(Minghui.org) La situation actuelle de la COVID en Chine est très grave. Je n’ai pas beaucoup d’amis, mais j’ai beaucoup de parents. D’après ce que m’ont dit mes proches, de nombreux lieux de travail ont vu presque tout le monde infecté.

Mon frère cadet, par exemple, travaille au gouvernement du canton de ma ville natale. Parmi les dizaines d’employés du gouvernement, seuls deux se sont présentés au travail, dont mon frère. Il m’a appelé plus tôt dans la journée pour me dire qu’il avait également été testé positif et qu’il avait mal partout.

Je vis dans un chef-lieu et JD Express est le service de livraison le plus fiable de la région, mais il a également fermé. On nous a dit qu’ils n’avaient pas de travailleurs pour faire les livraisons. D’autres entreprises et organismes gouvernementaux sont également dans une situation similaire.

Compréhension de la situation actuelle

Sur la base de ma situation et de celle de ma famille, je voudrais partager quelques réflexions. En raison du confinement, dix habitants d’Urumqi, dans la province du Xinjiang, sont morts dans un incendie le 24 novembre, ce qui a déclenché le mouvement du Livre blanc. Face à la colère publique, le Parti communiste chinois (PCC) n’a pas pu tenir plus longtemps et a annoncé mettre fin à la politique zéro-COVID le 7 décembre, une décision rare, puisque le PCC a rarement cédé aux protestations publiques dans le passé.

Jiang Zemin, l’ancien haut dirigeant du PCC qui a commencé la répression du Falun Dafa en juillet 1999, est mort le 30 novembre. Nous savions que les forces anciennes avaient soutenu Jiang ; sinon, il serait mort depuis longtemps. Le fait que Jiang soit mort récemment implique que le Parti ne pourra peut-être pas durer plus longtemps.

Cela indique que le temps est limité d’ici la fin de la rectification de Fa.

Quant à la situation actuelle concernant la COVID, je pense que certaines personnes fidèles au PCC pourraient perdre la vie. Quant au reste de la population mondiale, être infecté pourrait les aider à rembourser la plupart de leurs dettes karmiques avant d’entrer dans la prochaine étape de l’histoire. Le variant de l’année dernière était principalement le variant Delta, qui était hautement mortel. Cette fois, c’est principalement Omicron, et les symptômes sont beaucoup plus légers. On peut survivre après avoir souffert un peu.

Mais dans cette récente vague, le variant Delta a recommencé à émerger. En conséquence, tout peut arriver à n’importe qui. Nous, les pratiquants, devons sauver les gens et le nombre d’êtres sauvés est loin d’être suffisant. Il se peut que certaines personnes paient des dettes karmiques avant d’entrer dans la prochaine étape de l’histoire, mais nous, les pratiquants, nous devons nous dépêcher et sauver les gens.

Un test pour notre foi en Dafa et dans le Maître

Ma fille a 32 ans et a commencé à écouter les conférences du Maître à l’âge de 8 ans. Elle suit également le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans sa vie quotidienne, mais elle ne fait pas les exercices. Quand j’ai été arrêté pour ma croyance, elle m’a soutenu, ce qui a été d’une grande aide.

Après le début de la pandémie, elle a continué à réciter les phrases de bon augure : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité- Bienveillance-Tolérance est bon ». Mais elle a quand même été testée positive et elle ne savait pas quoi faire d’autre, puisqu’elle avait déjà récité les phrases. De plus, elle savait aussi que beaucoup de nos proches, qui sont soit des pratiquants de Dafa, soit s’identifient aux principes de Dafa, présentaient également des symptômes.

Elle ne m’a pas dit ce qui s’était passé au début, parce qu’elle ne savait pas quoi faire d’autre, puisqu’elle avait déjà récité les phrases de bon augure comme je lui avais dit.

Au lieu de cela, elle a donné son adresse et mes coordonnées à un ami proche à Shanghai. Elle vit seule dans une autre ville, alors elle a pris des dispositions au cas où quelque chose lui arriverait.

Quand elle m’a finalement parlé de son infection, j’ai dit que cela faisait partie de la cultivation et que le Maître nous aidait à éliminer le karma. Elle était heureuse d’entendre ça. C’est en effet un test pour tout le monde.

Un jour, j’ai tout à coup ressenti des frissons dans tout mon corps et j’ai immédiatement émis la pensée droite pour éliminer les interférences.

Le Maître a dit :

« Mais le gong d’un pratiquant de gong tue automatiquement les virus et le karma. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa à New York », Enseignement du Fa aux Conférences de Fa aux États-Unis)

J’ai continué à réciter cette phrase, émis la pensée droite et regardé à l’intérieur.

J’ai eu de la fièvre les 20 et 21 décembre. J’ai émis la pensée droite et mon esprit était clair. Actuellement, je tousse encore en écrivant cet article.

J’étais un peu confus. Je pensais que ma pensée droite aurait totalement éliminé le « virus », mais je tousse toujours. En y réfléchissant davantage et en lisant les articles de partage d’expériences d’autres pratiquants, j’ai pensé qu’il pouvait y avoir deux causes possibles pour que les pratiquants de Dafa « soient infectés ». L’une est que nous avons encore du karma à éliminer, et l’autre est un test pour voir si nous avons une foi ferme en Dafa et dans le Maître. Et ce test pourrait être le test final.

Ce qui précède est mes compréhensions. Veuillez signaler tout ce qui est inapproprié.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais