(Minghui.org) Un habitant de la ville de Zhuanghe, dans la province du Liaoning, a été condamné à une peine de trois ans de prison en mai 2022 pour sa pratique du Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

M. Wang Changqing a été arrêté à 5 heures du matin le 11 juillet 2020 par plus de dix policiers. Son domicile a été saccagé. La police l’a d’abord emmené au poste de police de Guangmingshan avant de le conduire au poste de police de Pikou dans l’après-midi. Il a été maintenu sur une chaise d’interrogatoire toute la nuit.

Le lendemain, à 6 heures du matin, la police a emmené M. Wang à l’hôpital pour un examen physique. On a découvert qu’il souffrait d’une inflammation des poumons, et le centre de détention local a refusé de l’admettre. Il a été libéré sous caution après que son fils a payé une caution de 2000 yuans.

Le poste de police de Pikou a soumis le cas de M. Wang au parquet de Pulandian en septembre 2020 et a cherché à le poursuivre en justice.

M. Wang installait un revêtement chez un client le 19 octobre 2021, lorsque trois policiers en civil se sont présentés et l’ont arrêté. Ils lui ont menotté les bras derrière le dos si fort qu’il a ressenti une douleur atroce. Les policiers l’ont poussé dans une voiture de police et l’ont emmené au poste de police.

La police a émis un mandat d’arrêt le lendemain et a gardé M. Wang dans un centre de quarantaine avant de l’emmener au centre de détention de Pulandian.

Le tribunal du district de Pulandian a condamné M Wang à trois ans de prison en mai 2022. Il est toujours détenu au centre de détention au moment de la rédaction de cet article.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais