(Minghui.org) La rectification de Fa avance à une vitesse très rapide, et il n’y a plus de temps à perdre. J’ai remarqué de nombreux problèmes que nous avons ici en Suisse et j’aimerais partager certaines de mes compréhensions. Tout d’abord, je tiens à préciser que je suis un nouveau pratiquant et que je ne connais pas l’histoire de bon nombre de ces problèmes. Cependant, comme le dit le dicton : Les spectateurs voient la majeure partie du jeu.

Le Maître nous a dit :

« Si les gens ne veulent pas écouter quand vous assignez quelque chose et qu’ils veulent juste faire ce qu’ils ont envie, et que chacun fait les choses à sa façon, est-ce que ça pourra marcher un jour ? C’est juste comme ce poing qui part – c’est puissant quand tout le monde est serré ensemble. (Le Maître serre le poing.) Mais si vous dites que celui-ci veut faire ceci, celui-là veut faire cela, et le suivant quelque chose d’autre (écartant les cinq doigts en montrant chaque doigt), alors ça manque de force, et sitôt parti, il essuie un revers, n’est-ce pas ? Vous devez avoir un plan et organiser les choses, bien vous coordonner et bien coopérer les uns avec les autres. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009 », Enseignement de Fa dans les conférences IX)

Je vis dans la partie germanophone de la Suisse et j’ai rejoint le groupe local d’étude du Fa. La plupart des habitants de la Suisse vivent loin les uns des autres, mais grâce aux transports en commun, qui sont bons et abordables, il ne faut qu’une ou deux heures pour aller d’un point A à un point B. Malgré cela, de nombreux pratiquants n’assistent pas régulièrement aux séances d’étude du Fa organisées toutes les deux semaines dans la partie germanophone.

Quant aux exercices collectifs dans le parc, certains pratiquants n’y viennent que lorsqu’ils ont quelqu’un qui les emmène, sinon ils ne viendraient pas.

Une autre chose que je trouve très dommageable est que chaque fois que Shen Yun vient se produire dans la partie germanophone, il y a toujours des pratiquants qui n’écoutent pas le coordinateur. Ils provoquent des dissensions entre les pratiquants en semant la discorde et en formant de petites factions.

Je me souviens de ce que le Maître a dit dans le Zhuan Falun :

« Comment une personne ordinaire peut-elle supporter cela ? Comment peut-elle avaler cette vexation ? “Ah, il me cherche des histoires, je vais lui rendre la pareille. Il a du soutien, moi aussi, alors allons-y.” Si vous agissez ainsi parmi les gens ordinaires, on dira que vous êtes quelqu’un de fort. Mais comme pratiquant de gong vous serez vraiment déplorable. Si vous vous bagarrez comme une personne ordinaire, vous serez une personne ordinaire, si vous y mettez encore plus de zèle que lui, vous vaudrez encore moins que cette personne ordinaire. » (Quatrième Leçon, Zhuan Falun)

La situation en Suisse est assez unique, car nous n’avons qu’un petit nombre de pratiquants. L’interférence de ces pratiquants a fait beaucoup de mal à notre environnement de cultivation. Je n’essaie pas de juger qui a raison ou qui a tort, mais en tant que pratiquants de Dafa, y compris moi-même, nous devrions tous vraiment regarder en nous-mêmes et vérifier quels sont les attachements dont nous devons encore nous défaire.

Nous avons d’énormes responsabilités sur nos épaules en cette période très spéciale. L’instabilité de notre environnement de cultivation est principalement due au fait que des facteurs externes profitent de nos attachements. Les forces anciennes veulent voir la discorde entre les pratiquants afin de pouvoir nous séparer et nous détruire, et de couper les affinités sacrées entre nous. C’est également la même vieille ruse du Parti communiste chinois.

Il y a aussi des compagnons de cultivation qui se sont tenus à l’écart de la communauté des pratiquants parce qu’ils étaient soupçonnés de « s’égarer ». Mais tout cela s’est avéré n’être qu’un malentendu en fin de compte. Je ne veux pas rouvrir de vieilles blessures, mais de telles choses ne sont tout simplement pas normales dans un environnement de cultivation de Dafa.

Afin d’atteindre leurs objectifs, les forces anciennes ont également fait beaucoup d’arrangements malveillants en Suisse. Le Maître nous a enseigné que « la matière et l’esprit sont une seule et même chose. » (Première Leçon, Zhuan Falun) Je voudrais développer un peu plus ma compréhension sur ce principe du Fa.

De nombreuses organisations mondiales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Nations unies (ONU), le Forum économique mondial (FEM), la Banque mondiale, etc. ont toutes leur siège en Suisse. D’innombrables fonctionnaires corrompus ont également déposé leur argent sale sur leurs comptes bancaires suisses. Certaines fraternités sectaires ont également leurs centres dans des villes suisses, sans parler de ces méga-entreprises. Toutes ces sources d’interférence et bien d’autres sont des facteurs externes imposés par les forces anciennes. Elles ont formé un réseau de pouvoir influent et extrêmement concentré, qui a fleuri partout en Suisse et dominé tout le continent, voire le monde entier.

Je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que nous avons divisé nos groupes d’étude du Fa par zones francophones et germanophones, et que les deux zones ont peu de contacts entre elles, tant pour l’étude du Fa que pour la clarification de la vérité. Par conséquent, le petit nombre de pratiquants de Dafa en Suisse n’a pas formé un seul corps.

Cela nous ramène à l’enseignement du Maître cité précédemment sur la différence entre un poing et le fait d’écarter les cinq doigts. Quelle est la manière la plus forte et la plus efficace ? Je comprends que l’interaction humaine est extrêmement complexe et que chacun a sa propre compréhension et interprétation des choses. Tout le monde ne pense pas de la même façon.

Ce fait nous fournit une situation merveilleuse pour la cultivation, dans laquelle nous apprenons à abandonner les choses. De nombreux compagnons de cultivation parlent de la formation d’un seul corps dans leur région et dans la cultivation. Il y a également de nombreux articles de partage sur Minghui.org qui prouvent qu’après que les pratiquants ont formé un corps fort dans son ensemble, nous deviendrons une force puissante et aiderons le Maître dans la rectification de Fa plus efficacement, avec une pensée droite plus forte, et éliminerons plus de perversité.

J’espère que les compagnons de cultivation pourront tirer des leçons de notre situation, et que les disciples de Dafa en Suisse pourront redevenir un seul corps.

Beaucoup de situations sont très compliquées, et il doit y avoir des détails que je ne connais pas. Veuillez me rectifier si j’ai dit quelque chose qui n’est pas en accord avec le Fa dans ce partage. Je veux juste nous rappeler à tous qu’une bonne coopération entre pratiquants est très importante.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais