(Minghui.org) Du 6 au 9 janvier 2023, le consulat chinois local a organisé des activités pour célébrer le Nouvel An chinois (le 22 janvier) à l’extérieur du parc Hisaya-Odori dans la préfecture de Nagoya Aichi. Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé des activités à proximité pour informer les gens de la persécution ayant cours en Chine, et pour encourager les citoyens chinois à démissionner du PCC (Parti communiste chinois) et de ses organisations pour la jeunesse. De nombreux passants ont appris les faits concernant les atrocités liées aux prélèvements d’organes et ont accepté avec joie les documents d’information. Plus de 20 ressortissants chinois ont accepté de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées.

Près du parc Hisaya-Odori dans la préfecture de Nagoya Aichi, des pratiquants ont informé les gens sur la persécution en Chine.

Les pratiquants ont exposé des banderoles avec des messages en chinois, en anglais et en japonais : « Falun Dafa est grand », « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », « Falun Dafa est pratiqué dans le monde entier », « SOS Arrêtez la persécution du Falun Gong » et « Le PCC doit arrêter les prélèvements d’organes. »

Nagoya est située dans la région centrale du Japon. C’est la capitale de la préfecture d’Aichi et la quatrième plus grande ville du Japon en termes de population. Les pratiquants ont rencontré de nombreuses personnes pendant ces quatre jours d’activités. La plupart des personnes qui ont reçu les informations ont dit : « Merci », « Vous avez travaillé dur » ou « Continuez. »

« Nous en savons beaucoup sur le Falun Gong »

Le dimanche 8 janvier, au moment où les pratiquants s’installaient pour leurs activités, un couple occidental dans la quarantaine est passé. Un pratiquant s’est approché d’eux pour leur donner un dépliant et leur a demandé s’ils avaient entendu parler du Falun Dafa. Ils ont immédiatement répondu : « Oui, nous savons beaucoup de choses sur le Falun Dafa ! »

Ils ont expliqué qu’ils venaient d’Angleterre et qu’ils étaient venus rendre visite à leur fils qui travaille à Osaka. Ils étaient venus au Japon de nombreuses fois, mais c’était la première fois qu’ils venaient à Nagoya. Ils ont dit aux pratiquants qu’ils vivaient à Londres et que, tous les jours, ils passaient devant l’ambassade de Chine. Cela fait de nombreuses années que les pratiquants en Angleterre sont là pour sensibiliser les gens à la persécution en Chine. Ils connaissaient donc bien le Falun Dafa.

Ils ont encouragé les pratiquants à persévérer à dénoncer la persécution.

« J’espère que la Chine mettra bientôt fin à cette période sombre »

Le 8 janvier, un Japonais a accepté un dépliant d’un pratiquant. Il a dit qu’il était au courant de la persécution et qu’il avait vu le spectacle Shen Yun. Il a dit qu’il savait que ce n’était pas facile pour les pratiquants de continuer à organiser de telles activités et leur a dit : « Continuez votre bon travail ! »

Un autre Japonais septuagénaire a longuement discuté avec les pratiquants. Il est membre du parti Sanseito et était au courant du Falun Dafa et de l’histoire sombre du PCC. Il a dit aux pratiquants : « J’espère que la Chine mettra bientôt fin à cette sombre période de domination ! »

Des ressortissants chinois démissionnent du PCC

De nombreuses personnes sont passées par le parc Hisaya-Odori dans le centre de Nagoya. Parmi elles se trouvaient des ressortissants chinois vivant au Japon. Pendant les quatre jours de l’activité, les pratiquants leur ont parlé et leur ont donné de nombreuses informations utiles.

Un pratiquant a parlé à une femme originaire de Chine. Après lui avoir expliqué les faits, elle a accepté de démissionner des Jeunes Pionniers du PCC en utilisant un pseudonyme.

Un jeune homme de Chine a dit aux pratiquants qu’il était récemment arrivé au Japon et qu’il ne connaissait pas beaucoup de choses au sujet du Falun Dafa. Il était désireux d’en savoir plus sur la discipline et a posé plusieurs questions. Après que les pratiquants ont répondu à ses questions, il a pris une photo des banderoles.

Historique : Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais