(Minghui.org)

Nom en chinois : 普政

Sexe : Masculin

Âge : 39 ans

Ville : Kunming

Province : Yunnan

Occupation : Inconnu

Date du décès : 2017

Date de l’arrestation la plus récente : 17 septembre 2005

Lieu de détention le plus récent : Première prison de la province du Yunnan

M. Pu Zheng, de la ville de Kunming, province du Yunnan, a été placé sous contrôle strict pendant sa peine de quatre ans dans la Première prison de la province du Yunnan pour sa pratique du Falun Gong. Il n’a jamais vu la lumière du soleil et a été sujet à des coups constants et de l’abus verbal. Il était extrêmement faible et toussait souvent du sang après sa libération le 16 septembre 2009. Incapable de s’en remettre, il est décédé en 2017, à l’âge de 39 ans.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

M. Pu Zheng

M. Pu, né le 27 janvier 1978, a d’abord été arrêté le 23 septembre 2001, alors qu’il distribuait des documents exposant la persécution du Falun Gong. Il a plus tard reçu une peine de travaux forcés de deux ans et trois mois.

M. Pu a été arrêté à nouveau par des agents de la Division de la sécurité intérieure du Département de police de Guandu le 17 septembre 2005, également pour avoir distribué des documents liés au Falun Gong.

Le Bureau 610 local, une agence extrajudiciaire crée spécifiquement pour persécuter le Falun Gong, a supervisé le processus d’accusation de M. Pu, allant de la fabrication de preuves contre lui à la prédétermination de sa peine de quatre ans de prison, qui a été donnée par le tribunal du district de Guandu le 29 mars 2006.

M. Pu a purgé sa peine de prison dans le deuxième quartier de la Première prison de la province du Yunnan, où il a été mis sous contrôle strict en tout temps.

La zone de « contrôle strict » était une zone couverte entre les bâtiments de la prison. Elle est entourée d’une muraille en briques recouverte d’un toit sécurisé. La surface totale était d’environ 80 cm de large par 10 mètres de long environ. Il n’y avait pas de plancher et le sol boueux était détrempé lors des journées pluvieuses. Les gardiens apportaient parfois des planches de bois sur lesquelles M. Pu pouvait se tenir.

M. Pu dormait dans la boue sur un mince matelas et était forcé de porter des chaînes de 40 livres en tout temps. Les gardiens le menottaient à la clôture de métal chaque matin. Les gardiens et les détenus le battaient aussi à volonté.

Vers la fin de sa peine de prison en 2009, les gardiens ont commencé à mettre des drogues dans sa nourriture. Lorsqu’il a été temps d’enlever ses chaînes, elles étaient si rouillées qu’ils ont dû les couper avec une scie électrique.

Quand sa famille est allée le chercher le 16 septembre 2009, les autorités de la prison ont prétendu qu’il avait la tuberculose. Il était faible et toussait souvent du sang.

Il a été incapable de s’en remettre et il est décédé en 2017. Il avait 39 ans.

Lorsqu’un correspondant de Minghui a contacté sa famille pour s’enquérir de sa situation, ses parents ont refusé de parler de ce qui lui était arrivé après son retour à la maison, de peur de représailles des autorités.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits dauteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et dun lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais