(Minghui.org) Depuis mon enfance, j’aimais regarder des films dramatiques à la télévision. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, je ne pouvais toujours pas me débarrasser de mon attrait pour la télévision.

Le Maître a dit :

« Il n’en est pas ainsi, toute chose est matière, dès que tu l’entends, c’est inculqué, c’est entré dans ton corps. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de New York 2014 », Enseignements du Fa dans les conférences XII)

Il existe d’innombrables articles de partage sur le site web de Minghui, et j’en ai lu beaucoup. Cependant, je n’ai toujours pas pu mettre fin à mon obsession de regarder la télévision. Je ne pouvais pas me concentrer lorsque je lisais le Fa, je ne pouvais pas calmer mon esprit lorsque je faisais les exercices, et je ne pouvais pas me concentrer lorsque j’émettais la pensée droite. Parce que je n’arrivais pas à éliminer cet attachement, peu importe combien de choses je faisais pour sauver des vies, elles n’étaient pas aussi sacrées ou aussi efficaces qu’elles auraient dû l’être. J’ai perdu mon emploi à cause de la persécution et j’ai fini par divorcer. Je craignais de ne pas pouvoir supporter la persécution, mais je voulais quand même bien faire en aidant le Maître lors de la rectification de Fa. J’ai quitté la Chine.

‎Après avoir déménagé, je me suis activement engagé à faire les trois choses. Cependant, j’avais le mal du pays et mes proches me manquaient. J’ai pris mon smartphone et j’ai recommencé à regarder de nouveau des films dramatiques. Je voulais me distraire et éviter la douleur du mal du pays. Je regardais souvent des vidéos sur mon téléphone pendant une journée ou une nuit entière. Ma mentalité de recherche du confort, mon attachement à la luxure et l’influence de la culture du Parti communiste chinois (PCC) en moi n’ont pas été écartés, mais au contraire amplifiés.

Chaque fois que j’étais sur le point d’avoir un problème, le Maître me donnait des indices. Je devenais diligent pendant un court moment, mais je revenais rapidement à mes anciennes habitudes. J’avais même parfois l’impression de ne pas être digne du titre de pratiquant de Falun Dafa. J’avais honte de ne pas être capable de me débarrasser de cet attachement après avoir cultivé pendant plus de 20 ans.

‎‎Un après-midi, alors que je regardais mon téléphone, j’ai soudainement senti des rafales de substances froides pénétrer dans mon corps. Des éclairs de chaleur et de froid ont traversé tout mon corps, et ma tête m’a fait si mal que j’ai eu l’impression qu’elle s’était fendue. J’avais envie de vomir et mes jambes étaient faibles. J’ai regardé à l’intérieur pour voir pourquoi cela se produisait. J’ai découvert que mon attachement le plus évident était celui à mon smartphone.

Alors que je réfléchissais à ce que je devais faire, une pensée m’est venue : « Voyons qui va t’aider cette fois-ci. Tu dois quitter ce monde. » J’ai réalisé que ce n’était pas ma propre pensée. Les forces anciennes essayaient de me nuire. J’ai immédiatement dit : « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », encore et encore. J’ai dit aux forces anciennes : « Je n’ai pas peur de la mort, mais je ne vous suivrai pas et ne partirai pas. Je ne mettrai pas en danger la réputation de Dafa. Je ne fais que suivre l’arrangement de mon Maître. Bien que je n’aie pas bien cultivé, je vais me corriger en suivant l’enseignement de mon Maître. Vous avez essayé d’augmenter mon attachement. Vous devriez être éliminé. » J’ai rassemblé toutes mes forces et je suis rentré chez moi.

Après être rentré chez moi, j’ai continué à réciter le Fa du Maître et à émettre la pensée droite. Je me suis dit : « Je ne devrais pas me considérer comme malade. J’admets seulement mes erreurs auprès Maître et je me corrige en suivant l’enseignement du Maître. Je n’accepte pas cette interférence. Je vais cultiver diligemment et me défaire de mon attachement à mon smartphone. » J’ai supplié le Maître de m’aider.

Soudain, mon téléphone a sonné. Une pratiquante m’a demandé de sortir avec elle pour promouvoir Dafa, et sans hésitation, j’ai accepté. Les jours suivants, j’ai continué à lire le Fa, à faire les exercices et à émettre la pensée droite. J’ai également continué à sortir pour promouvoir Dafa. Pendant ce temps, je me rappelais que je devais constamment contrôler mes pensées à chaque instant afin qu’elles ne s’égarent pas. Je sentais le renforcement du Maître tout le temps, surtout lorsque je me sentais extrêmement fatigué.

Je ne me suis pas cultivé avec diligence dans le passé, cependant, le Maître ne m’a pas abandonné. Le Maître m’a renforcé, m’a aidé à me souvenir du Fa et m’a encouragé à maintenir la pensée droite. J’étais déterminé à cultiver chacune de mes pensées et chacun de mes actes avec diligence à partir de ce moment-là. Je veux être un véritable pratiquant de Dafa. J’ai continué à résister et à rejeter les pensées interférentes pendant environ une semaine. Finalement, en voyant mon désir sincère de cultiver, le Maître a retiré la plupart de mon karma.

J’ai regardé le DVD de l’« Enseignement de la Loi aux pratiquants d’Australie » du Maître. J’ai également lu de nombreux articles écrits par des pratiquants sur l’élimination de leur attachement à leurs smartphones. Certains pratiquants ont dit qu’ils avaient vu par leur œil céleste que les cheveux du Maître étaient devenus blancs parce qu’il avait sauvé des gens et aidé des pratiquants à retourner dans leur monde. Je me sentais peiné de ne pas avoir cultivé avec diligence.

À ce moment-là, la voix a de nouveau retenti à mes oreilles : « Tu ne réussiras pas dans la cultivation. Il te reste peu de temps maintenant et tu as trop d’attachements. Tu ne réussiras pas, peu importe à quel point tu essaies. » J’ai répondu à la voix : « Il est temps pour vous de vous désintégrer. Je vais cultiver diligemment à partir de maintenant, Maître ne m’a pas abandonné, et je vais persister à cultiver jusqu’à la fin. Je ne m’inquiéterai pas et ne me demanderai pas si j’ai assez de temps. Mais vous devez vous désintégrer car vous interférez avec ma pensée droite. » J’ai émis la pensée droite. Lorsque j’ai prononcé le mot Mie (Éliminer), mon esprit s’est calmé. En corrigeant mes pensées et mes actes, j’ai récemment acquis une compréhension plus profonde, quelque chose que je n’avais pas auparavant lorsque je lisais le Fa.

Après avoir connu de nombreuses tribulations, j’ai compris que rien n’est insignifiant dans la cultivation. Il n’y a pas d’autre moyen que de se cultiver avec diligence en suivant des étapes solides. J’ai écrit cet article pour exposer mon attachement, et pour m’en débarrasser par la cultivation. Je veux aussi rappeler aux pratiquants qui ont le même attachement d’utiliser mon expérience comme un avertissement. En tant que pratiquant de Dafa, on doit suivre sincèrement l’enseignement du Maître pour cultiver solidement et être digne du salut du Maître. Sinon, les conséquences peuvent être graves parce que nous avons fait un vœu au Maître.

Veuillez m’indiquer il y a quelque chose qui n’est pas dans le Fa.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais