(Minghui.org) La conférence de partage d’expériences du Falun Dafa de Singapour a eu lieu le 26 décembre 2022. Les pratiquants de Singapour, de Malaisie, d’Indonésie, d’Inde, du Vietnam, des États-Unis et d’Australie se sont réunis, 18 d’entre eux ont partagé leurs expériences de cultivation et comment ils se sont élevés face aux difficultés.

La conférence de partage d’expériences du Falun Dafa de Singapour a eu lieu le 26 décembre 2022.

Les pratiquants de Falun Dafa ont partagé leurs expériences lors de la conférence du 26 décembre 2022.

Aider les Chinois à démissionner du PCC

Une pratiquante qui a commencé le Falun Dafa il y a vingt et un ans a remercié Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) pour ses enseignements et sa protection constante. Un jour, elle a demandé à un Chinois qui vivait à Singapour depuis seize ans s’il avait démissionné du Parti communiste chinois (PCC). L’homme a secoué la tête et a refusé de lui parler. Elle n’a pas abandonné et a patiemment expliqué pourquoi il devrait le faire. Finalement, il a démissionné du PCC et a dit : « Je n’ai jamais voulu écouter quiconque lorsqu’ils en parlaient auparavant, mais j’ai vraiment apprécié de vous écouter. »

Une autre pratiquante a partagé comme elle avait aidé plus de 800 Chinois à démissionner du PCC au cours des six derniers mois. Elle a rencontré un groupe de Chinois, mais elle n’avait pas de dépliants. Elle a pensé qu’il serait difficile de parler à un groupe de personnes face à face sans documents, mais elle a quand même commencé à parler. À sa surprise, tout le monde a démissionné du PCC. « J’ai parlé pendant plus de deux heures et la vingtaine de personnes a démissionné. Cela ne m’était jamais arrivé avant », a-t-elle déclaré.

Améliorer son caractère au travail

M. Huang, un ingénieur informatique, s’est vu attribuer un collègue de travail l’an dernier, parce que son supérieur pensait que cela servirait mieux les clients. « J’ai commencé à avoir de plus en plus de travail, car les clients venaient me voir plutôt que mon collègue pour régler les problèmes. D’autres collègues de travail pensaient que ce n’était pas juste, mais cela ne me dérangeait pas. J’aime aider les clients. De plus, je suis payé pour travailler. La loi de l’univers est juste. Si on profitait vraiment de moi, je serais récompensé avec de la vertu », a-t-il dit.

Un jour, un client a consulté son collègue parce que M. Huang était absent. Son collègue ne savait que faire et a demandé à un autre collègue d’aider. Ce collègue était très fâché. M. Huang a réalisé qu’il avait seulement prêté attention à sa partie du travail et qu’il avait oublié d’aider son collègue à apprendre de nouvelles informations. « Cela a causé des problèmes à mon collègue et à d’autres personnes dans l’entreprise », a-t-il constaté. Après avoir fait des ajustements, son collègue a également changé d’attitude et a commencé à s’occuper pro-activement des affaires de l’entreprise.

Certains de ses collègues ont admiré comme il avait géré le problème et ils étaient épatés qu’il ait l’air tellement plus jeune que son âge. Il leur a parlé du Falun Dafa : « Je les ai encouragés à me rejoindre dans la pratique des exercices. »

Des conflits familiaux résolus

La mère de Mme Lin est âgée de 91 ans, elle est devenue très malade en 2020 et sa famille en Malaisie voulait qu’elle revienne à la maison pour s’occuper de sa mère. Lorsqu’elle est retournée, elle a fait face à des défis les uns après les autres. Au début, sa belle-sœur ne la laissait pas rester avec sa mère la nuit, et son frère ne pouvait rien y faire. Une fois que le problème a été réglé, personne d’autre dans la famille n’était disponible pour aider à prendre soin de sa mère, même si Mme Lin était très fatiguée. « Je n’étais pas contente, mais je savais que j’étais une pratiquante et que je devais accepter plus de responsabilités que les autres », a-t-elle dit.

Un jour, quelqu’un a volé sa voiture, dans laquelle elle avait laissé ses clés d’appartement. Elle n’avait pas le temps de s’occuper de cela et a simplement demandé à son voisin d’installer un verrou supplémentaire sur la porte d’entrée. Quelques jours plus tard, après que sa mère est décédée, son voisin l’a appelée et a dit qu’une personne tentait d’entrer chez elle par effraction. Elle a appelé la police et a dû s’occuper du problème, malgré le fait qu’elle était en train de s’occuper de la préparation des funérailles. « J’ai senti que le Maître était juste à côté de moi et qu’il n’était inquiet de rien », a-t-elle dit.

C’est en étudiant les enseignements qu’elle a lentement abandonné sa rancune contre les autres membres de sa famille. Elle s’est mise à la place de son frère et a réalisé qu’il avait ses propres problèmes. Elle a offert de l’aider. Avant de retourner à Singapour, la police l’a appelée et a dit qu’ils avaient retrouvé sa voiture. « En Malaisie, il est pratiquement impossible de retrouver une voiture volée. Je savais qu’elle avait été trouvée parce que je pratique le Falun Dafa. J’ai parlé à ma famille de cette expérience miraculeuse », a-t-elle dit.

Un nouveau pratiquant trouve le sens de la vie

William a commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a trois mois. « J’ai étudié différentes religions et de nombreuses pratiques de qigong. Je suis allé à de nombreux forums et classes. Aucun ne m’a offert de réponse satisfaisante sur le sens de la vie », a-t-il dit. Il a trouvé le Falun Dafa en ligne et a assisté à un stage de neuf jours. Il a dit que toutes ses questions avaient trouvé une réponse.

Il avait l’habitude de se relâcher et se sentait souvent léthargique. Après avoir lu les enseignements et pratiqué les exercices, il a déclaré : « Je me sentais énergique et je pouvais rapidement terminer mon travail tous les jours. »

Sa personnalité a changé et est devenue plus plaisante. « J’avais l’habitude de vouloir me disputer avec les autres, je devais toujours avoir raison. J’aimais aussi m’en prendre aux autres. Maintenant je suis pacifique, je peux comprendre et accepter les erreurs des autres », a-t-il partagé.

Apporter des fleurs de lotus aux clients

M. Huang est dans le domaine de l’inspection des constructions et doit souvent aller chez les gens. « Après avoir étudié le Fa avec persévérance et pratiqué les exercices chaque jour, le travail est devenu plus facile. Je rencontrais en général des propriétaires de maisons qui n’aimaient rien. À présent, la qualité de construction s’est améliorée et mon travail est devenu plus facile. »

« J’étais toujours la dernière personne à quitter la maison à cause de mon emploi du temps, et si le propriétaire était satisfait et content du travail que je faisais, je leur donnais des fleurs de lotus pour les féliciter. Je saisissais l’occasion pour leur présenter le Falun Dafa. Ils prenaient presque toujours les fleurs avec joie et ne cessaient de me remercier. Certains d’entre eux me demandaient plus d’information et voulaient assister aux stages de neuf jours », a-t-il raconté.

Le Falun Dafa me donne la sagesse

Les parents de Zhenzhen, âgée de six ans, sont tous deux pratiquants. Sa mère l’a emmenée à l’école Minghui lorsqu’elle avait huit mois. Elle a dit : « Je ne savais pas encore marcher. J’aimais m’asseoir là à regarder les enfants plus âgés pratiquer les exercices et j’aimais les écouter lire le Fa. »

Zhenzhen âgée de six ans

En grandissant, elle a rejoint les autres enfants et a pratiqué les exercices. Elle a dit : « Je me souviens que je me suis sentie très bien après avoir fait les deuxième et cinquième exercices. J’aimais aussi mémoriser les poèmes de Hong Yin, et je ne pouvais arrêter une fois que j’avais commencé. » Zhenzhen arrive à lire le Zhuan Falun toute seule à présent : « J’adore étudier le Fa. Parfois je vais directement dans ma chambre après souper et je lis le livre. »

Elle a dit que le Falun Dafa lui donne de la sagesse. Une fois, sa mère a suggéré au frère aîné de ne pas détester un camarade simplement parce que les autres camarades ne l’aimaient pas. Zhenzhen lui a dit : « Tu pratiquerais mieux si tu pouvais aimer celui que tu détestes. »

S’élever grâce aux expériences des autres

Mme Li a dit que les partages de presque tout le monde l’ont aidée d’une certaine façon. Elle a appris comment se mettre à la place des autres et à être attentionnée, comment abandonner les attachements aux questions familiales, rectifier chacune de ses pensées et mieux clarifier la vérité.

Mme Zhang avait préparé un partage pour la conférence. Elle a dit qu’elle avait presque renoncé. « J’ai toujours senti que je n’étais pas assez bonne et que je ne faisais pas bien dans plusieurs aspects. À présent, j’ai changé d’avis. J’ai arrêté de nourrir des pensées négatives envers moi-même », a-t-elle partagé.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais