(Minghui.org) Pendant les vacances de Noël, du 25 au 31 décembre 2022, quinze pratiquants de Falun Gong de Nouvelle-Zélande se sont rendus en Nouvelle-Calédonie pour présenter la méthode méditative et spirituelle ancestrale à la population locale. Ils ont également sensibilisé la population à la persécution de cette discipline par le Parti communiste chinois (PCC) en Chine.

La Nouvelle-Calédonie, qui compte 300 000 habitants, est située dans l’océan Pacifique Sud. L’île possède des paysages magnifiques. En décembre, les températures peuvent atteindre 38 degrés Celsius. Parfois, le temps est nuageux et pluvieux, et parfois le soleil est brûlant et il fait chaud.

Les pratiquants de Falun Gong ont distribué des dépliants dans les centres commerciaux, ont clarifié la vérité auprès des services gouvernementaux et des médias, et ont enseigné les exercices dans un parc du centre-ville et dans un jardin d’enfants. De nombreuses personnes ont découvert le Falun Gong au cours de leurs activités. Une station de radio locale a diffusé des informations sur le Falun Gong et a encouragé les gens à se rendre sur les lieux des événements pour apprendre. Les habitants de la Nouvelle-Calédonie sont amicaux et gentils. Ils sont d’accord avec le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et sont reconnaissants d’avoir eu l’occasion d’apprendre le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa.

Des pratiquants néo-zélandais présentent le Falun Gong en Nouvelle-Calédonie pendant les vacances de Noël 2022.

La population locale apprend le Falun Gong.

Les pratiquants parlent de la méthode spirituelle et de la persécution du PCC.

Un résident chinois admire le Falun Gong

M. Lin est originaire de la province du Shandong en Chine et a émigré en Nouvelle-Calédonie il y a trois ans. Il a croisé des pratiquants lors de leurs manifestations sur l’île.

« Le PCC ignore les droits de l’homme. Sous son règne brutal, la civilisation chinoise, vieille de 5000 ans, a été détruite. Le PCC est corrompu et le système est mauvais. Il est difficile pour les gens bien de survivre. Face à cette pandémie, ils n’ont aucun respect pour la vie. L’indifférence du PCC est clairement affichée. Les médias du PCC disent tous n’importe quoi, et je ne les lis même pas », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en disant : « Le PCC prélève des organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants. C’est tellement diabolique. Ils essaient également de mélanger la notion du Parti et celui du pays, que c’est une seule et même chose. Les Chinois à l’étranger sont patriotes et nostalgiques de leur ville natale. Le PCC essaie de faire croire qu’il représente la Chine, mais en fait il usurpe le pouvoir et est un traître. Pendant la guerre contre les envahisseurs japonais lors de la Seconde Guerre mondiale, des millions d’officiers et de soldats du Kuomintang sont morts au combat, mais l’armée du PCC n’a pas résisté aux Japonais et en a profité pour s’étendre. Le PCC est vraiment mauvais, il a commencé comme des bandits. Les Chinois à l’étranger lisent WeChat [un média social chinois], et le PCC utilise ce média pour laver le cerveau des Chinois. »

« J’admire le Falun Gong », a-t-il dit sincèrement. « Lorsque j’étais en Chine, j’ai fait de mon mieux pour aider les pratiquants. Beaucoup d’entre eux sont des fonctionnaires au niveau du département et du bureau. Ils sont fermes dans leur croyance, ils ne font jamais de compromis et n’abandonnent jamais. »

Un immigrant est d’accord avec le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance

M. Feng est originaire de Beihai, dans la province du Guangxi, en Chine, et vit en Nouvelle-Calédonie depuis plus de vingt ans. Il a vu des pratiquants de Falun Gong faire les exercices dans un parc, et les mots « Falun Dafa est bon » en chinois sur le T-shirt jaune ont attiré son attention. Il a arrêté son vélo et a salué chaleureusement les pratiquants.

Il a dit : « Je viens de Chine, je connais très bien la dictature du PCC. Je ne crois pas au PCC. J’ai un cousin qui a été persécuté parce qu’il a appris le Falun Gong, alors je sais ce qui s’est passé. J’aime aussi Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

« Ma ville natale est belle, mais je n’aime pas le PCC », a-t-il ajouté. « Le PCC est autoritaire et les gens du peuple n’ont pas de droits de l’homme. »

M. Feng a décidé de quitter les Jeunes Pionniers communistes qu’il avait rejoints lorsqu’il était plus jeune.

Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon

Ram et Adar prennent une photo avec une pratiquante.

Ram et Adar sont un couple d’Israéliens qui voyageaient en Nouvelle-Calédonie. Adar a déclaré : « J’ai reçu le dépliant hier et j’ai appris que nous pouvions apprendre le Falun Gong dans le parc du centre-ville aujourd’hui. Nous sommes venus ici spécialement pour cela. Je pense toujours trop et je veux me détendre. Cet exercice me permet de me sentir détendue. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est très bon. Si vous voulez avoir un corps sain, vous devez d’abord avoir une pensée correcte, car tout est connecté intérieurement. Apprendre le Falun Gong me donne le sentiment de revenir à moi-même », a déclaré Adar.

Ram a dit : « Je sais qu’en Chine, le PCC réprime les pratiquants de Falun Gong, les met en prison et les persécute. C’est mauvais et fou. La Chine n’est pas un pays libre. Le PCC fait ce qu’il veut sans démocratie. »

Le Falun Gong me permet de guérir et de me détendre

Violette a dit qu’Authenticité-Bienveillance-Tolérance est important.

Le mari de Violette est décédé il y a peu de temps à cause de la pandémie. Elle était triste et déprimée. Elle avait hâte d’apprendre à méditer pour détendre son esprit. L’apprentissage du Falun Gong est gratuit et la pratique a un fort champ énergétique. Lorsqu’elle a su qu’elle pouvait apprendre les exercices dans le jardin d’enfants local, elle a marché trois heures pour s’y rendre afin d’apprendre les exercices.

« Cette série d’exercices a un effet curatif et est relaxante », a-t-elle déclaré. « J’apprendrai davantage [du Falun Dafa] à l’avenir pour me rendre meilleure et en meilleure santé. Les valeurs telles qu’Authenticité-Bienveillance-Tolérance sont importantes pour moi. C’est très bien et c’est exactement ce dont j’ai besoin. Je suis reconnaissante de cette opportunité d’apprendre le Falun Gong, et j’espère vraiment que nous pourrons avoir un point de pratique ici. »

Authenticité-Bienveillance-Tolérance est ce que j’ai recherché toute ma vie

Philippe Bak et sa tante

Philippe Bak et sa tante Roselle Guedin ont rencontré des pratiquants de Falun Gong qui distribuaient des dépliants dans un centre commercial. Ils ont exprimé leur désir d’apprendre. Après s’être renseignés sur le lieu de rencontre des pratiquants, ils sont arrivés à l’hôtel pour apprendre à pratiquer le Falun Gong dans la soirée.

« Parce que je travaille dans la finance, je ressens beaucoup de pression chaque jour », a déclaré Bak. « Mon médecin m’a conseillé de pratiquer le qigong et d’autres exercices qui peuvent détendre mon corps et mon esprit. Je viens d’apprendre le Falun Gong, et je me sens très détendue. Merci beaucoup de nous avoir enseigné une si bonne méthode. »

Il a poursuivi : « J’ai connu beaucoup de revers quand j’étais jeune. Ma tante avait bon cœur et m’a beaucoup aidé. Sinon, il aurait été très difficile pour moi d’arriver là où je suis aujourd’hui. Nous avons tellement de chance d’apprendre le Falun Gong aujourd’hui. La tolérance est un si beau concept que tout le monde devrait suivre. »

Sa tante, Roselle Guedin, a hoché la tête et a dit : « Oui, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est le principe que j’ai recherché toute ma vie. Quand j’apprenais les exercices tout à l’heure, j’ai senti que mon esprit était complètement plongé dans les exercices, sans aucune pensée distrayante. C’est confortable et paisible. Nous sommes très reconnaissants envers les pratiquants qui sont venus en Nouvelle-Calédonie pour diffuser le Falun Gong. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais