(Minghui.org) Le 19 décembre 2021, la Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa 2021, à Taïwan, a eu lieu au Taipei Heping Basketball Gym. Les pratiquants ont chéri cette activité annuelle, qui a motivé tout le monde à apprendre les uns des autres et à s’améliorer dans leur cultivation. Les pratiquants ont été impressionnés en écoutant les narrateurs de voir comment ils persévèrent à éliminer leurs attachements avec l’aide de l’immense grâce de Maître Li (le fondateur du Falun Dafa). Ils ont été motivés pour se pousser à travailler plus dur dans leur cultivation et à sauver plus de gens pour accomplir leurs vœux faits avant l’histoire en tant que pratiquants de Falun Dafa.

Avant que la session de partage ne commence, plus de 6000 pratiquants présents se sont levés ensemble, les mains jointes devant la poitrine, et ont souhaité à Maître Li Hongzhi une Bonne Année !

Plus de 6000 pratiquants se tiennent debout, les mains jointes devant la poitrine, pour souhaiter une Bonne Année à Maître Li Hongzhi !

Dix-neuf pratiquants ont pris la parole lors de la conférence et ont expliqué comment ils suivent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie pour améliorer leur caractère et clarifier la vérité. En écoutant leurs histoires, un pratiquant a versé des larmes, tandis que de nombreux autres ont été inspirés.

Un artiste de pipe à tabac : La cultivation est sacrée

M. Guan Jianzhong remercie le Maître et les autres pratiquants

M. Guan Jianzhong, un concepteur de pipes à tabac, pratique le Falun Dafa depuis plus de deux décennies. Il assiste à la conférence chaque année et a toujours des pensées différentes après la conférence. Cette année, il pense que les pratiquants ne regardaient plus comment les choses apparaissaient à la surface et qu’ils cherchaient plutôt à l’intérieur d’eux-mêmes la cause de leurs problèmes. Il a aussi eu le sentiment que les pratiquants ne se focalisaient plus sur qui avait raison et qui avait tort, mais qu’ils se concentraient sur les attachements qu’ils n’avaient pas éliminés. Il a vu la bienveillance des pratiquants, et comment ils ont cessé de se plaindre. Il a dit qu’il avait beaucoup de domaines à améliorer.

Une pratiquante a partagé qu’elle avait mauvais caractère et luttait souvent avec les autres. Elle voulait devenir bienveillante, mais peu importe comment elle essayait, elle échouait. Juste au moment où elle était convaincue qu’elle ne pouvait pas y arriver, elle a décidé d’essayer encore une fois et son souhait s’est réalisé. Le Maître l’a poussée à aller de l’avant. Cette histoire a surpris M. Guan, car il sait qu’il n’est pas facile pour une personne dans la cinquantaine de changer son caractère. Il a compris que l’énergie qu’elle avait cultivée avait éliminé ce qui avait été la cause de son mauvais caractère et maintenant sa vie s’était fondamentalement améliorée. « Dans la cultivation du Falun Dafa, de tels miracles apparaissent souvent dans la vie des pratiquants », a-t-il dit.

Une enseignante de la cérémonie du thé : Touchée par les histoires des pratiquants

Mme Lin Kaixin

Mme Lin Kaixin, originaire de l’île périphérique de Penghu, est devenue pratiquante en 1999. Cette enseignante de la cérémonie du thé a porté une attention particulière à la recherche de ses attachements. L’histoire de comment un pratiquant a réussi à se souvenir des enseignements du Falun Dafa dans les moments difficiles pour trouver et éliminer ses attachements l’a émue. Elle a beaucoup appris de cette histoire.

Un pratiquant de neuf ans a aussi partagé son histoire. Étant enfant, le pratiquant a enduré des douleurs physiques et s’est éveillé au principe du Fa. Sa mère l’a aidé tout au long du chemin. Mme Lin a pensé qu’il était étonnant qu’un enfant puisse faire mieux que certains adultes dans la cultivation. Le jeune pratiquant a un esprit pur et un bon environnement de cultivation, qui inclut la pensée droite de sa mère. Elle pense que l’histoire de ce petit pratiquant devrait guider les parents sur la façon d’aider les petits pratiquants à cultiver selon les principes du Fa.

Témoigner du pouvoir du Falun Dafa après avoir vu le changement drastique d’un pratiquant

M. Huang Liren ressent le pouvoir du Falun Dafa après avoir vu le changement spectaculaire du caractère d’un pratiquant.

Ancien programmeur et maintenant commerçant, M. Huang Liren a commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a neuf ans. Récemment, il n’avait pas le temps d’étudier régulièrement les enseignements et il était donc souvent colérique et s’en prenait aux autres. D’autres pratiquants lui ont pointé qu’il n’acceptait pas bien les conseils, qu’il était impatient et qu’il était jaloux d’entendre parler des bonnes choses qui étaient arrivées aux autres. Il était conscient qu’il gérait mal beaucoup de choses et qu’il manquait de patience.

Lors de la conférence, une pratiquante a partagé comment elle avait éliminé son mauvais caractère et son impatience. M. Huang avait travaillé avec elle il y a quelques années sur un projet de clarification de la vérité. Elle finissait toujours son travail rapidement et elle ordonnait aux autres de faire les choses de la manière qu’elle le voulait parce qu’elle avait de l’ancienneté. Quand il l’a entendue parler lentement avec de la bonté dans les yeux, il a été surpris de voir à quel point elle avait changé. Il a pensé qu’elle était presque devenue une personne entièrement différente.

Un directeur des ventes : Une petite pratiquante crée un grand impact

Mme Hong Sulian s’est encouragée à s’améliorer, avec vigueur, après avoir écouté l’histoire d’une petite pratiquante.

Mme Hong Sulian est directrice commerciale d’une compagnie d’assurance et elle est à la tête d’un Club Rotary. L’énergie au Fahui l’a fait se sentir calme et joyeuse. Le partage d’une petite pratiquante l’a particulièrement touchée. La plupart des enfants qui sont très jeunes ne savent pas ce qu’ils veulent faire à l’avenir et savent à peine lire. La pratiquante pouvait lire le livre Zhuan Falun toute seule, ce qui a impressionné Mme Hong. Elle s’est sentie aussi gênée de ne pas avoir progressé autant et était déterminée à travailler plus dur dans sa cultivation future.

Un jeune parent : Arrêtons de nous concentrer sur les défauts des autres

M. et Mme Ye, dans le processus d’élever leur fils, ont appris à ne pas se focaliser sur les défauts des autres pratiquants.

M. et Mme Ye sont venus à la conférence avec leur fils de sept mois. Les récits montrant comment d’autres pratiquants se sont améliorés au milieu des conflits et se sont comportés comme des pratiquants dans tous les aspects de leur vie ont trouvé un écho auprès du couple.

Le couple a commencé à pratiquer en 2008 et 2012. Ils se sont rencontrés aux États-Unis lors d’une conférence de partage d’expériences, et plus tard, ils se sont mariés. Leur fils de sept mois, à leurs yeux, est un petit pratiquant. Le petit s’arrête de pleurer quand ils lui chantent des chansons de la fanfare Tian Guo Marching Band du Falun Dafa ; il sourit quand ils disent « Le Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

« Je suis devenu un pratiquant avant de devenir un père. Prendre soin de mon fils ressemble plus à prendre soin d’un petit pratiquant. Je sais que je suis venu ici pour accomplir la mission de sauver les gens. Mon fils a une mission et un chemin tracés pour lui. Être parent, c’est faire de son mieux pour travailler avec cet arrangement », a déclaré M. Ye.

Il considère son fils comme un pratiquant qui a des lacunes. Il a dit qu’au lieu de voir les lacunes de son fils, il devrait les voir comme une occasion d’aider un pratiquant à s’améliorer.

« Quand je croise un pratiquant dans un projet de clarification de la vérité, je vais voir ses lacunes si je n’ai pas bien cultivé. Maintenant, je considère l’éducation de mon fils comme un projet, et mon fils ne peut pas faire les choses indépendamment puisqu’il ne peut pas prendre soin lui-même de ses besoins fondamentaux. Je sais que je dois développer mes capacités pour l’aider à passer de l’état d’incapable à celui de capable, afin qu’il puisse sauver des gens dans le cadre du projet qui lui sera réservé plus tard. Dans les projets que j’ai menés dans le passé, je me suis rendu compte que les autres pratiquants étaient tous capables, mais souvent, je voyais leurs lacunes et je les exagérais. De cette façon, je niais la signification de ce qu’est être pratiquant. Si je voyais mon fils comme un pratiquant qui ne sait rien et qui ne peut pas se garder en vie, je serais en train d’exagérer ses insuffisances, comme je le faisais avec les lacunes des autres pratiquants. J’avais oublié de voir les côtés positifs de ces derniers », a-t-il déclaré.

Un consultant en éducation : Mémoriser le Fa pour rester inspiré

M. Wu Dashu ressent l’incroyable pouvoir du Falun Dafa. Il mémorise les enseignements pour rester diligent.

M. Wu Dashu est consultant en éducation, fondateur du Sea Biscuit Club et PDG de la branche de Tainan de BNI. Il a découvert le Falun Dafa en 1999 et n’a commencé à le pratiquer qu’en 2012. Il a connu quelques péripéties avant de se rendre à la conférence. Il est devenu plus déterminé à venir, car il savait que ces difficultés étaient des tests pour lui. Il n’a pas été déçu, car il a beaucoup appris pendant la conférence.

L’histoire du petit pratiquant l’a touché. Il a aimé la façon dont le petit pratiquant s’est cultivé en jouant à un jeu amusant.

M. Wu a été inspiré après avoir écouté une pratiquante qui a bénéficié de la mémorisation du Fa. En mémorisant le Fa, la pratiquante gardait le Fa de l’univers dans son cœur, ce qui était différent de la lecture répétée du Fa.

Il a parlé à une pratiquante qui lui a raconté qu’elle avait un sale caractère. Il ne pouvait pas l’imaginer être ainsi, car comme elle l’a dit dans son histoire, elle était devenue une personne différente. Elle se mettait à la place des autres avant d’ouvrir la bouche et pardonnait toujours aux autres.

Le partage qui a le plus impressionné M. Wu est celui d’un pratiquant qui a travaillé sur un projet médiatique. « La plupart des gens n’étudiaient pas le Fa tous les jours parce qu’ils étaient occupés. Le pratiquant a rejoint un groupe d’étude du Fa deux fois par semaine. Le reste de la semaine, il mémorisait le Fa. Ceci m’a inspiré parce que j’ai rejoint moi aussi, un groupe d’étude du Fa deux fois par semaine. Si j’arrivais à étudier ou même mémoriser le Fa tous les jours, cela élèverait ma cultivation de manière significative », a dit M. Wu.

Une femme d’affaires à la retraite : Soyez courageuse pour assumer plus de responsabilités

Mme Wu Biyan a rejoint NTD Television et se rend compte qu’elle doit assumer davantage de responsabilités.

Mme Wu Biyan vient de prendre sa retraite du domaine des affaires financières et a rejoint NTD Television. Elle est devenue pratiquante en 2005. Grâce aux partages de la conférence, Mme Wu a réalisé que de nombreux pratiquants participent activement à divers projets. Elle a été touchée par la façon dont un jeune pratiquant s’élève sans cesse et par sa croyance dans le Fa. Elle a pleuré plusieurs fois en écoutant un pratiquant atteint de polio.

En se regardant elle-même, Mme Wu a déclaré : « J’ai rejoint NTD Television, mais je me suis relâchée à cause de mes autres travaux. Un pratiquant a dit qu’il étudiait toujours le Fa chaque jour avant de travailler sur son projet. De cette façon, il s’assurait de ne pas sauter son étude du Fa lorsque la charge de travail augmentait. J’avais un emploi du temps chargé et j’étais coordinatrice sur un site d’exercices. J’ai essayé d’arrêter d’être la coordinatrice et de me concentrer uniquement sur le projet NTD TV. Un pratiquant a raconté que, non seulement, il prenait en charge de multiples projets, mais qu’il n’hésitait jamais à assumer des responsabilités. Son histoire m’a touchée et m’a réveillée. Parfois, je me donne trop d’excuses. Je dois développer mes capacités et assumer davantage de responsabilités. Je dois devenir plus diligente dans la cultivation. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais