(Minghui.org) Il y a un vieux dicton chinois : « Il est plus facile de transférer la souveraineté d’un pays que de changer la nature d’une personne. » Un proverbe occidental similaire dit : « Un léopard ne peut pas changer ses taches. »

Les parents de Xin ne pouvaient pas être plus d’accord. Après avoir été un enfant difficile, Xin est devenu un adulte avec de nombreuses mauvaises habitudes : intimidation, consommation de drogues, jeu compulsif et sollicitation de prostituées. Ses parents ne savaient pas quoi faire. Les larmes incessantes de sa mère ne l’émouvaient pas, pas plus que les pinces de cheminée chauffées au rouge de son père.

Mais après sa libération de prison, les amis de Xin ont été choqués par ses changements incroyables. Il est maintenant comme une personne différente : honnête, laborieux et traitant bien tout le monde.

Voici son histoire.

Une famille au cœur brisé

Xin a cinq frères et sœurs – et ils avaient tous honte de lui. Ses parents étaient embarrassés d’avoir un tel fils.

Élevé dans un milieu athée, Xin ne croyait pas qu’il fallait être une bonne personne – au contraire, il se faisait plaisir. Dans la grande cuve de teinture de la société corrompue chinoise, il est devenu dépravé et rebelle.

Depuis sa plus tendre enfance, Xin cherchait des amis déviants. Ses parents étaient très inquiets. En tant que responsable au niveau de directeur, le père de Xin était à la tête d’un département. Malgré son statut social élevé, il avait des difficultés à gérer son fils perturbé.

Après avoir étudié au collège, Xin est devenu encore plus difficile à discipliner. Ses enseignants pensaient qu’il était un cas désespéré. Il a volé 200 yuans d’une petite entreprise. Quand l’école l’a découvert, il a été expulsé. Pensant que le fait de fréquenter de mauvaises personnes rendait Xin pire, ses parents l’ont envoyé dans une école dans une autre ville, espérant un changement. Mais il n’a pas changé et peu de temps après Xin a été expulsé de cette école.

Son père l’a frappé et sa mère a pleuré et l’a supplié d’être bon, mais Xin était indifférent. Le voyant fumer à un jeune âge et incapable d’arrêter, son père était furieux et l’a brûlé avec des pinces de cheminée chauffées au rouge. Mais cela n’a pas marché. Xin a continué à fumer, et les choses se sont même empirées.

En vieillissant, non seulement Xin continuait à fumer, mais il était aussi impliqué dans des luttes de gangs et dans le jeu. De plus, parfois il agissait comme un médiateur pour stopper les luttes entre les gangs en faisant payer un « frais de service » allant de centaines de yuans à 1000 yuans. Pour faire plus d’argent, il a aussi mis en place des systèmes de pari collectif en échange d’une « taxe pour les installations » de centaines de yuans. Xin ne voulait pas faire de l’argent en travaillant comme d’autres personnes. Il voulait garder son image de « mauvais garçon » devant ses amis voyous.

Peu de temps après, Xin est devenu dépendant à des drogues comme l'ecstasy et la métamphétamine en cristaux. Quand il était sous l’emprise de la drogue, il couchait avec des femmes à gauche et à droite. Même si son comportement était choquant et honteux, il était fier de lui.

Pensant que se marier pourrait l’aider à changer, ses parents se sont rendu compte qu’ils s'étaient encore trompés – ses mauvaises habitudes persistaient. Les soupirs de son père, les larmes de sa mère et l’encouragement gentil de sa femme ne servaient à rien. Un jour, il a saisi sa femme par ses cheveux et l’a battue.

Xin continuait à gaspiller sa vie. Quand son envie de drogue était forte, il devenait agité. S’il n’y avait pas d’argent, il épuisait tous les moyens pour en obtenir. Dès qu’il avait de l’argent, il le gaspillait sur des prostituées ou de la drogue.

Xin se bagarrait et une fois, il a poignardé une personne. À cause de ces incidents, il a été arrêté par la police plus de 20 fois. Parfois. il était gardé dans des centres de détention et il a fini par être emprisonné.

Une lumière à l’horizon

Inquiète que Xin puisse souffrir pendant son emprisonnement, sa famille a soudoyé les gardiens pour qu’ils le traitent bien. Par conséquent, il ne travaillait pas comme d’autres détenus. Comme d’autres agences gouvernementales en Chine, les responsables des prisons sont aussi corrompus. Certains d’entre eux ont même obtenu leur poste par des pots-de-vin. Ils extorquaient souvent de l’argent des détenus.

Même s’il ne travaillait pas alors qu’il était emprisonné, Xin continuait de souffrir. Ses années de mauvaises habitudes avaient nui à son corps, en particulier sa fréquentation de prostituées et sa consommation de la drogue. Il a souffert d’une dépression nerveuse, d'une prostatite et d’autres maladies. Xin souffrait chaque jour. Incarcéré derrière des barres métalliques, des hautes murailles, des barrières électriques, il n’avait pas accès à la drogue ou aux prostituées. Pour lui, la vie était vraiment misérable.

Alors que sa situation semblait sans espoir, Xin a rencontré un groupe spécial de personnes – des pratiquants de Falun Dafa détenus pour leur croyance en Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Même si on les battait, les humiliait et torturait atrocement en détention, ils demeuraient bons et compatissants.

Xin a remarqué que les pratiquants étaient uniques. Ils étaient terriblement maltraités, mais ils se souciaient les uns des autres et s’encourageaient mutuellement. Même s’ils ne se connaissaient pas avant de se retrouver en prison, ils s’aidaient mutuellement. Quand le pratiquant Yan a été envoyé en prison, il avait peu d’argent avec lui. Quand d’autres pratiquants ont appris cela, l'un d’eux lui a donné de la nourriture, un autre lui a acheté un thermos et d’autres lui ont acheté des articles de première nécessité. Remarquant que ces gens étaient complètement différents de ceux avec qui Xin avait interagi dans le passé, il a commencé à réfléchir à propos de la vie et des nombreuses choses qu’il avait tenues pour acquises.

En parlant aux pratiquants, Xin a appris que la propagande du Parti communiste chinois (PCC) sur le Falun Dafa n’était que des mensonges. Cela lui a fait avoir de la sympathie pour eux. Lorsqu’il a entendu dire que la pratique pouvait guérir des maladies, Xin a posé des questions à ce sujet aux pratiquants. On lui a répondu que la pratique du Falun Dafa commence par devenir une bonne personne, en s’efforçant de s’assimiler au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Xin a lu en secret une copie manuscrite du Zhuan Falun (les enseignements principaux du Falun Dafa) pendant son emprisonnement. Sa vision de la vie a changé radicalement. Dans le passé, il ne faisait rien dans la prison et ne faisait que rester là. Maintenant avec la compréhension d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance, il a commencé à nettoyer la cellule, nettoyer le plancher et aider les autres à obtenir de la nourriture. Peu de temps après, sa peine de prison est arrivée à terme. Quand il est rentré chez lui, il a commencé à pratiquer ouvertement le Falun Dafa.

Sa famille a été bouleversée par son changement. Les cinq frères et sœurs considéraient tous Xin comme une honte familiale. Les pinces de cheminée chauffées au rouge, les centres de détention, et l’emprisonnement n’avaient pas changé Xin – cependant, un exemplaire du Zhuan Falun avait transformé une source d'embarras pour la famille en une personne bonne, honnête et digne de confiance. Sa mère, déjà octogénaire, était ravie.

Le comportement de Xin envers sa femme a aussi changé. Il avait l’habitude de la battre. En retour, elle jurait après lui, lui rendait des coups et le brûlait avec des mégots de cigarettes. Mais maintenant, Xin endurait tout tranquillement tout en récitant les enseignements du Falun Dafa :

« Vous pratiquez le gong, vous ne rendez pas les coups quand on vous frappe, vous ne répondez pas quand on vous insulte. » (Neuvième leçon, Zhuan Falun)

Il a regardé à l’intérieur pour voir s’il y avait des endroits où il pouvait faire mieux en tant que pratiquant. Maintenant, sa femme le traite bien, prépare le dîner pour lui et lui achète des vêtements.

Une de ses sœurs âgées a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Les hôpitaux ne pouvaient pas la traiter et on lui a dit de retourner chez elle. Xin a recommandé qu’elle lise le Zhuan Falun. Elle s’est rétablie et a commencé à pratiquer le Falun Dafa. Xin a rencontré quelqu’un qui avait été emprisonné pour meurtre. Il a parlé à l’homme du Falun Dafa et de sa propre histoire. L’homme était ému et a décidé de changer. Xin lui a dit de garder les phrases suivantes dans son esprit : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

Un homme honnête

Dans le passé, Xin ne pensait qu’à faire du mal aux autres. Maintenant, il est à l’opposé et suit le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance pour être une meilleure personne. Il ne se défend pas et ne rétorque pas même si on le bat ou l'humilie.

Une fois, le collègue de Xin a livré du ciment dans des foyers du secteur. Parce que personne n’était au domicile du foyer de Qiang, le collègue a livré le ciment à son voisin. Xin et son collègue ont expliqué la situation, mais Qiang et son copain – les deux étant un peu ivres – n’ont pas écouté. Ils ont attiré Xin à un endroit à proximité et l’ont frappé derrière la porte. Il y avait un entrepreneur qui travaillait dans la pièce qui aurait pu témoigner que Xin n'aurait fait que se défendre s’il avait rendu les coups. Mais se souvenant qu’il était maintenant un pratiquant de Dafa et de toutes les mauvaises actions qu’il avait faites auparavant, Xin a silencieusement enduré les coups infligés. Les deux personnes l’ont battu avec des bâtons de bois et l’ont injurié, mais Xin ne s’est pas défendu, même s’il saignait.

Plus tard Qiang a trouvé le ciment. Parce qu’il n’en avait pas besoin pour le moment, il a demandé à Xin de déplacer les sacs au premier étage. Xin l’a fait sans se plaindre. Plus tard, quand Qiang et son copain ont présenté des excuses à Xin, il a souri : « Si je n’avais pas pratiqué le Falun Dafa, je vous aurais battu tous les deux. » Les deux personnes étaient très impressionnées par la façon dont Dafa avait changé Xin pour le mieux.

Une autre fois quand Xin était sur le point de livrer du ciment, le prix est passé de 17 yuans par sac à 20 yuans par sac. Quand il a livré le ciment le lendemain, Xin n’a pas tiré avantage du changement du prix et a seulement fait payer 17 yuans le sac à l’acheteur.

À deux reprises, alors que Xin conduisait une voiture pour un travail contractuel, son véhicule a rayé un autre véhicule. Il n’y avait pas de caméra de sécurité. Au lieu de s’enfuir comme beaucoup de gens font, Xin a essayé de trouver le propriétaire et a payé pour la réparation. Un homme a dit : « Je pensais qu’il n’y avait plus de bonnes personnes dans ce monde aujourd’hui ! »

La deuxième fois, c’était une égratignure mineure. Même si les dommages n’étaient pas faciles à remarquer, Xin a quand même payé à la personne 300 yuans et a expliqué qu’il était un pratiquant de Falun Dafa. L’homme était ému et a déclaré qu’il avait mal compris Dafa en raison de la propagande haineuse du PCC. Il a accepté de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées pour la jeunesse.

Un esprit pur et clair

Au début, quand Xin a été libéré de la prison, ses amis l’ont invité à leur rendre visite. Quand il a remarqué qu’un groupe de toxicomanes était présent, Xin est parti immédiatement. S’il n’avait pas pratiqué le Falun Dafa, il aurait probablement pris de l’héroïne.

Wei était une des vieilles connaissances de Xin. Dans le passé, Xin l’avait frappé et poignardé. Quand ils se sont rencontrés récemment, Xin a appris que Wei était en mauvaise santé et qu’il avait une maladie du cœur. Xin l’a invité à un déjeuner et a payé pour le repas. En voyant Xin qui portait ses vêtements de travail sales, Wei était en larmes, pensant que Xin n’était pas aussi « fort » qu'auparavant. Xin a simplement souri et parlé de ses nouvelles réalisations à propos de la vie ainsi que le bonheur que l’argent ne peut acheter.

Un jeune copain appelé Gang suivait souvent Xin dans le passé. Voyant que Xin portait maintenant une montre bon marché, il a fondu en larmes. D’après son souvenir, « grand frère » Xin était capable de soutirer de l’argent partout – il mangeait les meilleurs repas, portait des vêtements coûteux et s’amusait. Il a demandé ce qui s’était passé. Xin a expliqué : « Mon argent provient du dur labeur ces jours-ci, et chaque centime est propre. » En fait, en raison de son honnêteté et sa bonne réputation, Xin a plus de clients et fait plus d’argent maintenant.

En repensant au passé, Xin regrette les méfaits qu’il a commis. Il se bagarrait même avec les autres pour une place dans le bus et une fois il avait frappé un chauffeur d’autobus. Maintenant, il donne sa place aux personnes âgées quand il prend le bus.

De la toxicomane à la sobriété, d'un comportement de coureur de prostituées à celui d'un mari loyal et gentil, de la tromperie des autres à l’honnêteté, Xin sait que c’est le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance qui lui a donné le courage et la force de sortir des ténèbres vers la lumière.

Même s’il portait de beaux vêtements dans le passé, Xin savait que l’argent qui les a payés était sale et son esprit était immonde. Même si ses vêtements de travail sont souvent sales maintenant, son cœur est plein de bonté, de générosité et de joie.

« La cultivation et pratique est comme une fleur de lotus – qui émerge de la boue tout en restant pure », a expliqué Xin. « J’ai tellement de chance d’être un pratiquant de Falun Dafa ! »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais