(Minghui.org) Une femme de 84 ans a fait l’objet d’un harcèlement constant au cours des deux dernières années et a été condamnée à une peine de prison d’un an et demi pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Le calvaire de Mme Cai Zefang, du district de Yingshan, dans la province du Sichuan, a commencé avec son arrestation le 29 janvier 2021, pour avoir parlé du Falun Gong aux gens. La police a confisqué ses livres de Falun Gong, 2000 yuans en billets de banque sur lesquels étaient imprimées des informations sur le Falun Gong, et d’autres documents sur le Falun Gong.

En raison de la stricte censure des informations en Chine, de nombreux pratiquants utilisent des moyens créatifs pour sensibiliser le public à la persécution, notamment en imprimant des informations sur les billets de banque.

La police a interrogé Mme Cai pendant plusieurs heures et l’a relâchée vers 20 heures. La police a soumis son dossier au parquet et a continué à la harceler. En mars 2021, son neveu a reçu l’ordre de signer le document de libération sous caution en son nom auprès du parquet.

Le 29 octobre 2021, quatre policiers sont descendus au domicile de Mme Cai à 20 heures. Ils lui ont ordonné de signer un document du dossier, mais elle a refusé d’obtempérer. Ils sont restés pendant une heure, menaçant de la harceler tous les jours.

Le 8 novembre 2021, Mme Cai a été informée par le parquet qu’elle avait été mise en examen. Le juge président Yi Binhua a maintenu ses conditions de libération sous caution et a ordonné à la famille de signer le document pertinent en son nom le lendemain.

Mme Cai a comparu devant le tribunal le 3 janvier 2022. Elle a été accusée d’avoir « sapé l’application de la loi en utilisant une organisation sectaire », le prétexte standard utilisé pour criminaliser le Falun Gong. La persécution qu’elle a subie auparavant a été citée comme preuve pour l’accusation. Mme Cai a fait valoir qu’aucune loi en Chine n’a jamais considéré la pratique du Falun Gong comme un crime. Le juge n’a pas répondu.

Le juge a convoqué Mme Cai le 9 février 2022 et a annoncé la peine d’un an et demi de prison. Elle a également été condamnée à une amende de 3000 yuans.

Lorsque Mme Cai a demandé au juge pourquoi son âge avait été modifié de 84 à 75, le juge a répondu que 75 correspondait à 80.

Mme Cai a été emmenée au centre de détention de la ville de Nanchong dans la soirée. Les gardiens ayant refusé de l’admettre en raison de sa tension artérielle élevée, à 220/180 mmHg, la police l’a ramenée chez elle vers 3 heures du matin.

Trois agents se sont présentés au domicile de Mme Cai le 24 avril. Ils lui ont tenu les bras, l’ont traînée vers une voiture de police et l’ont conduite au poste de police de Suian. Ils l’ont fouillée et lui ont confisqué 200 yuans en liquide avec des informations sur le Falun Gong imprimé sur les billets de banque, ainsi qu’une amulette du Falun Gong. Mme Cai a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution et a été libérée vers 20 heures. La police lui a ordonné de se présenter à son poste chaque fois qu’elle serait convoquée.

Le 16 mai, le tribunal a ordonné à deux agents du poste de police de Suian d’arrêter à nouveau Mme Cai. Ils l’ont emmenée à l’hôpital pour un examen médical, puis dans un centre de détention sans panneau sur la porte, dans le district de Yilong, à 18 h. Lorsque les gardes ont refusé de l’emmener, les policiers ont passé une heure à essayer de les persuader, mais en vain. Ils ont dû ramener Mme Cai chez elle à minuit.

Mme Cai a été arrêtée par deux policiers alors qu’elle sortait de chez elle le 29 novembre 2022. Ils l’ont emmenée de force dans une voiture de police devant la foule, prétendant lui poser des questions.

Après un test de COVID-19 et un examen physique, la police a emmené Mme Cai dans un centre de détention. Elle a été enfermée dans une cellule et menottée. Elle a fait une grève de la faim pour protester, mais personne ne lui a répondu. La police l’a ramenée chez elle le 1er décembre à 20 heures et a ordonné au comité résidentiel de la surveiller.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais