pratiquants de Falun Dafa.

Les pratiquants ont organisé des activités au parc de l’Orangerie les 10 et 11 décembre 2022.

Les pratiquants présentent le Falun Dafa en français, en allemand et en anglais et sensibilisent le public à la persécution en cours.

Les pratiquants présentent les exercices au parc de l’Orangerie.

Des passants s’informent sur le Falun Dafa.

Des passants signent la pétition pour soutenir les efforts des pratiquants pour mettre fin à la persécution.

Les pratiquants ont tenu une veillée aux chandelles le 10 décembre 2022 pour commémorer les pratiquants qui ont été persécutés à mort.

Vincent, autrefois ingénieur en mécanique, a déclaré : « Je suis choqué d’apprendre que quelque chose de barbare comme cela se produit à l’échelle nationale. La Chine compte plus d’un milliard d’habitants et je ne comprends pas comment les gens peuvent laisser faire cela en silence. »

« C’est la première fois que j’entends parler du prélèvement forcé d’organes vivants. Le prélèvement forcé d’organes sur des personnes vivantes est horrible. Quelque chose comme cela s’est produit il y a 2000 ans et je ne peux pas imaginer que quelque chose comme cela se produise maintenant », a-t-il déclaré. Il a encouragé les pratiquants à persévérer et a déclaré que les raisons pour lesquelles le PCC persécute le Falun Dafa valent la peine d’être discutées.

Thérèse, de Pologne, a déclaré qu’elle avait autrefois vécu sous un régime communiste et qu’elle comprenait la situation du peuple chinois. « Les régimes communistes répriment et font pression sur leur peuple », a-t-elle dit. « C’est très triste, et ils doivent cacher leurs pensées. Ils n’ont pas la liberté de pensée. La Chine est un grand pays. Le problème vient de la dictature du PCC. Le régime communiste regarde de haut et méprise le peuple. Je vous souhaite bonne chance ! »

Autrefois, un jeune homme avait reçu un dépliant clarifiant la vérité. Il a dit qu’il était heureux d’avoir rencontré à nouveau des pratiquants. Sa maison avait brûlé et les dépliants qu’il avait reçus avaient été détruits. Il se sentait chanceux d’avoir rencontré des pratiquants et il a discuté pendant un long moment.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais