(Minghui.org)

Nom chinois : Wang Shuqin (王淑琴)

Sexe : Femme

Âge : Environ 70 ans

Ville : Non renseigné

Province : Tianjin

Profession : Non renseigné

Date du décès : 24 octobre 2021

Date de la dernière arrestation : 16 avril 2014

Dernier lieu de détention : Prison pour femmes de Tianjin

Alors qu’elle purgeait une peine de six ans et demi de prison, pour sa croyance dans le Falun Gong, Mme Wang Shuqin a été contrainte de faire un travail intensif malgré de graves douleurs au dos. Cette habitante de Tianjin est décédée d’un cancer du poumon le 24 octobre 2021, quinze mois après sa libération conditionnelle pour raisons médicales.

Le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

L’état de santé qui s’était amélioré en pratiquant le Falun Gong s’est de nouveau dégradé à cause de la persécution

Avant de pratiquer le Falun Gong, Mme Wang souffrait de plusieurs maladies graves, notamment de problèmes cardiaques, d’hypertension artérielle et d’asthme. Elle était si faible qu’elle n’avait même pas la force de pousser son vélo par dessus de la bordure du trottoir. Elle était alitée la plupart du temps et incapable de prendre soin d’elle-même.

Après avoir pratiqué le Falun Gong, elle s’est rapidement remise sur pied. Non seulement elle assumait de nombreuses tâches ménagères, mais elle prenait soin de son père alité et de sa mère malade, ainsi que de ses beaux-parents et de ses petits-enfants.

Bien qu’elle ait eu une vie heureuse grâce à la pratique du Falun Gong, la persécution, qui a commencé en 1999, a entraîné une nouvelle dégradation de son état de santé et a fini par lui coûter la vie.

Condamnée à six ans et demi de prison

Le 16 avril 2014, Mme Wang a été prise en embuscade par des policiers, alors qu’elle rentrait chez elle. Les policiers l’ont poussée au sol, ce qui lui a fait perdre connaissance.

Elle a été emmenée au poste de police pour un interrogatoire. Les policiers ont dit qu’ils la surveillaient depuis plusieurs jours et qu’ils l’arrêtaient suite à un ordre donné par le gouvernement municipal de Tianjin. Deux agents du Bureau 610 de Tianjin, une agence extra-légale créée spécialement pour persécuter le Falun Gong, ont également participé à son arrestation.

La police est ensuite entrée par effraction dans le domicile de Mme Wang et a confisqué ses deux ordinateurs, deux imprimantes, son carnet de contacts et un ordinateur portable. Ils ont aussi tenté d’extorquer à sa famille une somme d’argent dont on ne connaît pas le montant.

Les autorités ont maintenu Mme Wang au centre de détention no 1 du nouveau district de Binhai, sans permettre à sa famille de lui rendre visite. C’est seulement quatorze jours après l’avoir kidnappée qu’on a demandé à sa famille de signer le mandat d’arrêt contre elle.

Le 23 juillet 2014, Mme Wang a comparu devant le tribunal de Tanggu. Son avocat a plaidé non coupable en son nom. Elle était si faible qu’elle s’est évanouie pendant l’audience.

Avant la tenue de sa deuxième audience, début août 2014, le juge a menacé son avocat en lui disant de ne pas défendre son innocence, sinon il allait ajourner la séance.

L’avocat n’a pas été dissuadé par le juge et il a insisté pour obtenir justice pour Mme Wang. Le juge a ajourné l’audience en moins de dix minutes.

Par la suite, le tribunal a trompé la famille de Mme Wang pour qu’elle renvoie l’avocat en lui promettant de lui accorder une période de probation si elle renonçait à être représentée légalement et si elle ne plaidait pas « non coupable ».

Mme Wang a tout de même été condamnée à six ans et demi de détention à la prison pour femmes de Tianjin. Alors qu’elle souffrait de douleurs dorsales persistantes, elle a été forcée tous les jours d’effectuer des travaux intensifs, sans être rémunérée. Elle a demandé un traitement médical, mais les gardiens l’ont accusée de faire semblant d’être malade.

Comme son état ne cessait de se détériorer, la prison l’a libérée trois mois avant l’échéance de sa peine, le 16 juillet 2020. Lorsque sa famille l’a emmenée à l’hôpital pour un bilan de santé début août 2020, on a découvert qu’elle avait un cancer du poumon. Elle est décédée le 24 octobre 2021.

Voir aussi :

Une pratiquante âgée prise en embuscade par la police et placée en détention à Tianjin

(D’autres articles connexes sont disponibles dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais