(Minghui.org) Les 16 et 17 décembre 2022, des pratiquants ont organisé des activités près de l’édifice du parlement suédois ainsi que dans une zone très fréquentée près de la salle de concert de Stockholm. Ils ont parlé aux gens du Falun Dafa et de la persécution en cours en Chine.

C’est la période de Noël et, malgré le froid cinglant, les rues étaient remplies de gens faisant leurs courses. Beaucoup se sont arrêtés pour regarder les pratiquants pendant qu’ils faisaient les exercices. Certains ont parlé avec eux pour en savoir plus sur la persécution en Chine. Ils ont plus particulièrement posé des questions sur les prélèvements d’organes sur des pratiquants vivants, approuvés par l’État et perpétrés par le Parti communiste chinois (PCC), et beaucoup ont signé la pétition pour aider à mettre fin à ces brutalités.

Le 17 décembre 2022, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé des activités près de la salle de concert de Stockholm.


Les pratiquants ont parlé aux gens de la persécution en cours en Chine.

Le 16 décembre 2022, un stand d’information a été installé à côté de l’édifice du parlement suédois. Les gens ont signé la pétition pour demander la fin de la persécution après avoir appris l’ampleur des brutalités.

Des étudiants chinois démissionnent du PCC

M. Chen est originaire de Chine et étudie en Italie. Il s’est arrêté et a lu les informations, puis a discuté avec les pratiquants. Il a dit : « Je veux signer la pétition avec mon nom anglais pour montrer mon soutien à votre égard ! » Il a pris un stylo et a signé la pétition. Les pratiquants lui ont expliqué les faits concernant la persécution et l’importance de démissionner du PCC et de ses organisations pour la jeunesse. Il a dit qu’il était très jeune lorsque la persécution a commencé et qu’il n’a pas prêté beaucoup d’attention à ces choses. Avec l’aide de pratiquants, il s’est rendu sur le site web « Démissionner du PCC » à l’aide de son téléphone portable et a renoncé à son adhésion aux associations des Jeunes Pionniers et de la Ligue de la jeunesse en utilisant un pseudonyme. Il a fait une capture d’écran de la confirmation de sa démission et l’a conservée sur son téléphone. Il est parti l’air ravi.

Un autre Chinois, âgé de 24 ans cette année et poursuivant des études universitaires supérieures à Stockholm, a été stupéfait lorsqu’il a vu des pratiquants collecter des signatures sur une pétition pour mettre fin à la persécution. Il a dit : « Le PCC est mauvais, je veux vous soutenir ! » Il a raconté aux pratiquants qu’il avait pris part aux manifestations contre la politique zéro-COVID en Chine récemment. Il était terrifié par la répression brutale du régime à l’encontre de ceux qui osent aller à l’encontre du Parti.

Après avoir écouté les explications des pratiquants sur ce qu’est le Falun Dafa et les mensonges fabriqués par le PCC pour vilipender la pratique, il a accepté de démissionner du Parti. Il a également pris un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste chinois après qu’un pratiquant lui a expliqué que cela l’aiderait à comprendre la vraie nature du PCC et à surmonter sa peur.

Les Chinois apprennent les faits au sujet de la persécution

Deux jeunes hommes originaires de Chine et vivant en Italie étaient en vacances en Suède. Ils ont dit aux pratiquants : « Nous connaissons la vérité sur la persécution du Falun Dafa. » Ils ont discuté avec les pratiquants et en ont appris davantage sur la pratique et ont accepté toutes les informations que les pratiquants leur ont offertes, y compris les Neuf commentaires sur le Parti communiste chinois. Ils ont déclaré qu’ils avaient l’intention de démissionner du PCC sur le site web d’Epoch Times.

Deux jeunes Chinois de Shanghai sont passés devant le stand d’information et ont posé aux pratiquants de nombreuses questions sur le Falun Dafa. Ils ont expliqué que tout ce qu’ils savaient sur le Falun Dafa était la propagande anti-Falun Dafa qu’ils avaient apprise en Chine. Ils ont été touchés lorsque les pratiquants ont dissipé leurs doutes et ont dit qu’ils avaient réalisé que le Falun Dafa était bon. Avant de partir, ils ont dit : « Nous, Chinois, avons été trompés par le PCC depuis trop longtemps. Aujourd’hui, nous avons enfin appris les faits ! » Ils ont dit qu’ils soutenaient les pratiquants dans leurs manifestations pacifiques contre la répression.

Les gens soutiennent les pratiquants dans leur opposition à la persécution

« Ce régime est inhumain, il ose procéder à des prélèvements d’organes, nous ne pouvons pas l’ignorer », ont déclaré deux femmes de Norvège après avoir appris la brutalité de la persécution du Falun Dafa en Chine. Elles n’ont cessé de dire : « Il faut que cela cesse ! » Elles ont signé la pétition sans hésitation et ont dit qu’elles étaient intéressées à apprendre à pratiquer le Falun Dafa. Elles ont pris le dépliant que les pratiquants leur ont offert.

Trois jeunes Finlandais ont exprimé leur admiration pour les pratiquants. Ils ont signé la pétition pour demander la fin de la persécution.

Trois jeunes Finlandais ont été choqués de lire les informations sur les prélèvements d’organes pratiqués par le PCC. Leurs mines insouciantes sont devenues graves au fur et à mesure qu’ils écoutaient les pratiquants décrire la persécution. Tous trois se sont dirigés vers la table pour signer la pétition et ont serré la main des pratiquants. L’un d’eux a déclaré : « Maintenant, nous connaissons la vérité. Vous dénoncez et arrêtez les atrocités en réalisant de telles activités, vous faites une chose importante. Nous vous souhaitons le meilleur ! »

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement des organes de pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais